Un élu d'un territoire rural isolé à la rencontre de réseaux économiques

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Ardennes

Dans la Marne, un président d’une communauté de communes rurale rencontre chaque semaine, lors d’un petit-déjeuner à Reims, une trentaine de chefs d’entreprise et d’acteurs économiques, membres d’un réseau. Après dix-huit mois de pratique, il estime que la participation à ce groupe renouvelle l’image du territoire et peut apporter des opportunités de développement.

En septembre 2010, Bertrand Courot est sollicité, en tant que président de la communauté de communes de Sainte-Ménehould (22 communes, 8.446 habitants), par un membre du conseil économique, social et environnemental de Champagne-Ardenne pour se rapprocher d’un réseau de recommandations d’affaires regroupant des professionnels de tous secteurs d’activités sur la région. L’objectif de ce groupe (BNI de Reims), lancé à l’initiative de la Confédération générale des petites et moyennes entreprises, est de faire de chaque membre un relais de développement pour les autres. Séduit par le principe du "Qui donne reçoit ! ", l’élu présente sa candidature. Ce rapprochement avec le milieu des entreprises lui semble parfaitement coïncider avec les aspirations de la collectivité dont il dirige l’exécutif : "Le développement de nos territoires repose principalement sur l’économie, explique-t-il. D’où l’importance d’être au sein des réseaux qui gravitent autour." Pourtant, c’est la première fois qu’un élu s’engage dans ce type de réseau pour "vendre son territoire". Une première qui a nécessité l’accord du groupe.

Respecter les règles de la concurrence

Lors de ces rencontres hebdomadaires, chacun des trente acteurs économique présent a une minute pour faire part aux autres de son message commercial. La règle est de recommander les membres du groupe à des entreprises ou vice-versa. L’élu a ainsi déjà bénéficié de recommandations pour entrer en contact avec des investisseurs sur des projets de bowling, de structures hôtelières... Inversement, il profite de son temps de parole pour présenter les projets de la collectivité, les opportunités commerciales sur le territoire. Il apporte aussi son réseau de collègues élus, qui sont autant de prescripteurs d’affaires, mais toujours "avec prudence, dans le respect des règles de marché public". "Quand je fais part aux membres du groupe d’un marché que la communauté de communes a l’intention de passer prochainement, je rappelle systématiquement les règles de la mise en concurrence, précise-t-il. Je fournis juste l’information au cas où les membres du groupe ne l’auraient pas eue. En tant que collectivité, nous gagnons ainsi des fournisseurs potentiels supplémentaires."

Une image qui change et rompt l’isolement d’un territoire rural fragile

Réservé au départ à des chefs d’entreprise, le groupe de Reims représente pour l’élu, qui boucle prochainement son mandat de six mois de président du groupe, un outil efficace pour affronter les principaux enjeux de la collectivité : rompre l’isolement de ce territoire rural fragile et lui apporter de la notoriété. "La nouveauté, c’est qu’une collectivité se hisse au rang des entreprises. Grâce à ce réseau, la communauté de communes de Sainte-Ménehould existe et l’image de notre territoire argonnais, souvent perçu comme au bout du monde, est en train de changer. Je sais que beaucoup d’élus se considèrent comme des gestionnaires, dont le rôle n’est pas de faire des affaires. De mon côté, je me considère d’abord comme un chef de projet et un ambassadeur qui doit être imprégné d’une logique économique, à la recherche de performances et de résultats."


Michel Léon, Titres & chapos pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net
et www.localtis.info
 

Communauté de communes de la région de Sainte-Ménehould

Nombre d'habitants :

8446

Nombre de communes :

22
Hôtel de Ville - Place Leclerc-BP 97
51801 Sainte-Ménehould Cedex

Bertrand Courot

Président
Haut de page