Un livret pour bien accueillir les enfants en grande précarité à l'école

Alors que des réfugiés ukrainiens arrivent en France et que, parmi eux, 6.873 ont été accueillis dans des écoles françaises au 31 mars 2022, l'Andev (Association nationale des cadres et directeurs de l'éducation des villes et des collectivités territoriales) attire l'attention sur un livret qu'elle a récemment publié en partenariat avec la Dihal (délégation interministérielle à l'Hébergement et à l'Accès au logement).

Intitulé Atout'scol et élaboré par des représentants de collectivités, d’associations d’élus et de l’Unicef, ce livret présente "quelques clefs pour scolariser les enfants en situation de grande précarité". "Pragmatique et accessible", cet outil vise à accompagner les acteurs de l'éducation afin de leur permettre d'accueillir dans les meilleures conditions possibles ces enfants qui cherchent à poursuivre leur scolarité dans des conditions normales.

Après s'être attaché à rappeler ce que pouvait recouvrir la notion de grande précarité, le livret s'attarde sur plusieurs thèmes. Tout d'abord, il revient sur le droit à l'éducation et, notamment, le rôle du maire en la matière. Ensuite, il aborde le caractère accessible et inclusif de l'école avec, là encore, un focus sur l'action que peut entreprendre la commune pour aller plus loin que "l'obligation d'instruction", par exemple en matière de restauration scolaire. Enfin, il évoque les différents acteurs impliqués, et en particulier les médiateurs scolaires, recrutés par l'Éducation nationale ou les collectivités pour  assurer le lien entre l'école et les familles.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle