Paris

Une charte des bonnes pratiques des transports et livraisons de marchandises dans Paris

Depuis 2001, la ville de Paris met en oeuvre une politique de réduction du trafic routier dans la capitale. Dans un premier temps, les véhicules de livraison en ont fait les frais puis une concertation a permis de concilier les points de vue et d'élaborer une "charte des bonnes pratiques". Afin d'accompagner cette mutation, l'enseigne Monoprix a radicalement changés ses pratiques.

Les mouvements de marchandises dans Paris représentent 20% du trafic urbain mais leur impact, notamment sur la qualité de l'air, est beaucoup plus important. A certaines heures de la journée, la part du transport de marchandises dans la pollution automobile pouvait, en 2001, atteindre 50% des émissions de particules ! La nouvelle politique de déplacement mise en place par la ville de Paris, dont la multiplication des couloirs de bus, a réduit le trafic et transformé la livraison des magasins parisiens en... casse-tête. C'est grâce à une longue concertation entre les acteurs du transport que les points de vue ont pu se rapprocher jusqu'à aboutir, en 2006, à la signature d'une "charte des bonnes pratiques des transports et livraisons de marchandises dans Paris".

 

"Mieux vaut entrer dans Paris avec un  gros porteur, un train ou une péniche, qu'avec une noria de petits véhicules..."

Dès 2002, la ville de Paris a recruté un chargé de mission pour dialoguer avec les professionnels de la route, du ferroviaire et du fluvial. Ensemble, ils ont élaboré une nouvelle politique en matière de logistique qui distingue l'entrée des marchandises dans la capitale et leur distribution dans les différents arrondissements. Hervé Levifve, chargé du transport de marchandises à la direction de la voirie et des déplacements de la ville de Paris le confirme : "Mieux vaut entrer dans Paris avec un gros porteur, un train ou une péniche, qu'avec une noria de petits véhicules. Ensuite, la distribution s'effectue, à partir d'une plateforme de transit, en privilégiant les véhicules silencieux et propres."
La charte, adoptée en juin 2006, traduit ces réflexions en engagements mais sans contraintes réglementaires. Les différents signataires se retrouvent tous les six mois au sein d'un comité de suivi et chacun rend compte de ses avancées et de ses difficultés. La ville de Paris, pour sa part, a rénové sa réglementation, instaurant des plages horaires pour les livraisons en fonction de la taille des véhicules et de leur motorisation. Les véhicules roulant au gaz ou à l'électricité sont favorisés. Parallèlement à ces travaux, la ville a cherché un opérateur disposé à se lancer dans une expérimentation. C'est Monoprix qui a accepté d'introduire une rupture dans son organisation logistique.

 

Monoprix choisit le train

L'approvisionnement des soixante-douze magasins parisiens de l'enseigne Monoprix s'effectue à partir d'entrepôts, implantés en périphérie de la capitale. Le 28 novembre 2007, pour la première fois, un train a relié les entrepôts de Combs-la-Ville (Seine-et-Marne) à la gare de Bercy, dans Paris intra-muros. Depuis, cinq livraisons sont effectuées chaque semaine, ce qui représente 30% des produits distribués. A raison de quarante-six palettes par wagon, un train peut transporter jusqu'à 1.000 tonnes de marchandises en un seul convoi. Une fois parvenues au coeur de Paris, les marchandises sont acheminées jusqu'aux magasins de quartier avec de petit camion à gaz (GNV), silencieux et peu polluants. Ainsi, Monoprix satisfait à toutes les exigences de la charte des livraisons. Son exemple pourrait faire tache d'huile : deux autres distributeurs sont candidats à des projets similaires dans la capitale, qui dispose de six sites logistiques adaptés. Le modèle pourrait également s'exporter dans d'autres métropoles régionales où des politiques de restriction des livraisons sont en projet.

 

Luc Blanchard, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

Mairie de Paris- Direction de la voirie et des déplacements

40, rue du Louvre
75001 Paris
01 40 28 70 28

Hervé Levifve

Chargé du transport de marchandises
herve.levifve@paris.fr
Haut de page