Une commune en route vers son autonomie énergétique et alimentaire (68)

Publié le
dans

Environnement

Energie

Haut-Rhin

Depuis 2011, Ungersheim opère une transition vers une autonomie à la fois énergétique et alimentaire. 21 actions proposées par les habitants sont actuellement en réflexion, en cours d’élaboration ou déjà achevées, sans que le budget de la commune en souffre.

Lors de son premier mandat, il y a plus d’une vingtaine d’années, le maire d’Ungersheim (2.050 habitants) hérite d’un groupe scolaire, équipé d’une piscine chauffée à l’électricité, très dispendieux en fonctionnement. Après avoir testé le chauffage au gaz, l’équipe municipale se tourne en 1998 vers l’énergie solaire et en 2004, la chaufferie bois. La commune s’engage en 2006 dans un plan Climat, puis dans une démarche de transition écologique en 2011 à travers un plan de 21 actions en faveur de l’autonomie énergétique (voir encadré).

La collectivité se positionne comme facilitateur

Une partie de ces 21 projets est en réflexion, d’autres sont en cours d’élaboration ou achevés, ceci sans augmenter les impôts locaux. "Nous nous positionnons comme des facilitateurs de projets : notre objectif est de sensibiliser la population en montrant l’exemple, puis de mobiliser les forces vives et les partenaires de la commune pour pérenniser ces actions qui doivent pouvoir s’autofinancer", explique le maire, Jean-Claude Mensch. La commune joue également un rôle locomotive en misant sur l’exemplarité. "Pour les projets communaux, notre action repose à la fois sur des investissements productifs qui minorent le fonctionnement. La reprise en régie de la gestion de l’eau nous a permis de réduire le prix du service aux habitants de 5%. La chaufferie bois nous fait gagner 30.000 euros par an par rapport au gaz, et un dispositif de gradateurs sur l’éclairage public, 6.000 euros par an."

Mobilisation de la population : commission thématiques, conseil participatif, forum citoyen

Depuis 2009, le processus de transition écologique repose sur la mobilisation des habitants via la participation active de la société civile. Des commissions thématiques - accessibilité/mobilité, développement soutenable, eau, urbanisme/ Quel village demain ? - se réunissent plusieurs fois par an. Elles rassemblent au total une quarantaine d’habitants, hors élus, et proposent, lors d’un conseil participatif, des actions et orientations qui sont ensuite débattues au sein du conseil municipal pour validation. En outre, des forums citoyens invitent, une à deux fois par an, les habitants à débattre sur des sujets précis : par exemple la création future d’une coopérative Scic sur la commune pour gérer une monnaie locale ou bien l’actionnariat citoyen afin de développer les énergies renouvelables... Ce sont ces instances qui ont permis de déterminer et d’approfondir les 21 actions. L’équipe municipale les met ensuite en œuvre en mobilisant les partenaires adéquats : un opérateur pour le photovoltaïque par exemple, une association d’insertion pour une exploitation maraîchère (voir encadré), un chantier citoyen pour construire une ferme dédiée au maraichage et à la formation des personnels en insertion, à la création d’ une conserverie, malterie, micro-brasserie.

Lucile Vilboux / Acteur Rural pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Les Jardins du Trèfle rouge
Les Jardins du Trèfle rouge sont un exemple d’action menée en faveur de l’autonomie alimentaire. En 2010, la commune a racheté un bail agricole (44.000 euros) sur 8 hectares pour le céder gratuitement à une association d’insertion, Les Jardins du Trèfle rouge. Cette dernière y pratique aujourd’hui du maraîchage et compte déjà 30 emplois. Elle livre le restaurant scolaire ainsi que 250 paniers par semaine à des particuliers. Le restaurant scolaire, dont les locaux appartiennent à la commune, est lui aussi géré par une association (via une délégation de service public) qui travaille avec un traiteur local sensibilisé au bio. "Les repas sont bio depuis 2009, suite à un travail de sensibilisation et de formation du personnel et des parents, mené durant trois mois par une chargée de mission. Les repas coûtent environ 20% plus chers qu’en conventionnel, un surcoût pris en charge par la municipalité."


 

Contact(s)

Commune de Ungersheim

1 place de la mairie
68190 Ungersheim
03 89 48 11 28
03 89 48 24 08
Nombre d'habitants : 2057

Jean-Claude Mensch

Maire
mairie.ungersheim@wanadoo.fr
Haut de page