Gironde

Une pépinière d'entreprises en milieu rural

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Encouragée par la politique de développement économique du pays de Haute-Gironde, dont elle est membre, la communauté de communes de l'Estuaire crée une pépinière d'entreprises sur son territoire, à proximité de l'A10. La pépinière fait partie d'un réseau régional. Elle a porté ses fruits dès la première année, avec six entreprises accueillies qui ont toutes développé leur activité dans des secteurs variés qui n'existaient pas sur ce territoire rural.

Situé sur l'estuaire de la Gironde, le canton de Saint-Ciers-sur-Gironde est en zone rurale. Il est desservi par l'autoroute A10 et se trouve à 60 km de Bordeaux. Organisée en Sivom depuis 1962 pour la gestion des aides ménagères, du collège et des travaux routiers, l'intercommunalité est renforcée en 1995 par la création de la communauté de communes de l'Estuaire. Elle a pour compétences le développement économique et notamment les "actions de promotion et de valorisation des sites d'accueil d'entreprises".
Dans le cadre d'une politique de développement économique plus globale portée par le pays de la Haute-Gironde, la communauté de communes travaille sur des projets déclencheurs de développement. Créer des emplois, développer la richesse du territoire, mettre les entreprises locales en synergie, faire venir des entreprises de l'extérieur sont autant d'arguments qui ont poussé la communauté de communes à mettre en route ce projet de pépinière d'entreprises en milieu rural. Au départ, deux projets sont envisagés : la pépinière et l'hôtel d'entreprises. L'idée d'hôtel ne recevant pas un écho favorable auprès des entreprises locales, la communauté de communes se concentre sur la pépinière. Par ailleurs, la communauté de communes possède une zone d'activité à la sortie de l'autoroute A10 et proche de la nationale A137, qui semble idéale pour créer cette pépinière. Philippe Plisson, président de la communauté, remarque :  "aider les acteurs économiques locaux ou extérieurs à prendre leur essor et à s'installer chez nous ou dans les autres zones d'activité de la haute Gironde", tels étaient les objectifs de ce projet.

Un accompagnement complet des entreprises dans tous les domaines

Après quelques mois de réflexion et des visites de sites en milieu urbain, une étude, réalisée début 2003 par un bureau d'études de Bordeaux, permet de dimensionner la structure et de trouver les financements nécessaires. En janvier 2004, après six mois de travaux, la pépinière accueille ses premières entreprises. Celles-ci sont accompagnées depuis leur entrée dans les locaux jusqu'à leur sortie de la pépinière : cela comprend des rendez-vous réguliers (un par trimestre au minimum) avec la directrice, un appui administratif, une aide à la demande de subvention et de prêt d'honneur, la mise en relation avec des experts, etc. La secrétaire de la pépinière assure l'accueil des visiteurs, la saisie de documents, la permanence téléphonique, la gestion de l'agenda, le traitement du courrier. Les entreprises signent une convention d'occupation de deux ans, renouvelable une fois. Pour que cette structure d'accueil bénéficie au plus grand nombre, la rotation doit être optimisée tout en accompagnant bien la sortie des entreprises. Des services de location de salles et de domiciliation commerciale sont également proposés hors pépinière. Le conseil communautaire décide de l'exonération totale de la taxe professionnelle pour les entreprises nouvelles ayant des activités industrielles, commerciales ou artisanales pour une durée de deux ans.

Une gestion parfaitement maîtrisée

Le projet est porté par le président et le vice-président chargé du développement économique. Il est mis en oeuvre par une chargée de mission de développement économique de la communauté de communes qui est devenue la directrice de la pépinière, assistée d'une secrétaire. Les locaux occupent 500 m2 et comprennent : un hall d'accueil, un bureau pour le secrétariat et un autre pour la direction, cinq bureaux d'entreprises, deux ateliers, un espace de documentation, une salle de réunion. De nombreux services sont à la disposition des entreprises : une documentation spécialisée, une photocopieuse, un télécopieur, un magnétoscope, un paper-board et un accès internet haut débit (cet accès a nécessité l'installation d'une parabole). Les bureaux et les ateliers sont loués à des tarifs progressifs pour atteindre les prix du marché au bout de la troisième année. La saisie de documents est facturée à l'heure et les photocopies et télécopies à l'unité. Les prestations sont facturées au coût réel. Le coût d'investissement de la structure (terrain, locaux, aménagement extérieur, équipement...) est de 680.000 euros. Le projet est financé par le conseil régional, le conseil général, les services de l'Etat (dotation développement rural) et l'Union européenne (Feder) ; 20% restent à la charge de la communauté de communes. Le coût de fonctionnement annuel est de 114.000 euros, soit un peu plus de 1% du budget de la communauté de communes.

Pour l'accueil de nouvelles entreprises, un comité technique, constitué d'une comptable, de représentants des banques locales, de chambres consulaires et d'experts comptables, donne un avis technique sur le dossier qui est présenté par le candidat. Puis, le comité de pilotage, composé des partenaires des cinq communautés de communes du pays de la Haute-Gironde et des membres institutionnels, décide de l'intégration au sein de la pépinière. Le club des entreprises locales du canton de Saint-Ciers-sur-Gironde et le club Défis (club d'entreprise à l'échelon de la Haute-Gironde, lié à la chambre de commerce et d'industrie) ont participé à la réflexion. Ce dernier participe au comité de pilotage. La structure fait partie du réseau des pépinières d'entreprises d'Aquitaine. Cela lui permet de proposer des formations pour les entreprises et de bénéficier de formations pour la directrice de la pépinière. Ce type de structure est régi par des règles et peut obtenir une certification Afnor (ce que souhaite atteindre la pépinière).

Le pari est gagné et ouvre de nouvelles perspectives

Après un an de fonctionnement le bilan est très positif puisque toutes les entreprises accueillies ont développé leur activité. La structure a hébergé six entreprises et a réussi à attirer des activités très variées qui n'existaient pas sur le territoire. Une entreprise est déjà partie s'installer dans une des communes du canton. Des candidatures sont en attente dans des secteurs tels que la publicité événementielle et les énergies renouvelables.
Les locaux vont devoir évoluer pour accueillir de nouvelles entreprises en 2005. Afin de pouvoir libérer un bureau, la communauté de communes travaille à l'aménagement d'une mezzanine dans un des ateliers. Cette mezzanine sera équipée d'un bureau d'environ vingt mètres carré, d'un vestiaire et d'une douche. Par ailleurs, afin de poursuivre cette opération, la communauté de communes étudie la possibilité de créer une zone d'aménagement concertée sur la zone d'activité à la sortie de l'autoroute A10. Une étude est en cours pour réaliser ce projet dans une dynamique de développement durable.

Laurence Berthomé, chargée de mission tourisme et communication au CPIE Touraine-Val de Loire

Article rédigé en janvier 2005

 

Le conseil des élus

 "Il faut accepter que ce service coûte de l'argent et il est important que le personnel soit capable de le faire rayonner, de le vendre, de le faire vivre." L'étude préalable doit être réalisée très sérieusement et les acteurs doivent être associés : "Le pari n'était pas gagné, il y avait un peu de scepticisme, mais la gestion de la cité, c'est aussi prendre quelques risques et entreprendre."

Contact(s)

Pépinière d'entreprises

Z.A. Intercommunale "Les Pins"
33820 Saint-Aubin-de-Blaye
05 57 42 75 60
05 57 42 75 61
pepiniere@cc-estuaire.fr

contact

Communauté de communes de Saint-Ciers-sur-Gironde

38, avenue de la République
33820 Braud et Saint-Louis
05 57 42 61 99
05 57 42 64 40
contact@cc-estuaire.fr
Nombre d'habitants : 11000
Nombre de communes : 11

Philippe Plisson

Président
Haut de page