Sarthe

Une politique intercommunale d'animation sportive pour l'enfance

Avec l'appui des associations locales et le soutien de la direction départementale de la jeunesse et des sports, la communauté de communes du Pays fléchois (Sarthe) met en place deux dispositifs d'animation sportive. Les "tickets sports" durant les petites vacances scolaires et le club de plage durant l'été proposent aux enfants et aux adolescents de s'initier à la pratique d'activités variées.

Au départ...

Depuis plusieurs années, la commune de La Flèche mène une politique sportive et de loisirs pour les 8-18 ans. Deux axes sont développés. D'une part, des "tickets-sports" donnant accès à des activités gratuites sont proposés aux jeunes de la commune, lors des petites vacances scolaires. Programmées en concertation avec des associations sportives et encadrées par les animateurs de la ville et les bénévoles d'associations, ces activités se déroulent dans les différents gymnases et sur les terrains de sport de La Flèche. D'autre part, la commune a aménagé un site d'accueil touristique, la Monnerie, avec un lac et une plage, et réfléchit à la mise en place d'un club de plage pour les jeunes durant l'été.
Dès sa création en 2001, la communauté de communes du Pays fléchois adopte une compétence "politique sportive et loisirs d'intérêt communautaire". Elle s'inspire des deux projets initiés par la commune de La Flèche et décide de les étendre à l'ensemble de son territoire.

En cours de route...

En janvier 2001, une commission Sport est mise en place à la communauté de communes. Le directeur des sports de La Flèche est nommé chargé de mission (8 heures par mois) au sein de cette commission. Celle-ci propose l'extension du dispositif "tickets sports" à l'ensemble du territoire de la communauté de communes et la mise en place d'un club de plage sur le site de la Monnerie.
Les "tickets sports" permettent aux jeunes de pratiquer des activités sportives variées : tennis de table, athlétisme, haltérophilie, kayak, tir à l'arc, gymnastique, rollers, natation, football... La première opération "tickets sports" organisée par la communauté de communes s'est déroulée durant les vacances scolaires en février et avril 2001, en concertation avec les associations. Le programme comprenait deux activités le matin et trois l'après-midi. L'inscription des jeunes se faisait par téléphone avant l'activité, celle-ci étant animée par des employés de la ville et des bénévoles d'associations. Des plaquettes avaient été distribuées dans les écoles et la presse avait été informée.
Toutefois les activités se déroulaient à La Flèche, si bien que, faute de transports collectifs, beaucoup des enfants des autres communes ne pouvaient s'y rendre. Pour remédier à cette situation, la communauté de communes a décidé de mettre en place un système de transport. Le territoire de la communauté était divisé en trois secteurs regroupant chacun trois ou quatre communes, et chaque jour, l'un des secteurs était desservi par un autocar jusqu'à La Flèche. L'accès aux activités s'effectuait à tour de rôle, tout en restant ouvert aux enfants que les parents pouvaient accompagner.
La première édition du club de plage a été organisée au cours de l'été 2001. Au mois de juin la même année, trois postes d'éducateurs sportifs ont été créés par la communauté de communes. Ceci en collaboration avec les animateurs de la ville et les bénévoles des associations qui assuraient l'encadrement des enfants durant les mois de juillet et d'août 2001. Huit semaines d'animations sportives ont été proposées aux enfants le matin, du lundi au vendredi, avec transport en autocar tous les jours à partir des trois secteurs.
Contrairement au dispositif "tickets sports", les participants n'avaient pas besoin de s'inscrire. A leur arrivée, les jeunes se répartissaient en fonction des activités qu'ils souhaitaient pratiquer, de leur âge et du nombre maximum d'enfants acceptés. En 2001, le club de page a accueilli 2.000 enfants soit, en moyenne, une cinquantaine par jour.
Depuis juillet 2001, les trois éducateurs sportifs coordonnent les dispositifs "tickets sports" et club de plage. La commission Sport se réunit en septembre, en présence des trois éducateurs, pour faire le bilan de l'année et préparer l'année à venir, ainsi qu'en mai ou juin pour préparer le club de plage. Participent à cette réunion la commune de La Flèche, qui gère le site de la Monnerie, et les associations.
Depuis l'automne 2001, les deux dispositifs ont évolué pour mieux répondre aux besoins.
Pour les "Tickets sports" :
- une carte d'inscription est délivrée pour l'année (autorisation parentale à fournir) ;
- les activités, auparavant centralisées à La Flèche, se répartissent sur l'ensemble du territoire de la communauté et le ramassage en autocar a été abandonné ;
- depuis 2002, le dernier vendredi des vacances est réservé aux adolescents (14-18 ans) pour une animation ciblée sur leurs centres d'intérêt ;
- en 2003, pour éviter la dispersion des enfants, le nombre d'activités proposées a diminué (une activité le matin et deux l'après-midi) ;
- réduction à une semaine d'activités aux vacances de Noël 2002 car la fréquentation était faible en 2001 (aucune activité prévue en 2003) ;
- le planning des activités apparaît dans le journal communautaire (édité à 1.100 exemplaires et distribué dans chaque foyer depuis 2002). Cette communication est complétée par un affichage dans les établissements scolaires et une parution dans la presse.
Le club de plage :
- face au constat d'une participation plus faible en août, la durée est passée de 8 à 7 puis 6 semaines d'activités ;
- depuis 2002, de nouvelles activités sont proposées et le vendredi est réservé aux 14-18 ans avec une activité à la journée ;
- les ramassages en autocars sont étendus aux quartiers de la ville de La Flèche.

Les moyens mobilisés et les partenaires...

Pour mener à bien l'ensemble du projet, la communauté de communes a embauché comme chargé de mission (8 haures par mois pendant 6 mois) le directeur des sports de La Flèche et trois éducateurs sportifs à temps plein. Ceux-ci participent également à des animations sportives en milieu scolaire. La commission Sport, qui réunit les adjoints au sport de chaque commune et les maires, décide de la politique à mener au regard des bilans et des propositions faites par les éducateurs.
Sur le plan financier, 130.000 euros ont été investis dans le cadre des actions initiées par la commission Sport. Cette somme inclut le paiement des salaires (80.000 euros environ), des équipements sportifs (23.000 euros), des transports, des associations et de la communication (plaquettes d'information pour environ 27.000 euros).
L'action mobilise plusieurs partenaires :
- les associations à vocation sportive qui proposent et animent des activités ;
- l'ensemble des communes qui mettent à disposition leurs équipements et participent parfois au stockage du matériel dans le cadre du dispositif "tickets sport" ;
- pour le club de plage, la ville de La Flèche met à disposition le site de la Monnerie, aménage la plage pour des activités spécifiques et réalise le nettoyage quotidien.
Deux industriels locaux soutiennent l'action : Brioches Pasquier (depuis 2002) qui fournit gratuitement les goûters et LPC (producteur et distributeur de pommes) qui fournit des pommes emballées (depuis 2003).
Par ailleurs, la direction départementale de la jeunesse et des sports (DDJS) alloue une subvention de 3.000 euros par an pour les "tickets sport". Celle-ci est intégralement reversée aux associations en fonction des prestations fournies. En 2001 et en 2002, la caisse d'allocations familiales de la Sarthe, dans le cadre de son dispositif Ville-Vie-Vacances, a versé une subvention de 1.524 euros pour le club de plage. Ce dernier, désormais abandonné, ne contribue plus au financement de l'opération.

Pour quels résultats...

Les animateurs et le relais associatif sont bien connus des enfants. Le site de la Monnerie est très apprécié et convient parfaitement aux activités proposées et le transport mis en place pour le club de plage fonctionne parfaitement.
Ces deux activités ont toutefois des limites. Pour ce qui est des "tickets sports", le problème de mobilité des enfants entraîne une participation plus faible dans les petites communes. La commission des sports espère y remédier en mettant en place des activités sur l'ensemble du territoire de la communauté de communes. Les communes ont peu de structures sportives et les locaux mis à disposition ne sont pas adaptés à toutes les activités. C'est pourquoi la communauté de communes a aussi fait l'acquisition d'équipements mobiles : paniers de basket, tir à l'arc...
Pour ce qui est du club de plage, la fréquentation est très importante et pose des problèmes de qualité d'encadrement. Ce club n'est ni un centre de loisirs, ni un centre de vacances, il n'y a pas d'obligation par rapport au nombre d'enfants par animateurs, excepté pour les activités à risque. En revanche, la réussite de l'opération a entraîné une diminution de la fréquentation de certains centres de loisirs communaux.
De manière plus générale, cette action a créé un lien entre les communes et forgé une identité intercommunale. Aujourd'hui, toutes les communes sont impliquées et sont représentées dans la commission des sports. Par ailleurs, elles constituent un relais d'information locale des actions menées par la communauté de communes.

Et aujourd'hui ?

Les élus souhaitent consolider l'action du club de plage en recherchant les moyens de contrôler le flux d'enfants pour améliorer la qualité de l'encadrement et l'offre de transport. En 2004, était envisagée l'acquisition d'un camion pour le transport du matériel.
Par ailleurs, la DDJS doit appliquer la nouvelle loi (mai 2003) obligeant à déclarer en centre de loisirs (CLSH), toutes activités d'accueil des enfants sans hébergement. Cette nouvelle législation entraîne des obligations : d'encadrement (nombre limité d'enfants par adulte), de respect des normes d'hygiène, de nomination d'un directeur, de rédaction d'un projet pédagogique. Son application, prévue en 2004, exigera une réorganisation de l'encadrement des activités.

Marie-Claire Legat, directrice au Centre permanent d'initiatives pour l'environnement vallées de la Sarthe et du Loir.

Le conseil des élus

Il importe de réaliser un diagnostic de l'ensemble des activités proposées et de s'appuyer sur le tissu associatif existant.

Contact(s)

Communauté de communes du pays fléchois

Centre administratif Jean-Virlogeux
72200 La Flèche
02 43 48 66 00
contact@cc-paysflechois.fr
Nombre d'habitants : 25100
Nombre de communes : 12
Nom de la commune la plus peuplée : La Flèche (15000 hab.)

Lelarge

Président de la commission Politique d'animation des sports et des loisirs
Haut de page