Localtis

Violences sexuelles dans le sport : le contrôle de l’honorabilité des bénévoles généralisé

Le contrôle de l’honorabilité des encadrants bénévoles et des dirigeants des associations sportives ainsi que de l’ensemble des cadres d’Etat sera généralisé, a annoncé la ministre des Sports Roxana Maracineanu à l'occasion du lancement de la Convention nationale sur la prévention des violences sexuelles dans le sport, le 21 février à Paris. Aujourd'hui, ce contrôle n'est systématique que pour les éducateurs professionnels. Deux millions de bénévoles sportifs (éducateurs et dirigeants) seraient concernés.
Parmi les autres mesures annoncées, notons la création d’un répertoire national des associations sportives, la nomination d’une déléguée ministérielle chargée des violences dans le sport, et le renforcement des effectifs de la cellule dédiée au traitement des signalements de violences sexuelles au sein de la direction des Sports.
Déclenchée par plusieurs révélations de la part de sportives victimes de violences sexuelles ces dernières semaines, cette convention nationale, indique le ministère des Sports dans un communiqué, "a pour objectif de mobiliser tous les acteurs du monde sportif contre les violences sexuelles afin de mieux comprendre non seulement comment peuvent surgir de telles situations, mais aussi les conséquences psychologiques et physiques de tels actes. Et bien sûr, comprendre dans quel contexte ces faits peuvent se produire et comment les détecter puis les signaler". Parmi les ateliers organisés lors du lancement, l'un était consacré à la mise en place de plans de prévention  dans les fédérations, les collectivités et les clubs. La restitution de ces travaux est attendue courant mai 2020.
 

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Haut de page