Tarn

Améliorer l'accès des populations en difficulté à la prévention et aux soins

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Dans le Tarn, la communauté de communes du Carmausin a créé l'atelier santé ville afin de promouvoir la prévention et la santé dans les quartiers en difficulté. Il rassemble aujourd'hui plus de 150 participants issus de 70 structures différentes et coordonne différentes actions : groupes de travail thématiques, ateliers d'information grand public, programmes nutritionnels et sportifs, actions de prévention.

La communauté de communes du Carmausin (la 3C, trois communes, 15.500 habitants) met en place l'atelier santé ville (ASV) à la fin de 2004, dans le cadre du dispositif santé du contrat urbain de cohésion sociale (Cucs). "Ouvert à tous, ce dispositif s'adresse en priorité aux habitants des quartiers en difficulté", explique Elen Larvor, coordinatrice de l'atelier santé ville de la communauté de communes du Carmausin. "A l'échelle intercommunale, l'ASV permet une meilleure prise en compte des problématiques de santé et un décloisonnement des différents intervenants." En 2002-2003, un diagnostic santé a mis en évidence les thématiques prioritaires du plan territorial de prévention : addictions, alimentation, mal-être des adolescents... Cette enquête a également révélé les problèmes d'accès aux soins le soir et le week-end, dus à des services manquants, et un déficit d'information sur les droits et la santé. L'ensemble du dispositif est en grande partie financé par le Cucs, soit un budget annuel d'environ 60.000 euros. "La synergie et la cohésion des professionnels de santé à l'échelle du bassin de vie intercommunal, par le biais de groupes de travail réunis en tables rondes thématiques, offre une possibilité unique de mettre en perspective les problématiques de santé tout en créant du lien avec les associations locales. La réussite d'un Atelier Santé Ville réside aussi dans la qualité du lien tissé avec les habitants du territoire", précise Francis Maffre, président de la communauté de communes du Carmausin. 

Six groupes de travail pluridisciplinaires

Depuis 2004, l'ASV a étendu l'envergure de son partenariat local et compte aujourd'hui plus de 70 structures représentant les secteurs de la santé, de la prévention, de l'éducation et de l'insertion. "En plus d'animer les réunions des six groupes de travail qui se tiennent tous les deux mois, je rédige les comptes-rendus et je mets en place les partenariats nécessaires aux activités régulières", indique Elen Larvor. En 2008, 150 professionnels, acteurs associatifs, habitants et bénévoles ont ainsi participé à un ou plusieurs groupes thématiques : mise en place de services manquants, publics en difficultés médico-sociales, soutien à la parentalité, alimentation, prévention des addictions, mal-être des adolescents, accompagnement des personnes âgées... Ainsi, avant de lancer des programmes d'actions spécifiques, les groupes de travail dressent un bilan des besoins ciblés de la population et du territoire. "En réunissant des compétences et des sensibilités variées, ces séances de réflexion permettent d'évoquer les difficultés rencontrées par les différents intervenants et de procéder ainsi à des échanges de bonnes pratiques", précise la coordinatrice. L'atelier santé ville a pour rôle d'impulser des projets, d'en assurer temporairement le portage administratif, avant de confier la mise en oeuvre aux associations et structures locales.

Une antenne du planning familial et des activités accessibles à tous

En priorité, l'ASV a créé une antenne du centre de planification et d'éducation familiale (CEPF). Dans un second temps, il a ouvert un lieu d'accueil parents -  enfants (0 à 6 ans). Pour les professionnels accompagnant les adolescents, l'ASV a mis en ligne sur le site de la 3C un annuaire de ressources spécifique. Chaque année, il organise trois ateliers d'information grand public et en moyenne, 50 à 70 personnes y participent. "Nous menons deux programme phares pour les jeunes : 'A crocs de la forme' propose des activités sportives et un suivi médical pour les enfants en surpoids, explique Elen Larvor. Le deuxième, 'Pour être en bonne santé, j'agis', a été repris par le club d'athlétisme de Carmaux en 2006." En matière de prévention, l'ASV accorde une importance particulière à la nutrition et au sport. En plus de remplacer les distributeurs de la piscine de Carmaux par une machine verte (distribution de pommes et de jus de fruits allégés en sucre), il propose des activités prénatales aquatiques à une trentaine de femmes enceintes suivies par la sage-femme de la protection maternelle et infantile (PMI), dispositif départemental. Enfin, dans le cadre d'un plan local de lutte contre la banalisation de la consommation d'alcool, l'ASV impulse une dynamique globale de prévention : sensibilisation des organisateurs d'évènements festifs pour la mise en place de dispositifs de prévention (notamment lors de manifestations traditionnelles comme la Saint Privat), élaboration d'une charte d'engagement sur le territoire, promotion de cocktails sans alcools auprès des collectivités territoriales.

Laura Henimann / PCA, pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils

Contact(s)

Communauté de communes du Carmausin (la 3C)

Domaine de la Verrerie BP 40
81400 Carmaux
05 63 80 20 50

Elen Larvor

chargée de mission "santé" du CUCS de la communauté de communes du Carmausin et coordinatrice de l'atelier santé ville.
asv3c@cc-carmausin.fr
Haut de page