À Amfreville, l’aide alimentaire poursuit les distributions (76)

Covid-19, les collectivités agissent / Dans l’agglomération rouennaise, 40 des 90 associations qui distribuent les denrées de la Banque alimentaire ont décidé de suspendre leur action pendant la période de confinement. À Amfreville au contraire, l’association la Passerelle, en lien étroit avec le CCAS de la commune, poursuit son aide aux plus démunis. 

Amfreville-la-Mivoie est une commune de 3.300 habitants au sud-est de l’agglomération rouennaise, le long de la Seine, en amont de la ville centre. Dans cette ancienne cité industrielle presque la moitié de la population est soit ouvrière, soit sans profession, soit retraitée. 2 ménages sur 10 sont des familles monoparentales.
Comme dans presque toutes les communes de l’agglomération, une association locale est affiliée à la Banque alimentaire et distribue les denrées fournies par la grande distribution ou les particuliers au cours de deux collectes annuelles dans les grandes surfaces. Les bénéficiaires doivent s’inscrire au CCAS et prouver que le "reste à vivre" de la famille est inférieur à 300 euros par mois et par personne, après paiement du loyer et des charges fixes. 

Chercher les denrées à la Banque alimentaire

L’association la Passerelle fonctionne ordinairement avec 15 bénévoles dont deux conseillers municipaux. La présidence depuis 2018 est assurée par une conseillère municipale Manou Fondard. Chaque mardi matin, deux agents communaux et deux bénévoles de l’association vont à l’autre bout de l’agglomération chercher les denrées à la Banque alimentaire avec des camionnettes du service technique et les ramènent dans le local municipal qui est attribué à l’association. Celui-ci possède frigos et congélateurs nécessaires à la chaîne du froid. Les bénévoles répartissent la livraison en colis pour les familles en fonction du nombre de personnes. La distribution a lieu l’après-midi à la cinquantaine de bénéficiaires qui viennent avec leurs caddies et leurs sacs isothermes.
"Quand la crise sanitaire nous a obligé au confinement, raconte la conseillère municipale, nous nous sommes évidemment posé un instant la question de savoir s’il fallait interrompre les distributions. Nous avons vite considéré qu’il s’agissait d’un besoin de première nécessité pour les familles bénéficiaires, autant que d’aller dans un supermarché. D’ailleurs, il n’y a pas de grande surface à Amfreville et la plupart de nos bénéficiaires n’ont pas de véhicule. Nous avons donc averti les familles que la distribution continuait en prenant les précautions nécessaires. Nous avons demandé des masques à la mairie, nous faisons entrer les bénéficiaires un par un dans le local et les enfants attendent dehors."

1,4 tonne de marchandises

La Banque alimentaire a averti la Passerelle le lundi 23 mars qu’à cause de la crise sanitaire, la livraison serait sans doute moins importante cette fois-ci. Mais le mardi 24, les camionnettes sont revenues avec 1,4 tonne de marchandises, un peu plus que d’habitude, car 40 associations sur 90 dans l’agglomération interrompaient, elles, leurs distribution. Ces denrées ont été réparties dans 49 paniers, pour 145 personnes et 12 nourrissons. 
"Il n’est pas question, dit la présidente, d’arrêter l’aide aux plus pauvres de la commune. Notre démarche est et restera citoyenne et solidaire. Il suffit de prendre toutes les précautions possibles pour ne mettre personne en danger."

Commune d’Amfreville la Mivoie

Nombre d'habitants :

3300
Place du Général de Gaulle
76920 Amfreville la Mivoie
mairie@amfreville-la-mivoie.fr

Luc Von Lennep

Maire

Association la Passerelle

45 rue François-Mitterrand
76920 Amfreville-la-Mivoie

Manou Fondard

Présidente
Haut de page