Corrèze

Haute-Vienne

Creuse

Appel à idées pour la conception de maisons contemporaines dans le Pays Combraille en Marche

Environnement

Energie

Aménagement et foncier

Logement

Le Pays Combraille en Marche, dans la Creuse, propose aux architectes, à travers un appel à idées, de réfléchir à des maisons individuelles plus respectueuses de l'environnement paysager et architectural local, économes en énergie, soucieuses de l'évolution des modes de vie et à un coût raisonnable.

Le Pays Combraille en Marche (cinq communautés de communes, soixante-seize communes et 27.434 habitants) a lancé en 2008 un appel à idées auprès des architectes du territoire et de ses environs pour la conception de maisons individuelles contemporaines. L'objectif est de montrer qu'il est possible de concevoir des habitations individuelles neuves, respectueuses de leur environnement, utilisant des matériaux de nature à les mettre en harmonie avec l'habitat traditionnel, et pour un prix comparable à ceux du marché. "Le pays s'intéresse depuis longtemps au patrimoine paysager, explique Jean Carmille, animateur pays. Cela s'est traduit, début 2007, par l'adoption d'une charte architecturale et paysagère qui vise à sensibiliser et informer le public, mais aussi les élus, à la prise en compte des questions paysagères dans les projets de construction ou de rénovation. L'idée, proposée par le conseil de développement (instance de réflexion du Pays composée d'habitants du territoire), est aussi partie du constat de médiocrité et d'uniformité des constructions individuelles neuves. Or, nous sommes convaincus que nos paysages sont notre patrimoine et une des bases possibles de notre développement. Par ailleurs, une étude menée avec l'Ademe, en 2006, a montré que la plus importante source de pollution et de consommation d'énergie sur le territoire est l'habitat. C'est aussi l'un des moteurs du projet. Nous avons lancé une étude en vue de la mise en place d'une politique de l'habitat, pour mieux cerner les besoins à venir des différents types de population : personnes âgées, jeunes couples accédant difficilement à la propriété, etc. Cette préoccupation est également traduite dans l'appel à idées."
L'appel à candidatures a été transmis à près de quatre cents architectes dans un périmètre de 150 km. Une cinquantaine d'entre eux a répondu favorablement, avant la date limite du 11 février (cependant, les architectes peuvent continuer à s'inscrire pour demander le dossier de consultation, sachant que tous les projets devront être rendus au même moment, à la mi-mai).

Les projets doivent prendre en compte les aspects esthétique, sociétal, fonctionnel, économique et énergétique

Dans l'élaboration de leur projet, les architectes doivent prendre en compte cinq aspects. Premièrement, sur le plan esthétique, les projets tiendront compte des contraintes environnementales du paysage limousin et de l'identité architecturale locale : "Nous souhaitons que les architectes s'inspirent des éléments existants du paysage - le bois, la pierre, l'eau - et les réinventent", précise Jean Carmille. Deuxième point : l'aspect sociétal. Bien que le territoire ne soit pas soumis à une forte pression foncière, les candidats se situeront dans une vision économe du point de vue de la consommation de terrain, en se penchant par exemple sur l'idée de maisons en bandes ou regroupées. Troisièmement, l'aspect fonctionnel : si les projets s'adressent à une configuration classique d'un couple avec deux enfants, ils doivent présager des évolutions qui toucheront la famille : handicap ou difficultés de motricité liées à l'âge, départ des enfants, etc. Quatrième point, du choix du terrain au choix des matériaux, les architectes se soucieront de l'aspect économique pour aboutir à des coûts de construction aussi bas que possible "pourvu qu'ils restent compatibles avec l'intégrité du projet". Enfin, dernier aspect, les projets viseront l'économie de l'énergie par la conception raisonnable et par l'utilisation de procédés tels que chauffage par le sol ou de compléments du type capteur solaire. Autrement dit : ils devront favoriser l'idée de "maisons passives", du point de vue énergétique.

Les quinze projets sélectionnés feront l'objet d'une exposition

"Concrètement, nous proposons aux architectes de réfléchir à partir de deux sites réels, où des projets de construction de lotissement sont en cours. Le premier site, à Jarnages, est situé sur un terrain plat, accolé au bourg, près d'une route nationale. Le second, à Mainsat, sur un terrain pentu, est plus éloigné des voies d'accès et se trouve au sud du territoire où se fait davantage sentir l'influence auvergnate."
Au moment de leur rendu les projets seront tout d'abord analysés par un comité technique qui devrait être composé de spécialistes de l'habitat, de l'environnement et du paysage et qui donnera un avis. Puis les dossiers seront départagés par un jury, composé d'une douzaine de membres répartis en trois collèges : élus, personnes qualifiées (président du conseil de développement du Pays, architecte des Bâtiments de France, technicien du CAUE, etc...) et architectes. Ce Jury évaluera la qualité des projets et leur adéquation avec l'appel à idées et désignera les deux ou trois lauréats qui se partageront la somme de 10.000 euros. Il sélectionnera également la quinzaine de projets qui fera l'objet d'une exposition, puis d'une publication.
Ce projet et l'exposition qui suivra sont financés par les conseils général et régional, l'Etat et le programme Leader+  au titre de la valorisation des ressources naturelles et culturelles des territoires.
"Cette appel à idées a une finalité pédagogique vis-à-vis des habitants pour montrer qu'il est possible de faire autrement que de choisir une maison dans un catalogue, estime Jean Carmille. Nous avons l'espoir qu'il contribue à faire évoluer les pratiques, y compris celles des architectes."

Maryline Trassard, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis


Contact(s)

Pays de Combraille en Marche

11 grande Rue- BP 6
23700 Mainsat
05 55 83 11 17
Nombre d'habitants : 29000
Nombre de communes : 80
Nom de la commune la plus peuplée : Boussac (1327 hab.)

Jean Carmille

Animateur
jean.carmille@payscombrailleenmarche.org

Accompagner vos transformations

La transformation du secteur à travers les réformes engagées par les pouvoirs publics vous impacte et vous amène à évoluer

Haut de page