Atelier d'urbanisme d'un PNR : une ingénierie de proximité favorise le projet de PLUi d'une intercommunalité rurale (63)

Publié le
par
Claire Lelong
dans

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Puy-de-Dôme

Construire un PLUi est un travail de longue haleine : il aura fallu à la communauté de communes du pays d'Ambert un mandat électoral pour finaliser son PADD et décider d’une ligne de conduite territoriale. Le soutien apporté par l'atelier d'urbanisme du PNR du Livradois Forez a permis aux élus de se forger une culture commune.

Créée en 2000, la communauté de communes du pays d'Ambert (7 communes et 10.000 habitants) a d'abord concentré ses efforts sur l’équipement de son territoire pour pallier un certain retard. Ensuite, les élus décident d’élaborer une stratégie territoriale liée à la mise en place d'un PLUi. "Dès le début du mandat, nous avons souhaité nous doter d’une vision de l’organisation du territoire qui soit traduite dans un document d'urbanisme" indique Lionel Zwenger, vice-président en charge de l'aménagement de l'espace. Pour cela, la communauté de communes a été accompagnée par l’atelier d’urbanisme du parc naturel régional du Livradois Forez. (Lire l’article : Un PNR crée un atelier d'urbanisme pour accompagner les projets d'aménagement (42-43-63).

Construire ensemble une vision sur le devenir du territoire

La réflexion débute en 2008 par des séminaires de mise à niveau, animés par un prestataire missionné et financé par l’agence régionale de développement des territoires d’Auvergne (ARDTA), afin que chacun parle le même langage en matière d'urbanisme. Ces premiers échanges sur les enjeux permettent d’aboutir à un cahier des charges pour la réalisation du PLUi. Ensuite, le travail d’élaboration est mené par une commission composée d'élus, du CAUE, du PNR et de l'agence de l'énergie (Adhume) qui se réunit à plusieurs reprises durant 4 mois dans différents sites de l'intercommunalité. "Ces réunions régulières ont été l’occasion pour les élus et leurs partenaires d'échanger de manière approfondie sur leurs visions alors que nous étions en intercommunalité depuis 8 ans", remarque Olivier Gallo Selva, directeur général des services (DGS) de la communauté de communes. Fin 2010, la rédaction d’un premier document-projet permet de dessiner la trame du futur plan d’aménagement d’ensemble (PADD). "Petite précision, rajoute le DGS : ce délai illustre la difficulté parfois rencontrée pour recruter un bureau d’études. Pour le PADD, il nous a fallu relancer la consultation, et donc repousser de quelques mois le lancement du projet." En 2011, avant de lancer la seconde phase du projet, les élus de la commission vont à la rencontre des conseils municipaux dans chaque commune, avec cette question centrale : allons-nous vers un PLUi ou vers un simple plan d'action intercommunal ? "Si une commune avait dit non au PLUi, nous n'y serions pas allés", précise le vice-président. L'accord de toutes les communes étant obtenu, le transfert de compétences s'opère fin 2011. En 2012, les élus finalisent le PADD et la concertation avec les personnes publiques associées.

Qualifier la demande vis-à-vis des architectes ou des bureaux d'études

Pour le vice-président, l’intérêt du PLUi est double : outre qu’il favorise le projet commun, il met davantage les maires à l'abri des pressions auxquels il leur est difficile parfois faire face. "Suite à une déprise agricole forte, le territoire est confronté à un véritable phénomène de mitage de l'espace", commente Claire Mallet-Morceau, urbaniste au sein de l'atelier d'urbanisme du Livradois Forez qui accompagne la démarche. "Grâce à l'atelier d'urbanisme, le PNR est davantage perçu comme un partenaire qui propose des aides et apporte des solutions à ce type de problème", indique le DGS. Cette assistance technique pallie également le manque de personnel dans les communes et communautés. "Elle permet de qualifier notre demande vis-à-vis des architectes ou des bureaux d'études", souligne l’élu.

Un long fleuve pas tranquille vers une prise de conscience partagée

Après les élections municipales de mars 2014, la démarche se poursuivra pour définir le zonage et les règles d'urbanisme. La communauté de communes du pays d'Ambert devrait lancer l’enquête publique sur son PLUi fin 2015, avec l’appui de l'atelier d'urbanisme du PNR du Livradois Forez. Pour autant, "le parcours vers un urbanisme partagé n’est pas un long fleuve tranquille, conclut le vice-président. C’est une démarche qui fait progresser les mentalités sur les questions d’aménagement de l'espace, et permet d’être en phase avec l’objectif du PNR : un urbanisme frugal en espace et en énergie".

Claire Lelong pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contact(s)

Communauté de communes du pays d'Ambert

Mairie d'Ambert
63600 Ambert
04 73 72 67 65
Nombre d'habitants : 10000
Nombre de communes : 7
Nom de la commune la plus peuplée : Ambert (7000 hab.)

Lionel Zwenger

Vice-Président chargé de l'aménagement de l'espace

Parc naturel régional du Livradois Forez

Maison du Parc
63880 Saint-Gervais-sous-Meymont
04 73 95 57 57
info@parc-livradois-forez.org
Nombre d'habitants : 103203
Nombre de communes : 162
Nom de la commune la plus peuplée : Thiers (13338 hab.)

Jean-Luc Monteix

Responsable du pôle Aménagement Urbanisme Énergie
jl.monteix@parc-livradois-forez.org
Haut de page