Seine-Saint-Denis

Au Blanc-Mesnil, un logiciel d'accessibilité pour les personnes handicapées

Santé, médico-social, vieillissement

Social

La commune du Blanc-Mesnil (93) vient de concevoir et de mettre en oeuvre un logiciel d'information et de suivi permanent de l'accessibilité de la voirie aux personnes à mobilité réduite. Destinée aux usagers de la ville et aux services municipaux, cette initiative a été récompensée par le prix "Action innovante pour l'accessibilité" en novembre 2005.

Les élus du Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) n'ont  pas attendu la loi de février 2005 qui contraint les communes à établir un diagnostic annuel de l'accessibilité des espaces publics pour se lancer dans un programme ambitieux à destination des personnes en situation de handicap moteur ou visuel. En effet, dès 2001, le maire délègue "le projet de ville pour les personnes handicapées" à une conseillère municipale. La mission ville-handicap est créée dans la foulée avec pour objectifs l'amélioration de l'accessibilité de la voirie et des espaces publics notamment, l'information des personnes handicapées sur leurs droits et les différentes ressources disponibles et enfin, l'instauration d'une concertation régulière avec les associations représentatives des différentes formes de handicap.

Une priorité : connaître et communiquer sur l'accessibilité

Les élus commencent par établir un état des lieux de l'accessibilité de leur ville. Une des premières actions a été la réalisation du diagnostic des espaces publics (voirie et bâtiments). Lors des réunions de préparation animées par Frédérique Cousin, chargée de mission ville-handicap, les services techniques se sont rapidement rendu compte de la nécessité de s'appuyer sur un outil de travail dynamique permettant à la fois d'organiser, de traiter et de mettre à jour facilement les données recueillies sur le terrain. Ainsi est née l'idée de créer une extension au système d'information géographique permettant de traiter l'accessibilité.
Le bureau d'études Egeris apporte un accompagnement méthodologique et le prestataire informatique Infeo met au point un logiciel de géomatique (1). Ce système permet, à partir des relevés de terrain réalisés par une équipe d'étudiants, d'avoir une traduction cartographique des rues accessibles aux personnes handicapées. Après ce relevé manuel d'informations, les données sont saisies selon trois rubriques : les trottoirs (largeur, surface, revêtements, dénivelés), les passages piétons (nature, forme, dimension du bateau, feux sonores, plaques podotactiles), les obstacles (35 types d'obstacles recensés). Le logiciel traite ensuite les données par croisement de contraintes (plus de 700 combinaisons possibles).
La traduction cartographique est conviviale. Deux cartes distinctes permettent de visualiser le niveau d'accessibilité des rues par rapport à la déficience visuelle et à la déficience motrice : en vert, les voiries totalement accessibles, en bleu celles dont l'accessibilité est limitée et en rouge les voiries inaccessibles, avec la perspective à court terme de permettre une traduction textuelle et vocale de l'information cartographique pour les non-voyants.

Quel bilan et quelles perspectives?

A ce jour, plus de 50% des voiries ont été diagnostiquées. Les élus peuvent se féliciter de cette initiative visant à améliorer l'accessibilité de la ville. Enfin, les personnes handicapées vont pouvoir obtenir une information précise sur l'accessibilité du réseau de voirie de la commune. Par ailleurs, après quelques mises au point techniques, les services disposent aujourd'hui d'une base de données fiable et facilement actualisable. La prise en compte du handicap est désormais possible quelle que soit la nature des projets de travaux de voirie. Le coût (120.000 euros pour trois ans de développement) a été financé par la commune. Il a permis de couvrir la formation des enquêteurs, les relevés de terrain, les prestations informatiques et le soutient méthodologique. Selon Frédérique Cousin, "le retour sur investissement sera rapide car il permet une optimisation dans la programmation des travaux ; la ville est parmi les premières aujourd'hui à disposer d'un système d'information géographique intégrant totalement la question de l'accessibilité". La chargée de mission espère que d'autres villes s'associeront au projet pour développer d'autres applications.
Autre perspective de développement : le relevé direct sur le terrain à partir d'une tablette informatique "embarqué" et  l'application du système aux bâtiments municipaux et autres bâtiments publics.
Si les associations de personnes handicapées sont des partenaires et relais efficaces pour diffuser l'information, l'enjeu est aujourd'hui de mettre en ligne les informations dont dispose la ville. Le site internet doit intégrer l'accès au logiciel de géomatique. Les personnes handicapées pourront d'un simple clic organiser en toute autonomie leurs déplacements dans la ville.  

 

(1) Géomatique : discipline qui regroupe l'ensemble des techniques et des applications dédiées à la représentation et à l'analyse de données numériques à composante géographique et cartographique.

Contact(s)

Ville du Blanc-Mesnil

66 avenue de la République
93150 Le Blanc-Mesnil

Sylvaine Galliot

Conseillère municipale déléguée au handicap
mission-ville-handicap@ville-blanc-mesnil.fr
Haut de page