Maine-et-Loire

Stéphanie Le Dantec

Centre social + espace public numérique = Maison de services au public dans le Chemillois (49)

Cohésion des territoires

En octobre 2016, le centre social du Chemillois a fait reconnaître ses missions comme celles d'une Maison de services au public (MSAP). L’espace public numérique, porté depuis 18 ans par celui-ci, est un élément de différenciation qui a conforté sa candidature, dans le cadre du schéma départemental d’amélioration de l’accessibilité des services au public.

Le centre social, implanté sur la commune déléguée de Chemillé, est géré par une association depuis les années 70. Aujourd’hui, il porte un large panel d’activités auprès de différents publics dans les secteurs : "petite-enfance", "enfance", "jeunesse", "emploi-formation", "social-famille", "socioculturel" et "retraités", sur un territoire élargi de la commune nouvelle de Chemillé-en-Anjou comptant 21.284 habitants. Le centre social accueille aussi des permanences de partenaires sociaux (CAF, Carsat...) et associatifs (Fnath, CIDFF...).

Centre social + EPN = des missions proches de celles d’une MSAP

Depuis 1999, un espace public numérique (EPN) est créé et est ouvert à tous. "Lorsque nous avons découvert les MSAP, explique le directeur du centre social, Pierre-Marie Robin, le conseil d’administration a décidé de faire du lien entre les activités de l’EPN et les missions d’une MSAP." Les MSAP sont des lieux d'accueil et d'information permettant de faciliter les démarches administratives, l'accès aux services publics de part notamment l’accessibilité aux différentes démarches en ligne. Des missions qui rejoignent celles déjà effectuées par le centre social du chemillois.

Candidature soutenue et accompagnée par les élus locaux

"Les élus locaux ont entendu la volonté du centre social de prendre en charge les missions d’une MSAP, explique le maire adjoint en charge des affaires sociales Bernard Briodeau. Depuis des dizaines d’années, nous travaillons de concert et en confiance avec le centre social et nous avons appuyé sa candidature auprès de la préfecture, à la fois en tant que soutien politique, mais aussi en tant que partenaire."

Développer de nouvelles compétences au sein de l’équipe

En octobre 2016, le centre social a obtenu la reconnaissance "MSAP". Celle-ci renforce le partenariat auprès des opérateurs signataires, des services préfectoraux et du conseil départemental. Elle est aussi importante pour pérenniser l’utilité sociale de l’EPN et développer une approche différente auprès de publics très éloignés de la pratique numérique.
L'organisation de la MSAP a été définie comme ceci : un équivalent temps plein réparti sur quatre personnes de l’équipe : un coordinateur, deux chargés d’accompagnement des usagers (30 heures) et une personne à l’accueil dans un rôle d’orientation du public.
"Auparavant, l’EPN s’appuyait sur les compétences de techniciens du numérique de part la proposition de diverses formations, explique la coordinatrice Social/Famille, en charge du pilotage de la MSAP, Anne-Laure Martin-Daudin. Aujourd’hui, nous mettons l’accent sur l’accueil davantage individualisé et l’appui aux démarches administratives : nous partons des besoins recensés pour proposer un accompagnement auprès des usagers dans leur apprentissage au numérique."

14 partenaires signataires

La signature d’une convention-cadre avec les différents opérateurs a consolidé les relations du centre social avec ses partenaires historiques, tels que commune nouvelle, CAF, MSA, Carsat, le Cidff..., et avec de nouveaux partenaires comme Pôle Emploi, la CPAM ou encore la maison départementale des solidarités.
Le comité de pilotage, instance obligatoire composée des 14 partenaires signataires, s’est réuni en mai 2017. Cette première rencontre a été l’occasion d’identifier les prestations et les besoins des partenaires, mais également les actions complémentaires du centre social et l’implication déjà effective de bénévoles : service d’écrivains publics, services de transports pour les personnes âgés, etc. Depuis l’ouverture en octobre 2016, le nombre d'accompagnements relevant des missions de la MSAP s'élève à 216 personnes.

Eléments financiers
La reconnaissance en tant que MSAP par les services de l’État permet de bénéficier de financements supplémentaires. Le budget global s’établit à 54.600 € et est financé à 50 % par le fonds national de l’aménagement du territoire et le fonds inter-opérateurs (MSA, Carsat, etc.). L’autre moitié est financée sur les fonds de fonctionnement général attribués par la CAF et la commune nouvelle. 
 

Contact(s)

Commune nouvelle de Chemillé-en-Anjou

5 rue l'Arzille - Chemillé
49120 Chemillé-en-Anjou
02 41 30 42 42
Nombre d'habitants : 21284

Bernard Briodeau

Adjoint en charge des affaires sociales
b.briodeau@chemille-en-anjou.fr

Maison de services au public Chemillé-en-Anjou

5, rue de la Gabardière - Chemillé
49120 Chemillé-en-Anjou
02 41 30 50 55

Anne-Laure Martin-Daudin

Responsable de la MSAP
anne-laure.martin-daudin@centresocial-chemille.asso.fr
Haut de page