Chaufferie biomasse à Rozières-près-Troyes - 2012

Publié le
par
Banque des Territoires
dans

Développement durable

Energie

Grand Est

Un réseau de chaleur moins polluant et moins onéreux grâce au bois et à la paille. Objectifs : réduire les émissions de gaz à effet de serre et développer les énergies renouvelables.

Le projet en bref

Frise chronologique

Chiffres clés

8 mW de puissance

7 600 tonnes de CO2 économisés

Impact et intérêt

Diversification et maîtrise de l’approvisionnement énergétique

Réduction de la facture des abonnés

Zoom

La Sem Energie de Troyes souhaitait accompagner le développement de son réseau de chaleur tout en diminuant son impact environnemental et en maîtrisant les coûts. Elle a inauguré le 31 mai 2013 une chaufferie biomasse d’une puissance de 8,1 mégaWatts (MW) qui alimentera l’équivalent de 4 500 logements.

La nouvelle installation est équipée d’une chaudière à bois de 4,5 MW et d’une chaudière à paille de 3,3 MW. Elle produira 65 % de l’énergie totale distribuée sur le quartier des Chartreux. Elle consommera 5 700 tonnes de paille et 7 600 tonnes de bois par an.

Outre son rôle d'actionnaire (premier actionnaire privé de la Sem avec 19 % du capital), la Banque des Territoires a apporté son expertise en ingénierie financière et technique dans le montage du projet. Le montant du prêt octroyé s'élève à 1,1 million d'euros pour ce bâtiment dont le coût total est de 7 millions d'euros.

Les acteurs

Le rôle de la Banque des Territoires

mode d’intervention : Prêteur et opérateur

montant du prêt : 1,1 M€ sur un montant total du projet de 7 M€

opérateur : expertise financière

Les partenaires

Société d'économie mixte (Sem) Energie

Haut de page