Convertir les locaux vacants de La Poste : le pari du partenariat mené avec la Banque des Territoires

La Poste et la Banque des Territoires se sont lancées dans un partenariat, annoncé le 24 novembre 2022 dans le cadre du Salon des maires, pour créer de nouveaux lieux de vie et de services innovants de proximité dans les villes Action cœur de ville et Petites Villes de demain.

Transformer des locaux vacants en logements partagés dans des villes Action cœur de ville et Petites Villes de demain, développer des services de proximité et accompagner des démarches de participation citoyenne dans ces villes... Dans le cadre d'un partenariat annoncé le 24 novembre 2022 durant le Salon des maires et des collectivités locales, la Banque des Territoires et le groupe La Poste s'engagent sur ces dispositifs pour la période 2023-2026. Objectif : identifier et accompagner 160 projets dans des petites villes et 150 dans des villes moyennes, avec un budget de 10 millions d'euros mobilisés par la Banque des Territoires pour l'ingénierie et le cofinancement d'amorçage. Cet accord vient concrétiser les annonces faites quelques jours plus tôt par Éric Lombard, directeur général de la Caisse des Dépôts, lors des rencontres Coeur de ville, à Paris (voir notre article du 22 novembre 2022).

Transformer des locaux vacants de La Poste en logements partagés

Dans le détail, le partenariat comprend le développement de nouveaux lieux de vie : il s'agit pour La Poste de transformer des locaux vacants en logements partagés (pour apprentis, saisonniers ou jeunes actifs), en hébergements touristiques ou en hébergements d'urgence. "Ce sont des actifs qui sont dans le patrimoine de La Poste mais qui ne sont pas utilisés", précise-t-on à la Banque des Territoires. Des tiers-lieux culturels ou associatifs pourront aussi être hébergés dans ces locaux, l'idée étant de faire émerger 200 projets en quatre ans. La Banque des Territoires et La Poste vont aussi permettre le développement de nouveaux services de proximité. La première cofinancera l'amorçage d'une centaine de projets, toujours dans des petites villes ou des villes moyennes, la seconde proposera à ces villes son nouveau concept de conciergerie d'hyperproximité, "Places des services". Alliant présence humaine et services digitaux, cette conciergerie est animée par un régisseur, interlocuteur des riverains. Elle déploie des services multiples et sur-mesure, allant du prêt d'objets entre particuliers à la mise en relation pour des services à la personne, en passant par des ateliers numériques ou des partenariats avec les commerçants. Principal atout de cette solution : elle peut se déployer en centre-ville, en gare, en quartier d'habitat social ou en territoire rural. Une centaine de conciergeries devraient être ainsi accompagnée sous quatre ans.

Favoriser les démarches de participation citoyenne

Enfin, le partenariat entre la Banque des Territoires et La Poste comporte un volet destiné à favoriser les démarches de participation citoyenne, l'idée étant que les habitants des villes ACV s'approprient les projets menés sur leur territoire. Même topo pour ce dispositif : la Banque des Territoires s'occupera du cofinancement pour le déploiement des dispositifs de concertation citoyenne ; La Poste proposera quant à elle le dispositif de participation citoyenne qu'elle a lancé en début d'année 2022, "Concerto". Développé avec Cap Collectif, il permet d'organiser des concertations massives via le levier numérique (une plateforme et des applications de participation pour les votes, les budgets participatifs, etc.) et les réseaux de proximité de La Poste (des médiateurs dans les bureaux de poste et des facteurs à domicile sont mobilisés pour promouvoir la démarche et faciliter la participation des habitants). "Avec ces dispositifs, l'idée est d'essayer de mettre en avant le rôle de centralité des petites et moyennes villes, en matière d'immobilier, de services, de participation citoyenne, détaille la Banque des Territoires. L'avantage de travailler avec les villes de PVD ou ACV est que la collectivité a déjà démontré son envie de se lancer sur ces sujets, on avance plus vite !"

Reste à savoir quelles villes verront les premiers projets émerger. "C'est la première fois qu'on fait cela avec La Poste, cela va avancer au fur et à mesure en fonction de l'identification des lieux à exploiter, souligne la Banque des Territoires. Il y aura de l'ingénierie et des études pour accompagner au mieux la sortie de terre de ces projets."

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle