Culture : les maires de grandes villes demandent une feuille de route de "sortie de crise"

Une soixantaine de maires de grandes villes et présidents d'agglomération représentés par France urbaine demandent dans une lettre ouverte à Emmanuel Macron une feuille de route "pour la sortie de crise culturelle" afin de donner des "perspectives" à un secteur "en grande détresse".
"Il est urgent d'envoyer au monde de la culture des signes forts", écrivent-ils dans cette lettre diffusée le 7 avril. "Sans perspective, nous craignons que la très grande détresse des professionnels de la culture, de plus en plus vive chaque jour, se mue progressivement en amertume, puis en colère", préviennent-ils, soulignant que ce secteur constitue "un bien essentiel qui doit s'apprécier comme tel". "Les occupations d'établissements culturels se multiplient dans nos villes autour de revendications qui, chaque jour davantage et de manière de plus en plus imbriquée, vont s'élargissant, de la réouverture des équipements culturels à d'autres types de mobilisation", constatent-ils.
Pour les signataires, il s'agit d'engager "dès maintenant un travail de concertation (...) qui doit associer l'État, les professionnels de la culture et les associations représentant les collectivités territoriales, dont France urbaine". Les élus réclament "la mise en oeuvre d'une feuille de route pour la reprise de la programmation culturelle et la réouverture des équipements culturels définie au niveau national" tout en étant "capable de s'adapter localement, de manière différenciée, en fonction de la situation sanitaire du territoire". France urbaine développe ces éléments dans une note intitulée "Pour une sortie de crise culturelle".
Emmanuel Macron avait déclaré le 31 mars lors de son allocution télévisée : "Nous allons bâtir entre la mi-mai et le début de l’été un calendrier de réouverture progressive pour la culture, le sport, le loisir, l’événementiel."

  • Le gouvernement planche sur la sortie de l'état d'urgence sanitaire

 Le gouvernement travaille sur un processus de sortie de l'état urgence sanitaire : un projet de loi est attendu sur le sujet le 28 avril en Conseil des ministres et autour du 10 mai à l'Assemblée nationale, a appris l'AFP le 7 avril auprès de sources parlementaires.
En février, le Parlement avait voté la prorogation de l'état d'urgence jusqu'au 1er juin. Le gouvernement veut préparer en amont la sortie de ce régime d'exception créé en mars 2020. L'exécutif travaillerait à un texte visant à mettre fin au confinement et au couvre-feu, tout en permettant des mesures de précaution, comme le port du masque dans certaines circonstances, des tests obligatoires pour le franchissement des frontières, ou une jauge maximale dans les établissements recevant du public.
Outre l'opposition, plusieurs députés de la majorité se sont inquiétés ces dernières semaines des prorogations successives de l'état d'urgence, en vigueur du 23 mars au 10 juillet 2020, puis réinstauré le 17 octobre. Le Parlement l'avait prorogé une première fois jusqu'au 16 février puis, donc, une seconde jusqu'au 1er juin 2021.

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle