Maine-et-Loire

Dans le Choletais, une piste d'éducation routière à taille réelle

Tourisme, culture, loisirs

Santé, médico-social, vieillissement

Social

En partenariat avec l’Education nationale, la communauté d’agglomération du Choletais, dans le Maine-et-Loire, a créé une piste d’éducation routière. Les élèves de CM2 et de quatrième y passent au moins une fois au cours de leur scolarité.

"En tant qu’élu, je suis informé chaque jour d’accidents de la route, dont les jeunes sont trop souvent victimes. Actuellement, 50% des accidents corporels de la route touchent des adolescents", souligne Jean Lelong, adjoint au maire de Cholet et conseiller communautaire chargé de la sécurité à la communauté d’agglomération du Choletais (13 communes, 87.000 habitants). "C’est pourquoi la communauté d’agglomération a décidé que le dossier de la sécurité routière serait prioritaire. Heureusement, l’Education nationale s’est fortement impliquée dans la réalisation de cette piste, ouverte en 2008. "


Un groupe de travail pour inscrire l’éducation routière dans la durée


Jusqu’au début des années 2000, une piste de prévention routière pour les vélos était animée par la police de Cholet. Mais cette dernière a renoncé, considérant que ses effectifs n’étaient pas suffisants. Pourtant les enseignants des écoles et des collèges de l’agglomération, ainsi que les responsables des centres sociaux de la ville demandaient explicitement que l’éducation pour le code de la route et l’utilisation de la voirie soit au moins poursuivie, sinon développée. En 2004, les élus de la communauté d’agglomération ont décidé d’investir dans un outil qui puisse inscrire dans la durée une politique d’éducation à la circulation routière auprès des enfants et des adolescents. À leur initiative, un groupe de travail s’est constitué, rassemblant la Prévention routière, une compagnie d’assurances, l’Education nationale, la police et la gendarmerie. L’intérêt d’une piste à taille réelle, dotée de carrefours et de passages piétons, comme il en existe par exemple dans la commune d’Arnage dans la Sarthe, fut rapidement évoqué, et les élus décidèrent de s’équiper d’un tel outil.


Une piste réalisée dans un équipement déjà existant


Il fallait trouver un lieu : ce fut le marché aux bestiaux, qui avait réduit son activité ces dernières années. Cet équipement, propriété de la ville de Cholet (54.000 habitants), n’utilisait plus qu’une petite partie des cinq mille mètres carrés d’enrobé, sur lesquels il fut facile d’aménager des trottoirs, des ronds-points, des voies de circulation, une piste cyclable, des sens interdits… Deux salles pour les cours théoriques, ainsi qu’un lieu de stockage du matériel (vélos, cyclomoteurs, casques…) ont pu également être aménagés. Au final, la création de la piste à taille réelle apporte une nouvelle vie à cet équipement communautaire. Jean Lelong a obtenu le soutien d’un fabricant de pneumatiques qui possède une usine à Cholet, et d’une entreprise de signalisation routière qui a fourni gratuitement les panneaux nécessaires.
La piste a été ouverte en septembre 2008. L’investissement a coûté 187.000 euros, dont 40.000 ont été pris en charge par l’Etat au titre du fonds interministériel de prévention de la délinquance. Le coût de fonctionnement s’élève à environ 27.000 euros par an, avec la participation de l’entreprise Michelin (2.000 euros).

Destinée aux scolaires, la piste s’ouvre à des publics diversifiés


Dans le cadre d’un projet pédagogique élaboré avec l’Education nationale, les classes de CM2 de l’agglomération viennent six fois par an pour des sessions d’une heure, qui comportent des cours théoriques en salle et des mises en situation sur la piste. Des classes de collégiens viennent également une demi-journée par an pour l’apprentissage de la conduite en scooter, en associant toujours théorie et pratique. La piste est utilisée par des structures qui s’adressent à des publics spécifiques : clubs de retraités, jeunes des chantiers d’insertion, instituts médico-éducatifs, associations d'handicapés. "Parmi les projets prioritaires, nous voudrions davantage aider les personnes handicapées mentales à apprendre l’usage de la route", précise Jean Lelong. Finalement, début 2010, la piste du Choletais était occupée presque tous les jours.

Jean-Luc Varin, pour la rubrique Expériences du site www.mairieconseils.net
 

Contact(s)

Communauté d'agglomération du Choletais

Rue Saint-Bonaventure, BP 62111
49321 Cholet Cedex
02 44 09 25 00
02 41 71 67 01
cac@agglo-choletais.fr
Nombre d'habitants : 83207
Nombre de communes : 13
Nom de la commune la plus peuplée : Cholet (54632 hab.)

Frédérique Huet

agent en charge du dossier
fhuet@agglo-choletais.fr

Jean Lelong

adjoint au maire de Cholet, conseiller communautaire chargé de la sécurité
Haut de page