Deux-Sèvres

Dans le Lezayen, les voyages forment la jeunesse

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Tourisme, culture, loisirs

Depuis 2003, plusieurs groupes d'adolescents de la communauté de communes du Lezayen (Deux-Sèvres) ont eu l'opportunité de participer à des chantiers dans des pays étrangers. Ces séjours sont proposés dans le cadre d'une politique volontariste de la collectivité en faveur des jeunes et dans un souci d'éducation citoyenne.

La communauté de communes du Lézayen (dix communes, 6.000 habitants) est un territoire rural à la population vieillissante mais qui connaît cependant un certain rajeunissement du fait de la venue de jeunes couples s'éloignant de la ville et du périurbain. La communauté compte trois pôles scolaires, dont deux RPI (regroupements pédagogiques intercommunaux) et un collège. Depuis sa création, il y a quinze ans, la communauté de communes se préoccupe des jeunes avec la volonté de leur proposer des activités. Cela s'est traduit par l'embauche d'un animateur, chargé notamment d'organiser, en partenariat avec le collège, des journées ou séjours à thème. En 1996, la communauté a racheté une ancienne bâtisse dans le centre du bourg de Lezay pour y créer un espace dédié aux jeunes où leur sont proposés salle télé, ordinateur, jeux vidéo, billard, ping-pong... "Il n'y a pas d'animateur du centre proprement dit, mais un adulte est toujours présent : l'animateur de la communauté, l'animateur sportif, la responsable de la structure...", explique Patrick Charpentier, vice-président de la communauté, en charge de l'éducation et de la jeunesse. Le centre s'adresse essentiellement aux collégiens et lycéens mais un accueil a également été mis en place pour les plus petits. "Les jeunes continuent à fréquenter l'espace quand ils quittent la terminale, souligne Patrick Charpentier, notamment parce qu'ils sont preneurs des séjours sportifs ou culturels. Grâce à un partenariat avec la DDJS, la DRJS (direction départementale ou régionale de la jeunesse et des sports), la CAF et la MSA, dans le cadre d'un plan éducatif local (PEL), la participation demandée aux jeunes pour ses activités reste modique. Il n'y a pas de frein dû à l'argent. Par ailleurs, notre parti pris est d'être à l'écoute des jeunes, d'essayer de les accompagner plus que de les orienter. Cela a très bien fonctionné et la moitié des 350 ados du canton participent aux activités proposées par l'espace."

 

Désir de vivre quelque chose qui sorte de l'ordinaire...

Ce faisant, la communauté du Lezayen avait en quelque sorte préparé le terreau d'un projet plus ambitieux. Il est né quand un groupe de jeunes, parmi les plus âgés, a manifesté le désir de vivre quelque chose qui sorte de l'ordinaire, avant le baccalauréat et leur départ probable du territoire pour poursuivre leurs études ou chercher un emploi. Pour répondre à cette attente, les animateurs de la politique jeunesse de la communauté ont suggéré la participation à un chantier dans un pays étranger. Mais qui dit voyage, dit budget important, que ne pouvait assumer ni les parents ni la communauté de communes. La collectivité a alors proposé aux jeunes de "gagner" leur séjour en participant à des chantiers communaux pour lesquels ils seraient rémunérés. Démolition d'un mur qui s'écroulait, peinture d'une pièce de la salle polyvalente, chemin pédestre à défricher... Les jeunes, encadrés d'un personne ressource (animateur, employé communal, retraité...), participent ainsi, pour deux ou trois jours, à six ou sept chantiers en l'espace de 18 mois. Ces petits boulots leur permettent d'économiser de quoi financer une partie de leur expédition. "La condition pour que le séjour à l'étranger ait lieu est qu'il y ait au préalable, entre les jeunes, une notion de groupe ou de bande. Lorsqu'on envoie loin des jeunes, qui pour certains ne sont jamais sortis au-delà des frontières nationales, il faut une grande cohésion dans le groupe. Les chantiers communaux ont aussi ce rôle de mettre de la cohésion et de la solidarité dans un groupe."
Lorsqu'un pays de destination est choisi et qu'un chantier, par divers contacts, est repéré, une délégation du service jeunesse de la communauté va sur place vérifier que le projet est réalisable, préciser les conditions d'hébergement, de sécurité, les sorties possibles, rencontrer les jeunes avec qui nouer des échanges... Puis, des réunions régulières avec les jeunes permettent de valider et de préciser le programme du séjour.

 

Yémen, Erythrée, Bénin, Arménie...

Quatre chantiers séjour ont eu lieu. En 2003, au Yémen, dans le cadre d'un partenariat avec le service culturel de l'ambassade de France, il s'agissait de réhabiliter des terrasses dans le centre culturel et d'y faire des plantations. En 2004, un groupe de jeunes Yéménites a été accueilli à son tour à Lezay. En 2006, par le biais du service jeunesse du ministère des affaires étrangères, un chantier a eu lieu en Erythrée, au nord de l'Ethiopie, pour la remise en état (peinture) d'une école maternelle (partenariat ambassade et Unicef). En 2007, au Bénin, avec l'ONG "Les Volontaires du progrès", un partenariat a été établi avec la mairie d'Adja Ouéré pour remettre en état un terrain de sports avec des jeunes de la commune. Le chantier s'est clôt par une rencontre sportive France-Bénin ! Enfin, en 2008, destination l'Arménie, avec le soutien d'une ONG intervenue pour les victimes du tremblement de terre, pour la rénovation d'une école maternelle dans le sud du pays. Les voyages, d'une quinzaine de jours, prévoient, outre le chantier, des visites du territoire et des occasions de rencontres avec les habitants. Au retour de leur périple, les jeunes produisent un recueil de documents, de textes et d'images pour rendre compte de leur expédition auprès des différents financeurs et pour eux-mêmes.

 

Une invitation à franchir d'autres frontières...

Le budget du séjour s'élève à environ 30.000 euros, pour une quinzaine de jeunes, financé pour un tiers par les travaux communaux des jeunes et leurs parents, pour un tiers par la communauté et pour le tiers restant par des subventions exceptionnelles des partenaires du PEL, du conseil général des Deux-Sèvres, du conseil régional Poitou-Charentes et, depuis trois ans, par le Crédit agricole.
"Les difficultés d'une telle opération sont d'abord la barrière des parents qu'il faut convaincre pour nous confier leurs enfants..., explique Patrick Charpentier. Par ailleurs, dans les pays où nous nous rendons, il faut trouver les bons chantiers et les partenaires locaux qui permettent un réel échange avec la population. C'est pourquoi la mission de préparation aux projets est indispensable. Il faut aussi monter des dossiers suffisamment solides pour convaincre les financeurs en insistant sur l'objectif d'éducation citoyenne des jeunes du territoire. L'objectif premier de cette opération est en effet de participer à l'éducation citoyenne des jeunes dans un contexte différent du contexte scolaire ou parental. Vivre une expérience comme celle-ci permet d'approcher un certain nombre d'éléments qui peuvent aider à cheminer dans la vie : la confiance en soi, la solidarité, l'humilité, la mise en oeuvre de compétences, le travail en réseau... Ces chantiers sont aussi, tout simplement, une façon intelligente d'occuper les jeunes. Enfin, plus on va loin, plus on apprécie sa localité : le fait pour les jeunes de se nourrir autrement pendant quelques jours, de se passer de leur portable et de leurs habitudes, exacerbe au retour leur sentiment d'appartenance. Ce voyage solidaire, qui intervient à un moment où les jeunes vont s'expatrier, est aussi une invitation à franchir d'autres frontières. Dans cette optique d'éducation citoyenne, le chantier à l'étranger est l'aboutissement d'une démarche qui dure presque deux ans et qui est tout aussi importante que l'objectif final."

 

Maryline Trassard, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Contact(s)

Communauté de communes du lezayen

Espace jeunes
79120 Lezay

Bruno Boutet

Directeur
ejlezayen@wanadoo.fr

Accompagnement pour l'élaboration d'une stratégie territoriale

Accompagner l’élaboration d’un plan d’action territorial pour transformer vos ambitions en projets durables.

Haut de page