Défendre les terres agricoles contre les appétits immobiliers

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Dans la communauté de communes du canton de Prayssas (Lot-et-Garonne) la beauté des paysages modelés par l'agriculture fait partie de la qualité de vie. Les élus ont mobilisé les partenaires concernés par l'élaboration d'une charte paysagère et d'un PLU intercommunal. La démarche fait école dans le département.

"En 2005, raconte Alain Merly, député et maire de Prayssas, la situation risquait de devenir critique, car nous savions que notre seule richesse, dans ce canton très rural, était le paysage que l'agriculture avait forgé au cours des décennies précédentes. Mais nous subissions des pressions immobilières importantes à cause des deux pôles urbains proches d'Agen et de Villeneuve-sur-Lot  et nous n'avions aucun outils qui nous permettent de résister à ces pressions. C'est pourquoi nous avons décidé de mener une politique volontariste et que nous avons mobilisé tous les partenaires possibles pour parvenir à nos objectifs. Il me semble que nous sommes sur le point de réussir." La communauté de communes du  canton de Prayssas est en effet privilégiée, car elle bénéficie d'une qualité paysagère harmonieuse, grâce à une agriculture familiale qui a doté ce plateau calcaire d'une qualité de vie exceptionnelle. Mais les projets de constructions se multipliaient et la moitié des communes de la communauté ne possédait pas de document d'urbanisme. "Si nous sommes élus, c'est pour prévoir l'avenir, poursuit Alain Merly. Nous avons vite pris conscience qu'il nous fallait une politique paysagère et urbanistique au niveau intercommunal pour garder une cohérence territoriale, que nous devions construire pour accueillir de nouvelles populations, bien sûr, mais surtout commencer par évaluer nos paysages pour ne pas construire n'importe où."

 

Un état des lieux lancé par les élus de la communauté avec l'aide de la DDE, du CAUE, de la chambre d'agriculture...

Il fallait donc se doter d'outils de gestion de l'espace. "Ce n'est pas facile, dit encore Alain Merly, car il faut contredire ceux qui vivent de la construction." Petit à petit, les élus de la communauté, avec l'aide de la DDE, de la Ddaf, du CAUE, de l'Architecte des bâtiments de France, de la chambre d'agriculture et de la société civile, ont décidé de faire un état des lieux, pour pouvoir décider ensuite de la direction à prendre. L'habitat étant traditionnellement dispersé, l'étude lancée par un paysagiste et un urbaniste en 2006, d'un coût total de 36.500 euros, s'est concentrée sur les questions d'extension et de construction de maisons individuelles.
Le plan local d'urbanisme (PLU) intercommunal en cours d'élaboration depuis la mi-2007 veut bannir le mitage. Il prévoit au contraire une densification des bourgs et des hameaux. Il veut même changer les mentalités et les habitudes culturelles qui consistent à placer systématiquement les maisons au milieu de la parcelle, ce qui ne correspond à aucune nécessité ! Sont identifiés les terrains ou les zones remarquables qui resteront agricoles. L'Enita de Bordeaux (Ecole nationale d'ingénieurs des travaux agricoles) a commencé également une étude préalable pour créer une zone agricole protégée à la demande des élus.
Philippe Maurin, directeur de la communauté de communes, est satisfait de la manière dont ce petit pays, sans grands moyens, a su mobiliser tous les services publics et privés du département pour parvenir à définir une politique qui va bien au-delà des échéances politiques locales.
C'est sans doute pourquoi la démarche fait école. Le conseil général a décidé d'aider les intercommunalités adoptant une démarche comparable, en leur apportant prioritairement une aide. Il apporte désormais une aide qui s'élève à 40% d'un montant de dépenses plafonné à 40.000 euros HT.

 

Jean-Luc Varin, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

 

Contact :

Communauté de communes du canton de Prayssas
Place de l'Hôtel de Ville
47360 Prayssas
Tél. : 05 53 95 29 48
Alain Merly, député du Lot-et-Garonne, conseiller général du canton de Prayssas, président de la communauté de communes du canton de Prayssas, maire de Prayssas.
Philippe Maurin, directeur  cdcprayssas.admi@orange.fr

Dix communes, 4.400 habitants, dont Prayssas 1.000 habitants

Haut de page