Des cours de français dispensés aux parents dans les écoles maternelles de Strasbourg (67)

Publié le
par
Michel Léon
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Bas-Rhin

Face aux difficultés de certains parents d’élèves à appréhender la langue française, la ville de Strasbourg a mis en place des cours d’expression et de conversation à leur intention, dans certaines de ses écoles maternelles. Le dispositif intégralement financé par la ville sera généralisé à l’ensemble des écoles maternelles en septembre 2018.

Régulièrement, l’adjointe au maire à l’action éducative, Françoise Buffet, était informée de situations liées à des difficultés de communication entre parents et professeurs dans les écoles maternelles de la ville de Strasbourg (260.000 habitants). "Ces difficultés de dialogue sont souvent dues à la méconnaissance de la langue française par les parents, témoigne l’élue. Si ceux-ci se comprennent si mal avec les professeurs des écoles, c’est essentiellement parce qu’ils ne savent pas s’exprimer en français. Des lacunes qui déstabilisent aussi les enfants, qui se sentent perdus dans l’institution scolaire."

Apprentissage de la langue pour les parents

Constatant, début 2017, que les seuls cours de français dispensés sur le territoire l’étaient dans le cadre de parcours de professionnalisation ou via Pôle emploi, l’élue engage des discussions avec les directions des écoles maternelles. Toutes lui confirment qu’il serait judicieux de mettre en place un apprentissage de la langue pour certains parents.
"La demande ne concernait pas les seuls quartiers prioritaires. Elle s’exprime dans toutes les écoles de la ville surtout de la part de mères de familles arrivées en France depuis plusieurs années", souligne l’élue.

Appel d’offres pour sélectionner des professeurs qualifiés

Au cours de l’été 2017, la ville lance un appel d’offres, avec l’accord du rectorat, auquel répondent des associations et des particuliers, enseignants diplômés en français langue étrangère (FLE). Le dispositif est immédiatement mis en place dans une quinzaine d’écoles. En tout une soixantaine d’heures par école, réparties sur quatre à sept mois durant le temps scolaire ; soit entre une heure trente et trois heures de conversation dispensées à des groupes de dix à quinze parents, à raison de une à deux fois par semaine, en fonction du projet discuté entre la direction de l’école et l’association qui intervient au sein de l’école.

144 parents assidus dès la première session

La plupart des 144 parents, qui ont suivi avec assiduité cette première session, ont d’ores et déjà demandé à la prolonger : "Ils veulent progresser et nous nous devons de répondre à leur demande", insiste l’élue. Le bouche à oreille a suffi pour communiquer sur le dispositif.

Les parents se réapproprient la cour de l’école

"À vrai dire, conclut l’élue, je suis un peu étonnée de découvrir qu’un tel dispositif n’existe pas au niveau national, sous cette forme. Aujourd’hui, les enseignants nous disent que les parents qui ont suivi les cours sont plus à l’aise, communiquent plus facilement et pour certains sont entrés pour la première fois dans l’école et parlent aux enseignants. Des mamans souhaitent désormais participer à des sorties scolaires. Cela confirme que la citoyenneté commence par l’initiation et la connaissance de la langue française. Nous devons nous doter des moyens nécessaires pour y parvenir."

Déploiement aux 53 écoles maternelles de Strasbourg

Le dispositif a été entièrement pris en charge par la ville de Strasbourg, soit 75.000 € la première année. Il sera étendu, à la rentrée 2018, aux 53 écoles maternelles de la ville, pour un coût de 200.000 €, toujours à la charge de la ville.

Contact(s)

Commune de Strasbourg

1 place de l'Étoile
67076 Strasbourg cedex
03 68 98 50 00
courrier@strasbourg.eu
Nombre d'habitants : 264000

Françoise Buffet

Adjointe action éducative et agriculture

Bruno Streifer

Responsable de projets périscolaires, Direction de l'enfance et de l'éducation
Bruno.STREIFER@strasbourg.eu
Haut de page