Deux communautés de communes élaborent de concert une stratégie d'installation d'entreprises

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Organisation territoriale, élus et institutions

Creuse

La coopération entre deux communautés de communes du département de la Creuse pour l’accueil de nouveaux habitants se poursuit par une étude sur les stratégies distinctes mais concertées d’installation d’entreprises.

La communauté de communes de Bourganeuf Royère de Vassivière et la communauté du Pays Creuse-Thaurion-Gartempe ont créé en 2003 le Pôle local d’accueil d’habitants et d’entrepreneurs qui organise les acteurs de l’accueil en un guichet unique. "Parce qu’ils ne trouvent pas de travail, les jeunes s’en vont et les commerçants prennent leur retraite sans avoir trouvé de repreneurs", explique Marie-Hélène Chauvat-Pouget, vice-présidente du pôle local d’accueil (PLA). "Aujourd’hui, conserver une population passe par la capacité à accueillir des habitants et des entrepreneurs venant d’ailleurs." Cette capacité d’accueil implique plusieurs niveaux d’actions : connaître les offres de location d’habitation ou de locaux professionnels, prospecter les porteurs de projets éventuels, construire une information portant non seulement sur l’emploi mais sur toutes les dimensions d’un projet de vie (offre de résidence, offre scolaire, de petite enfance...) " Au-delà de la dimension des services, les candidats veulent savoir comment ils seront accueillis, souligne Marie-Hélène Chauvat-Pouget. Il faut accompagner leur installation. C’est pourquoi le PLA s’est appuyé sur les élus et les associations locales pour organiser en 2006/2007 des réunions de bienvenue aux nouveaux habitants. Notre objectif est de construire un réseau de partenaires permettant aux informations de circuler et aux candidats d’être orientés et accompagnés dans les différents champs d’action. Et ainsi de faire en sorte qu’ils aient l’impression d’avoir affaire à un guichet unique."

"Serait-il possible de partager entre plusieurs entreprises un chef comptable ou une direction du personnel ?"

Cette coopération entre les deux communautés de communes se poursuit actuellement par une étude économique qui vise à professionnaliser l’installation d’entreprises. "Au départ de cette étude, explique Jacky Guillon, président de la communauté du Pays Creuse-Thaurion-Gartempe, il y a la volonté d’inverser une tendance. Tout en ayant le besoin d’attirer des entrepreneurs, nous avions le sentiment de ne pas pouvoir maîtriser leur implantation. Or, un développement économique doit être organisé et accompagné. Et l’argent public doit servir à cela. Nous avions donc besoin d’une étude économique. Cependant, le territoire de notre communauté étant trop exigu, il nous fallait trouver des alliés. Nous nous sommes donc tournés vers la communauté de communes de Bourganeuf avec laquelle, du fait du PLA, nous avons des habitudes de travail. Pour autant, nous n’avons pas demandé à l’agence chargée de l’étude de travailler comme si elle avait affaire à un territoire global. Car les besoins de nos deux territoires sont fortement distincts."
En effet, Bourganeuf, qui possède déjà plusieurs zones artisanales, souhaite maintenant aider des candidats entrepreneurs à créer et faire vivre leur projet et réfléchit pour choisir entre différentes formules existantes : pépinière, hôtel d’entreprises, couveuse, village artisanal… Quant à la communauté du Pays Creuse-Thaurion-Gartempe, elle dispose d’une zone artisanale privée (où il reste quelques emplacements libres) et réfléchit à une zone artisanale qui permettrait à certaines entreprises du territoire de s’agrandir et à d’autres de s’implanter. '"Nous pensons qu’une zone artisanale ne peut pas se contenter d’offrir du terrain et de la viabilisation, poursuit Jacky Guillon. Il faut aussi offrir un plus en matière de partage de réseaux de communication ou de ressources humaines. Par exemple, serait-il possible de partager entre plusieurs entreprises un chef comptable ou une direction du personnel ?"

Un partage pondéré des charges de l’étude économique

Pour le PLA, le budget annuel de fonctionnement est de 42.700 euros (qui correspond principalement au salaire de la personne chargée de mission). Le conseil régional du Limousin prend à sa charge 80% de cette somme. Le solde est partagé, aux termes d’une convention de partenariat, à 50/50 entre les deux communautés de communes. "Concernant l’étude économique, le montage financier est plus complexe", explique Agnès Zeppa, directrice des services de la communauté du Pays Creuse-Thaurion-Gartempe. "Son budget global est de 60.000 euros dont 32.000 euros sont payés par le conseil régional, le conseil général et l’Etat (au titre du FNADT) et 28.000 euros à la charge des deux communautés de communes. Pour la première phase de l’étude, celle du diagnostic, le partage du coût entre les deux communautés est 50/50. Tandis que pour la seconde phase, celle des préconisations et cahiers des charges, les deux présidents ont jugé que le temps d’étude nécessaire pour Bourganeuf serait plus important que pour Royère de Vassivière. La première paiera donc 66% du solde pour cette deuxième phase, et la deuxième 34%."

François Poulle, pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils
 

Communauté de communes du Pays Creuse-Thaurion-Gartempe

Nombre d'habitants :

8054

Nombre de communes :

27
16, place Jacques Lagrange
23150 Ahun

Agnès Zeppa

Directrice

Jacky Guillon

Président

Communauté de communes Bourganeuf et Royère de Vassivière

Nombre d'habitants :

8789

Nombre de communes :

20
1 Place du mail
23400 Bourganeuf

Julie Grantrat

chargée de mission
Haut de page