Du sauvetage d'une station de ski au projet de territoire

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Pyrénées-Orientales

Les élus de la communauté de communes Pyrénées-Cerdagne (66) ont renoncé à leurs indemnités jusqu'à la fin de leur mandat pour sauver une station de ski. Ce geste a permis d’enclencher une dynamique de territoire et de pérenniser une quarantaine d'emplois. Mutualisation et diversification sont les maîtres mots des chantiers en cours.

La station de ski Porté-Puymorens, à 2.470 mètres d'altitude, dans la vallée du Carol qui relie l’Ariège et Andorre, l'a échappé belle. En 2009, la gestion du domaine skiable est en situation de faillite. Une soixantaine d'emplois sont directement menacés, et au-delà c'est tout un bassin de vie qui est impacté. Les élus de la communauté de communes Pyrénées-Cerdagne réagissent. Tout d'abord, ils offrent leurs indemnités pour débloquer un prêt bancaire. Ensuite, les élus de la vallée du Carol créent un établissement public à caractère industriel et commercial (Epic) qui gère la station. Enfin, la commune qui gérait le domaine accepte de reprendre la dette de 2,8 millions d'euros.

Un Epic pour gérer la transition vers un projet de mutualisation

"Notre geste de 2009, souligne Georges Armengol, président de la communauté de communes Pyrénées-Cerdagne (12 communes, 6.500 habitants), peut être considéré comme le déclencheur d'une nouvelle démarche." Cette initiative et la mise en place de l'Epic ont permis de préserver la station le temps de trouver des solutions sur le long terme. La présidente de l’Epic, Cécile Houyau, le confirme : "Après deux ans, il est temps de passer à une phase d'investissement, sinon on ne tiendrait pas longtemps. D’où le projet de gérer conjointement les trois stations de Cerdagne-Haut Conflent : celles de Puigmal, de Cambre d'Aze et de Porté-Puymorens. Il ne s'agit pas de les réunir physiquement, elles sont trop éloignées les unes des autres, mais de mutualiser la gestion, les achats et les investissements." La région Languedoc-Roussillon et le département des Pyrénées-Orientales, conscients de l'importance des stations de ski, sont prêts à aider cette initiative. Une étude est en cours pour préciser forme juridique de la structure (syndicat, SPL…).

Vers un nouveau projet de territoire

Le président de la communauté ne regrette pas ses indemnités et plaide pour un projet global. Le tourisme de la neige est l’élément majeur du tourisme hivernal : il ne faut pas oublier que pour un euro dépensé par les usagers sur les pistes, ce sont huit euros qui sont dépensés à côté (commerces, loisirs, restaurant, hôtellerie…). Pourtant, avec l'insécurité climatique, il faut trouver les moyens de consolider cette activité. Aujourd'hui les touristes viennent pour la neige, demain, s'il y en a moins, il faudra leur proposer d’autres pôles d’intérêt.
La vallée peut mettre en avant ses innombrables moutons sauvages (les mouflons), les chemins de Compostelle, le parc naturel régional... Cette diversification résulte d'une logique globale et transfrontalière. "Notre vallée ne manque pas d’atouts et nous travaillons avec nos voisins catalans pour développer le tourisme vert. Un groupement européen de coopération territoriale (Gect) vient d'être créé et contribuera à cette dynamique", conclut l’élu.

Luc Blanchard / Studio Graph, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net
et www.localtis.info
 

Communauté de communes Pyrénées-Cerdagne

Nombre d'habitants :

6500

Nombre de communes :

12
Place Del roser
66800 Villa Saillagousse
contact@pyrenees-cerdagne.com

Georges Armengol

Président

Cécile Houyau

Présidente de l'Epic Puymorens vallée du Carol
Haut de page