Seine-Saint-Denis

E2C 93, l'école de la deuxième chance en Seine-Saint-Denis

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Tourisme, culture, loisirs

L'accès à l'emploi constitue un défi majeur de nos sociétés. Tous les spécialistes de l'insertion cherchent à résoudre le paradoxe d'un taux de chômage élevé des jeunes alors que certaines entreprises ne trouvent pas de salariés adaptés à leurs besoins. L'école de la deuxième chance de Seine-Saint-Denis constitue-t-elle une réponse ?

L'école de la deuxième chance de la Seine-Saint-Denis s'adresse aux  jeunes de 18 à 26 ans sans diplôme ni qualification. A titre expérimental elle accueille en 2006 des jeunes allocataires du RMI, âgés de 26 à 30 ans. Elle privilégie un partenariat étroit avec les entreprises et un accompagnement très individualisé dans la durée, visant une validation des compétences professionnelles et personnelles des jeunes.

Un concept né d'une réflexion collective européenne

Ce projet est le fruit d'une réflexion européenne impulsée par Edith Cresson, dès 1995 alors qu'elle était commissaire européen. Le constat de départ du Livre Blanc, "Vers une société de la connaissance", est sans équivoque : dans une société de la connaissance, le non-diplômé peut difficilement s'insérer dans un environnement où les métiers de main-d'oeuvre ont tendance à diminuer au profit de métiers plus qualifiés. Parallèlement, de nombreux sont  les chefs d'entreprise ne trouvent pas la main-d'oeuvre adaptée à leurs besoins.
La chambre de commerce de Paris, dans un département où le taux de chômage des jeunes atteint 40% alors que les entreprises sont en plein essor, a été séduite par ce concept porté par un réseau national qui compte aujourd'hui quatorze écoles.
L'E2C 93 est née en 2002 d'un partenariat étroit entre acteurs économiques et institutionnels et acteurs de la formation et de l'insertion. Elle va ouvrir en 2006 son quatrième site et accueille près de 600 jeunes par an pour une durée moyenne de huit mois.

Des principes fondateurs centrés sur la relation individu-école-entreprise

E2C 93 s'appuie sur quatre  principes fondateurs. Comme l'explique madame Schneider, la directrice, "il s'agit d'une école différente : le jeune, qui doit être volontaire, vient acquérir les connaissances qui lui manquent en maths, français et informatique". Mais  E2C est aussi un lieu où l'on reprend confiance en soi. "Le travail principal de l'équipe est d'instaurer un lien étroit entre remise à niveau, activités en entreprise, projet de formation et prjet de vie personnel." La formation est en alternance. L'E2C est un lieu où l'entreprise est présente durant tout le parcours. Le jeune bénéficie d'un suivi par son tuteur au sein même de son lieu de stage. Des réunions régulières rassemblent les entreprises partenaires et l'E2C. Un chargé de relations entreprises gère les offres de stages et d'emplois parmi les 1.300 entreprises partenaires du département. Ces dernières proposent des visites sur site, présentent des métiers, valident les compétences techniques et sociales acquises durant les stages.

Une pédagogie centrée sur un parcours individualisé dans le respect des règles de l'école grâce à une équipe structurée

La pédagogie adoptée met en avant un accompagnement très individualisé du jeune. "On ne peut pas reproduire un cadre scolaire classique synonyme d'échec et d'exclusion. L'accent est mis sur la découverte de l'autonomie, la reprise de confiance en soi, le développement des compétences personnelles et sociales qui apparaissent décisives pour réussir son intégration professionnelle."
Le jeune passe en moyenne huit mois au sein de l'école. Une période d'essai d'un mois lui permet de voir si l'Ecole peut l'aider dans son projet et de construire un parcours individualisé.
Passé sa période d'essai, il suit les étapes de son parcours qui lui permettent de confirmer un projet professionnel, d'acquérir un socle de savoirs et de compétences, de commencer à s'engager dans la vie professionnelle.
Chaque stagiaire doit respecter  les règles de fonctionnement du site : fiche de présence, préparation et animation du conseil hebdomadaire où se régule la vie quotidienne de l'établissement. Le parcours est complété de propositions d'activités sportives ou culturelles qui permettent, de découvrir par exemple des projets d'urbanisme comme les Halles, des questions de société à travers le Musée d'histoire juive ou l'Institut du monde arabe, de cours de philosophie qui permettent d'acquérir des connaissances et d'apprendre à écouter et comprendre des points de vue différents.
La richesse de la pédagogie proposée est le fruit d'une équipe structurée et engagée dans le projet. Chaque site compte 60 places d'accueil (environ 150 jeunes accueillis dans l'année) et bénéficie d'une équipe de dix personnes : une assistante pédagogique, un responsable de site, des formateurs de français, maths, informatique, des formateurs chargé du projet professionnel et de la relation jeunes-entreprises, un psychologue.

Un partenariat très large expliquant très certainement des résultats prometteurs

Le budget de fonctionnement annuel de l'E2C 93 est en 2006 de 4 millions d'euros :  33% du Fonds social européen, 30% du conseil régional, le conseil général pour 12,5%, les communes de La Courneuve, Saint-Denis, Rosny-sous-Bois et Sevran par une mise à disposition de locaux (9% du budget), la CCIP (chambre de commerce et d'industrie de Paris) 4%, la CAF 3,5%, la taxe d'apprentissage 9%.
Deux indicateurs de résultats sont mis en avant : 90% de taux de présence des stagiaires et un taux de réussite à l'issue de la formation qui dépasse 60% (retour à l'emploi, formation qualifiante). Selon la directrice, "l'enjeu est de travailler en réseau avec l'ensemble des structures d'insertion mobilisées autour d'un but commun : rendre accessible l'emploi aux jeunes exclus du monde du travail".

Contact(s)

Ecole de la deuxième chance - E2C 93

17, rue Edgar-Quinet
93120 La Courneuve
01 48 36 51 50
01 48 36 01 73
contact@e2c93.fr

Jeanne Schneider

Directrice

Accompagnement pour l'élaboration d'une stratégie territoriale

Accompagner l’élaboration d’un plan d’action territorial pour transformer vos ambitions en projets durables.

Haut de page