Ile-de-France

Jean Damien Lesay pour Localtis

En 2019, l'Île-de-France proposera le service de location de vélos électriques "le plus important" au monde

Tourisme, culture, loisirs

Transport mobilité durable

On connaissait déjà les espaces Véligo, qui proposent près de 7.000 places de stationnement pour vélo dans plus de cent gares et stations, financés par Île-de-France mobilités et déployés par les collectivités locales et les opérateurs des transport, en 2019, il faudra compter avec Véligo location.

À partir de septembre, l'autorité organisatrice des transports en Île-de-France proposera aux habitants de la région un nouveau service de location longue durée de vélos à assistance électrique (VAE). L’objectif ? Favoriser l’utilisation du vélo notamment pour les trajets domicile-travail. Alors que le vélo ne représente que 1,6% des trajets quotidiens dans la région, Véligo location aura pour ambition "de créer un fort effet d’entraînement sur la pratique".

Dans un communiqué d'Île-de-France mobilités, sa présidente, Valérie Pécresse, explique que "la mobilité de demain sera multiple : transports en commun, covoiturage, autopartage, véhicules intelligents, etc. C’est le rôle d'Île-de-France mobilités, autorité organisatrice de l’ensemble de ces mobilités, de faire en sorte qu’elles se développent harmonieusement au service des voyageurs. Le vélo à assistance électrique dispose d’un potentiel de développement immense. C’est un mode de rabattement écologique et efficace vers les gares pour les trajets courts de 5 à 15 km en remplacement de la voiture. L’objectif de ce nouveau service public est de permettre à près de 200.000 Franciliens de découvrir le vélo électrique, et pourquoi pas, de déclencher l’acte d’achat par la suite pour aller à la gare ou directement au travail."

Un réseau de 200 points de commercialisation

Innovation importante par rapport aux traditionnels services de location de vélos, cette fois, la location aura une durée de six mois et comprendra, outre la mise à disposition, l’entretien et la réparation du VAE. L’abonnement au service en coûtera 40 euros par mois à son utilisateur. Dont 50% pourront être pris en charge par l’employeur.

Dans un premier temps, 10.000 VAE seront progressivement mis en location dans toute la région. Le déploiement pourra s'étendre à 20.000 vélos si la demande est au rendez-vous, précise Ile-de-France mobilités, ce qui en ferait " le plus important service de location longue durée de vélos à assistance électrique au monde".

La mise en place et l’exploitation du service a été confiée à la société Fluow, issue d'un groupement entre La Poste, Transdev, Velogik et Cyclez. Le contrat de délégation de service public porte sur une durée de six ans à partir de septembre 2019 pour un montant allant de 61,7 millions à 111 millions d’euros, selon le nombre de vélos mis à disposition.

Pour tenir son pari de toucher 190.000 Franciliens durant les six ans du contrat, Véligo location s'appuiera sur un réseau de plus de 200 points de commercialisation déployés à travers toute l'Île-de-France, en partenariat avec les agences du groupe La Poste, les relais du groupe Transdev, ainsi que sur un réseau d’au moins cinquante vélocistes pour la remise des vélos aux usagers et l'entretien.

Enfin, en termes d'emplois, Île-de-France mobilités annonce la création de cinquante emplois directs pour assurer l’exploitation du service et, à terme, compte sur la création de plus de 500 emplois induits dans l’économie du vélo.

Haut de page