En février, les permis de construire au plus haut depuis 2007... mais il y a un "truc"

Comme chaque mois, le ministère de la Transition écologique publie les chiffres de la construction de logements. La dernière livraison de "Stat Info", le 29 mars, restitue les résultats au 28 février 2022. Et ceux-ci comportent une surprise : en février 2022, les logements autorisés (permis de construire délivrés) ont augmenté très fortement et ont atteint un total de 49.200 sur un mois. Ce chiffre est le plus élevé depuis... 2007. Il est supérieur de 28% à la moyenne des douze mois précédant le premier confinement, autrement dit entre février 2019 et mars 2020. Le ministère précise que "cette hausse exceptionnelle est portée par les logements individuels, qui n'avaient plus atteint ce niveau depuis février 2013 et se situent 67% au-dessus de leur moyenne des douze mois précédant la crise sanitaire". Compte tenu du délai de deux mois pour l'instruction d'une demande d'autorisation d'un logement individuel, les permis de construire délivrés en février correspondent à des demandes déposées en décembre 2021.

Si la tendance générale est certes plutôt à la reprise de la construction depuis plusieurs trimestres (voir notre article du 28 janvier 2022), le chiffre de février 2022 revêt cependant un caractère exceptionnel, qui ne reflète pas la réalité du marché. Le ministère lui-même en donne l'explication en précisant, que "l'entrée en vigueur de la RE 2020 pour les demandes déposées à partir du 1er janvier 2022 n'est sans doute pas étrangère à ce constat, d'autant qu'un phénomène similaire s'était produit en février 2013 au moment de l'application de la RT 2012". En clair, les candidats à la construction d'une maison et leurs prestataires ont précipité le dépôt des demandes en fin d'année 2021, pour échapper aux spécifications plus strictes de la nouvelle réglementation environnementale ou RE 2020 (voir notre article du 18 février 2021).

Les logements collectifs – dont les délais de montage des dossiers et de délivrance des autorisations sont beaucoup plus longs – restent d'ailleurs à l'écart de l'envolée qui touche les permis de construire de logements individuels. En février 2022, le nombre d'autorisations de logements collectifs ou en résidence (pour personnes âgées, étudiants, touristes...) ne progressent en effet que "bien plus légèrement", mais repassent néanmoins 2% au-dessus de leur moyenne d'avant-crise sanitaire. De la même façon, les logements commencés (mises en chantier) seraient demeurées stables en février, à un niveau équivalent à leur moyenne des douze mois précédant le premier confinement, en données CVS-CJO (corrigées des variations saisonnières-corrigées des jours ouvrés).

Au final, il n'est même pas acquis que la forte hausse des permis de construire au mois de février aura une incidence significative sur les résultats d'ensemble de l'année 2022. En effet, l'anticipation des dépôts de permis de construire de logements individuels en fin d'année 2021 pourrait se traduire par une stagnation, voire un recul, des demandes de permis de construire délivrés dans les premiers mois de 2022.

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle