En Languedoc-Roussillon, trois parcs naturels régionaux développent ensemble une offre touristique de "niche"

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Pyrénées-Orientales

En développant une démarche collaborative, les trois parcs naturels de la destination "Sud de France" du Languedoc-Roussillon ont imaginé, avec les professionnels du tourisme, une offre de séjours nature très ciblés valorisant l’identité de leurs territoires. Une démarche exigeante qui réclame des compétences sur mesure.

Mal doté en "tourisme de nature" malgré un fort capital naturel et patrimonial, le Languedoc-Roussillon lance en 2012 un appel à projets pour restructurer la filière. Les trois parcs naturels régionaux (PNR) - Haut Languedoc, Narbonnaise en Méditerranée et Pyrénées ccaatalanes - décident de relever ensemble le défi : depuis l'appel d'offres régional, l'approche collaborative a infusé le projet pendant deux ans. A la clé, une offre de quinze séjours constitue un tourisme de niche, considéré comme une solution sur mesure pour les territoires sensibles des trois parcs.

Trois parcs, 60 professionnels et un cabinet conseil pour identifier les thèmes clés

Pour monter leurs quinze "séjours nature", les parcs ont levé les clivages traditionnels entre métiers en travaillant avec une soixantaine de professionnels du tourisme : hébergeurs, restaurateurs, voyagistes, accompagnateurs... Seule condition à leur participation : avoir reçu la marque (dans les PNR où cette marque est présente) attribuée aux professionnels qui s'engagent à respecter, préserver et valoriser le territoire des parcs.
Inhabituelle, la démarche a nécessité l'accompagnement d'un cabinet conseil spécialisé, à hauteur de 15.000 euros, pour animer les "ateliers créatifs" et piloter le projet. Avec pour fil directeur, la volonté d'ancrer les séjours aux identités territoriales.
Après des ateliers créatifs de deux jours qui ont permis à chaque parc de définir, avec ses professionnels, les caractéristiques qui le rendent unique, les résultats ont été mis en commun pour que chacun puisse exploiter des thématiques spécifiques : le vent sur le parc de la Narbonnaise en Méditerranée, la géologie sur celui du Haut Languedoc et la haute montagne sur les Pyrénées catalanes. L’ornithologie a été considérée comme une thématique commune aux trois parcs.
Pour clore cette première étape, une journée de restitution a été organisée à l’intention de la région et des agences de voyage.

Montage des séjours : une connaissance pointue des clientèles très spécifiques et averties

La démarche collaborative entre les trois PNR s’est poursuivie durant l’étape de mise en œuvre : recrutement d’un consultant en tourisme, mobilisation de l’ensemble des professionnels concernés par le tourisme (plus de 300 au total sur les trois parcs), et démarche de promotion.
La marge d'indépendance de chaque parc se trouvait recentrée sur le montage des séjours avec les agences de voyage. L’apport d’expert s’est révélé nécessaire. "La définition des contenus de chaque séjour réclame une connaissance fine des clientèles très spécifiques et averties auxquelles ils s'adressent. C’est ainsi que les séjours proposant des sorties de reconnaissance ornithologique ou un perfectionnement photographique en faune et ciels étoilés ont été montés avec l’aide d’association de "bénévoles experts" (voir encadré).

Promotion et commercialisation : s’adjoindre la compétence des agences de voyage

Côté promotion, les trois parcs s’appuient sur les offices de tourisme, une plateforme web écotouristique, ainsi que le site web de la région. La vente elle-même des séjours est prise en charge par des agences réceptives locales partenaires des PNR concernés. "Dans la chaîne de valeur touristique, l’expertise commerciale des agences de voyages est irremplaçable, souligne Teddy Maignan, chargé de mission tourisme durable au parc des Pyrénées catalanes. Les compétences des parcs portent sur le contenu des séjours et sur la sensibilisation environnementale.... alors que les agences connaissent bien leurs clientèles et savent adapter la formule des séjours à leurs besoins (hébergement, restauration,...)". Un point à ne pas négliger dans le tourisme de niche.

Perspectives : aller plus loin dans cette démarche qui fédère les professionnels du tourisme

Au total, la démarche de formalisation et de lancement de ces séjours s’est appuyée sur un budget de 80.000 euros dont 30.000 euros de subventions régionales. "Notre démarche a fourni un fil conducteur aux professionnels du tourisme en les fédérant. Il nous reste à assurer la pérennité de ce fonctionnement au delà des séjours nature", observe le chargé de mission tourisme durable, Teddy Maignan. Peut être à l'image d'autres PNR réunis sous le même bandeau associatif comme les dix parcs naturels du Massif central (Ipamac) ...".

S’appuyer sur des experts pour concevoir des séjours de niche destinés à des publics très avertis
En 2014, un premier test a été organisé pour le séjour "Bird watching", un produit commun aux trois parcs, proposant des sorties de reconnaissance ornithologique. Ce test, qui s’est déroulé sur dix jours et avec des clients britanniques, a été effectué avec la participation d'une interlocutrice anglaise et "d'experts animateurs" comme les ligues de protection des oiseaux (LPO) de l'Aude, de l'Hérault, Aude Nature et du groupe ornithologique du Roussillon. Autre exemple : le séjour de perfectionnement photographique en faune et ciels étoilés proposé sur le parc des Pyrénées catalanes. Il sera conçu et animé par des passionnés semiprofessionnels, comme l'association Regards du vivant qui compte parmi ses membres des grands reporters, naturalistes et conservateurs des réserves...
Prospection, promotion et communication se font notamment par le biais des médias spécialisés. Par exemple le "British Birdwatching Fair", festival londonien de l’oiseau et du tourisme de nature où se rencontrent les passionnés.

Myriam Journet / Agence Traverse pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Parc naturel régional des Pyrénées catalanes

Nombre d'habitants :

23000

Nombre de communes :

66

1 rue Dagobert
66210 Mont Louis

Jean Louis Demelin

Président de la commission tourisme

Teddy Maignan

Chargé de mission tourisme durable
Haut de page