En région Paca, une communauté de communes facilite l'agriculture biologique et de proximité

Publié le
dans

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Vaucluse

La communauté de communes du pays des Sorgues Monts de Vaucluse mise sur une agriculture raisonnée pour son développement économique. Mise à disposition de terres agricoles, circuits courts : aucune piste n'est négligée.

En région Paca, dans le pays des Sorgues Monts de Vaucluse (5 communes et 32.000 habitants), les élus ont voulu appuyer le développement économique sur l'agriculture. Dès 2008, ils débloquent 400.000 euros pour acheter des terres et les mettre à disposition des agriculteurs. Cette volonté rencontre celle de l'agence de l'eau Rhône-Méditerranée-Corse, qui lance un appel à projets visant à protéger la ressource en eau en favorisant le développement de l'agriculture biologique. La communauté de communes se porte candidate et est retenue. Cela lui permet, dès 2010, de financer un poste de chargé de développement.

Une politique coordonnée

Dans la communauté de communes, sur les 4.400 hectares de surfaces agricoles utiles, seuls 140 hectares sont en biologique. C'est très peu, alors que le Grenelle de l'environnement fixe un objectif de 6% des terres en bio et de 20% en 2020 ! Afin de rattraper son retard, la communauté de communes, en lien avec l'agence de l'eau, a structuré son action autour de trois axes. Tout d'abord, l'installation de jeunes agriculteurs biologiques et l'agrandissement d'exploitations existantes. Ensuite, la sensibilisation des techniciens et des élus des cinq communes au nécessaire abandon des produits phytosanitaires dans l'entretien des espaces publics. Enfin, l'information auprès du grand public, pour qu'il fasse de même. Catherine Léger, présidente de la communauté de communes, explique l’importance de cette politique coordonnée : "Nous souhaitons promouvoir les circuits courts afin que tous nos agriculteurs trouvent de nouveaux débouchés : à travers la restauration scolaire, les hôpitaux, les maisons de retraite..., nous gérons en effet 5.000 repas par jour. C'est un levier puissant. Une telle politique permet d'amorcer une spirale vertueuse préservant l'environnement tout en développant l'agriculture."

La collectivité "facilitatrice"

Dix-huit mois après le lancement de son plan d'action, la communauté a installé deux jeunes agriculteurs sur 8 hectares, a permis à un arboriculteur d’étendre son domaine sur 3 hectares et s’apprête à louer 5 hectares supplémentaires en 2011. Un bilan modeste qui s'explique par le fait que les jeunes agriculteurs qui louent des terres ont du mal à trouver des aides.
Forts des expériences conduites depuis 2008, les élus mettent aujourd'hui l'accent sur le développement des ventes directes. La collectivité a initié des marchés dans les villages et met la dernière main à la réalisation d'une plate-forme logistique virtuelle qui s'appuie sur internet. Dès septembre 2011, cet outil permettra de faciliter les échanges entre dix agriculteurs et les établissements publics du pays des Sorgues Monts de Vaucluse pour la commande de produits alimentaires.
En agissant comme facilitatrice auprès des agriculteurs, la communauté de communes est bien dans sa mission de développement économique.

Luc Blanchard, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Communauté de communes du pays des Sorgues Monts de Vaucluse

350 avenue de la Petite Marine
84800 L'Isle sur la Sorgue

Catherine Léger

présidente
Haut de page