Vendée

En Vendée, un pôle santé multi-site intercommunal contre la désertification médicale

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Avec seulement huit médecins généralistes, dont sept tout proches de la retraite, pour une population de près de 15.500 habitants, la communauté de communes du Pays de La Châtaigneraie se situe bien en dessous de la moyenne nationale et est classée en zone rurale déficitaire en offre de soins. Face à ce constat, et anticipant les effets du vieillissement de la population, la collectivité est sur le point d’achever la mise en place d’un pôle multi-site santé.

Sur ce territoire vendéen rural de 19 communes, la tendance à la désertification médicale se conjugue avec le vieillissement de la population. "La part des personnes âgées est en augmentation, observe Bertrand de La Bonnellière, directeur de la communauté. Les plus de 60 ans représentent 27% de la population et 10% ont plus de 75 ans." Pour lancer des initiatives et obtenir des financements, les élus multiplient des rencontres avec les professionnels de santé ainsi qu’avec les organismes et associations du secteur médico-social (voir encadré ci-dessous). Ces échanges donnent lieu à la naissance d’un projet intercommunal de pôle multi-site santé qui obtient le label Pôle d’excellence rural doté d’une subvention de l’Etat. Dès 2008, la communauté de communes prend la compétence création et gestion d’une maison médicale intercommunale multi-site.

Des locaux et des services clé en main

"Notre priorité était de pérenniser une offre de soins sur l’ensemble du territoire : d’une part en créant une structure centrale, d’autre part en renforçant des sites périphériques là où exercent déjà des médecins et des professionnels de santé et où existent une pharmacie et des modes de transports collectifs", poursuit le directeur de la communauté. La structure centrale, située sur la commune de La Châtaigneraie à proximité de l’hôpital, accueille quatre généralistes, des infirmières, une antenne psychiatrique de l’hôpital de la ville de Fontenay-le-Comte, un médecin du travail et un médecin scolaire. Des locaux sont en outre à disposition des différents acteurs associatifs du médicosocial (voir encadré ci-dessous). La structure offre des conditions d’accueil et d’exercice clé en main : les professionnels de santé y trouvent le matériel médical de base, le matériel informatique permettant de travailler en réseau, du mobilier de bureau et un secrétariat qui les décharge de toutes les tâches administratives et de gestion du bâtiment en échange d’un loyer mensuel et des charges afférentes. Un appartement T2 pour l’accueil d’un stagiaire a même été installé. Construits ou réhabilités dans un second temps, trois sites périphériques sont déjà en fonction, le quatrième le sera fin 2012. De taille plus modeste, ils accueillent de un à trois médecins et comptent presque tous un cabinet infirmier. Les rendez-vous téléphoniques pourraient être gérés depuis la structure centrale.

Favoriser un fonctionnement en réseau

Le but de ce projet est de faire fonctionner l’ensemble des sites et des professionnels de santé en réseau, pour favoriser le partage des dossiers patients, les échanges d’expériences, la permanence des soins et la gestion des rendez-vous. Ce dispositif se met progressivement en place, mais il faut au préalable surmonter les difficultés informatiques, veiller à respecter les impératifs du secret médical et harmoniser les méthodes de travail des professionnels de santé habitués à travailler seuls.
"La mise en œuvre d’un tel projet exige de rechercher le consensus avec tous les partenaires en se réunissant pour élaborer ensemble les solutions", indique Éric Rambaud, président de la communauté de communes du Pays de La Châtaigneraie. S’il est encore tôt pour tirer des conclusions définitives, force est de constater que les médecins qui devaient partir à la retraite ont prolongé leur activité, qu’un nouveau généraliste s’est installé, que le service de garde s’est amélioré et que quatre stagiaires - une première sur le territoire - sont arrivés.
Reste à renforcer les synergies entre le pôle multi-site et l’hôpital local et à faire venir de nouveaux médecins sur ce territoire, certes rural, mais situé à plus ou moins une heure de route de centres urbains et de la mer. 

Financement 

Le projet de pôle intercommunal multi-site a bénéficié d’une subvention de 236.300 euros au titre du label Pôle d’excellence rural. Le budget total s’élève à 2,4 millions d’euros financé à hauteur de 1,4 million par le département, l’Etat, la région et la Caisse des Dépôts. Le reste est à la charge de l’intercommunalité qui a eu recours à l’emprunt.

Victor Rainaldi pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Organismes et associations du secteur médico-social associés au projet : CAF (Caisse des allocations familiales), MSA (Mutuelle sociale agricole), Clic (centre local d’information et de coordination), ADMR (Aides à domicile en milieu rural), CarsatARSAT (Caisse d'assurance retraite et de la santé au travail), CPAM (Caisse primaire d’assurance maladie), Fnath (Association des accidentés de la vie).

 

Contact(s)

Communauté de communes du Pays de La Châtaigneraie

Les sources de la Vendée - BP5 - La Tardière
85 120 La Châtaigneraie
02 51 69 61 43
02 51 52 69 20
cc@paysdelachataigneraie.org
Nombre d'habitants : 15500
Nombre de communes : 19
Nom de la commune la plus peuplée : La Châtaigneraie (2672 hab.)

Éric Rambaud

Président
cc@paysdelachataigneraie.org

Bertrand de La Bonnellière

Directeur
directeur@paysdelachataigneraie.org
Haut de page