Garde d'enfants sur horaires décalés en pays de Vitré

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Ille-et-Vilaine

La communauté de communes Vitré Communauté (35), en partenariat avec l'aide à domicile en milieu rural (ADMR) de Vitré, a mis en place un système de garde des enfants sur des horaires décalés. Depuis le début de l'année 2007, cent quinze enfants en ont bénéficié.

Le dispositif de gardes d'enfants sur des horaires décalés (de 4h30 à 8h30 ; de 18h00 à 23h00) a été instauré en juin 2000 sur le territoire de la communauté de communes de Vitré (trente-sept communes, 51.000 habitants). "Il a été inventé à la suite d'une réunion de quatre cents chômeurs initiée en 1999 par le président du conseil général, Pierre Méhaignerie, raconte Raphaël Giffard, président de l'ADMR (association d'aide à domicile en milieu rural) de Vitré. Lors de cette réunion, un grand nombre de personnes au chômage avaient dit : 'Du travail, nous pourrions en trouver mais il nous est parfois difficile de nous organiser pour l'accepter.'" En effet, un certain nombre de familles (notamment monoparentales) éprouvent des difficultés à faire garder leurs enfants tôt le matin ou tard le soir et cet état de fait est un obstacle à l'emploi, notamment pour les femmes. D'autant plus que le territoire compte de nombreuses entreprises fonctionnant en 2X8 ou en 3X8. "Un groupe de réflexion réunissant la communauté de communes, les entreprises, le CCAS et l'ADMR s'est alors mis en place et a eu l'idée d'envoyer des personnes à domicile pour résoudre le problème de garde des enfants ".
La maîtrise d'ouvrage du dispositif a été confiée à l'ADMR de Vitré, du fait de sa vocation à intervenir auprès des familles, de sa capacité organisationnelle et de sa fonction employeur de personnels.
Ce système de garde, dénommé "Chez vous les p'ty loups", a pour objectif d'être complémentaire des modes de gardes usuels et repose sur trois principes fondateurs : le respect du rythme de l'enfant ("L'enfant reste à son domicile, il se lève et se couche à des heures normales", précise Raphaël Giffard), la continuité de la prise en charge de l'enfant (apporter une réponse simple et régulière aux horaires de travail atypiques), la mise en place d'un service accessible à tous les revenus (la participation des parents est fonction du quotient familial : une majorité des familles verse une participation entre cinquante centimes d'euro et huit euros par heure).

Trouver le personnel adéquat est la plus grande difficulté

"Les familles qui ont un souci de garde pour leurs enfants viennent nous voir et nous faisons le point avec eux sur leur demande, explique Raphaël Giffard. Notre principale difficulté est alors de recruter du personnel car il n'est pas facile de trouver des personnes acceptant de travailler très tôt le matin ou tard le soir sur de courtes tranches horaires. Pour cela, nous sommes en contact avec l'ANPE qui nous envoie directement des CV et avec les autres ADMR des environs. Pour éviter le coût kilométrique, nous essayons de trouver des personne le plus proche possible du domicile." Deux types de profils correspondent le plus souvent au poste proposé : soit des jeunes en recherche d'emploi, soit des femmes dont les enfants ont grandi et qui se satisfont d'un travail d'appoint. "Nous privilégions les personnes diplômées d'un CAP petite enfance, mais compte tenu du faible nombre d'heures proposées (de 25 à 50 heures par mois) nous ne pouvons pas être trop exigeants quant à la formation acquise. Par ailleurs, nous essayons de donner aux jeunes des heures de travail supplémentaires, soit dans d'autres services de l'ADMR, soit dans des halte-garderie ou des écoles." Une fois la personne recrutée, elle est accompagnée par un bénévole de l'association pour rencontrer la famille, puis signe un contrat qui précise les conditions d'intervention. En octobre 2007, trente-huit familles, soixante-seize enfants et trente et un intervenants sont concernés par ces gardes sur des horaires atypiques. Sur les cinquante-huit familles ayant fait appel au service dans l'année, vingt habitent à Vitré, les autres hors de la ville et trente-deux sont des familles monoparentales.

7.600 heures de gardes dispensées en 2007

Le coût réel de ce service s'élève à 20 euros de l'heure. Il représente un budget de 149.400 euros en 2007, financé par les familles (23.000 euros), la CAF (28.000 euros), Vitré Communauté (10.000 euros), la ville de Vitré (14.000 euros dans le cadre d'un contrat enfant jeunesse avec la CAF qui finance la moitié de cette somme), le conseil général (20.000 euros), la fédération départementale de l'ADMR (4.900 euros) et 49.500 euros de fonds européens (dans le cadre d'un plan pluriannuel concernant les droits de l'enfant et l'égalité des hommes et des femmes dans le travail). "7.000 heures d'intervention étaient prévues en 2007, 7.600 heures seront finalement dispensées, commente Raphaël Giffard, contre 5.811 heures en 2006 et 8.100 heures en 2008. Le service est en constante progression. Cela s'est traduit par la création d'un poste administratif à l'ADMR qui permet de gérer le recrutement du personnel, le lien avec les familles, la préparation des dossiers d'intervention et de financement."
Une enquête téléphonique réalisée auprès des familles bénéficiaires en juin 2005 a démontré une forte satisfaction vis-à-vis de ce nouveau  service : "On part l'esprit tranquille au travail, on sait que nos enfants sont dans de bonnes mains ", "Sans vous on ne pourrait pas travailler ", "Nous avons une très bonne relation avec la personne qui vient ", "Ce service permet un réel équilibre", "Cela m'a remis le pied à l'étrier".
Actuellement, le dispositif est piloté par un comité comprenant une assistante sociale du conseil général d'Ille-et-Vilaine, des représentants du CCAS de Vitré et de l'ADMR, un chargé de mission et un élu de la communauté de communes. Ce comité se réunit cinq à six fois par an pour ajuster le fonctionnement du système.

 

Maryline Trassard, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

ADMR Multiservices du pays de Vitré

48 boulevard des Jacobins- BP 10327
35503 Vitré cedex
admr-vitre@wanadoo.fr

contact

Haut de page