Initiatives copropriétés : 81.000 logements rénovés en trois ans et un doublement des crédits

Il y a trois ans, le gouvernement lançait le plan Initiatives copropriétés – une "stratégie nationale d'intervention [...] pour lutter contre le fléau des copropriétés dégradées" –, doté d'une enveloppe de 2,7 milliards d'euros sur dix ans (voir notre article du 10 octobre 2018). Le 20 octobre, pour le troisième anniversaire, Emmanuelle Wargon a réuni l'ensemble des partenaires de ce programme. Le bilan chiffré présenté à cette occasion s'établit à 81.286 logements rénovés ou en cours de rénovation, avec quelques opérations emblématiques comme l'Orcod-In du Val Fourré (voir notre article du 16 décembre 2019) ou l'OIN de Grigny 2 (voir notre article du 16 avril 2021).  

La mise en œuvre du plan Initiatives copropriétés mobilise plusieurs partenaire. L'Anah, qui pilote le plan, a ainsi assuré le financement de la rénovation des 81.286 logements en copropriété, dont 20.586 ont bénéficié d'une rénovation énergétique (avec un gain moyen de 48%) et 23.232 ont été subventionnés au titre de la lutte contre l'habitat indigne. Au total 352 millions d'euros ont été mobilisés sur les trois axes du plan (prévenir, redresser et transformer). Par ailleurs, 90% des copropriétés incluses dans le champ du plan se situent dans des territoires couverts par le NPNRU (nouveau programme national de renouvellement urbain) et 190 millions ont déjà été engagés à ce titre. De son côté, Procivis, qui fédère les Sacicap (sociétés anonymes coopératives d'intérêt collectif pour l'accession à la propriété), a déjà investi 212 millions dans des prêts aux copropriétaires et aux copropriétés, tandis qu'Action logement prévoit d'acquérir 2.500 logements et mobilise 400 millions pour accompagner le plan Initiatives copropriétés. Enfin, le groupe Caisse des Dépôts est aussi un acteur important du plan. CDC Habitat est engagé sur 20 projets de portage foncier, avec un objectif d'acquisition de 1.536 logements pour un investissement de 146 millions. CDC habitat s'est vu également attribuer la concession d'aménagement à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) et maintient un rythme soutenu d'acquisition à Epinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis). La Banque des Territoires cofinance par ailleurs avec l'Anah 85 études et missions de suivi-animation pour un montant de 6 millions d'euros. Elle a aussi développé une nouvelle offre de prêts à destination des opérateurs dans le cadre de ces opérations de portage.

En 2021, le plan Initiatives copropriétés a connu une nette accélération, avec un doublement de ses objectifs et de ses moyens financiers, grâce aux apports de France relance. La mise en place de l'observatoire des impayés de charges doit également permettre une intervention plus précoce. Selon l'Anah, l'observatoire "permet un travail proactif avec les collectivités, afin de prévenir les risques de difficultés".

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle