Investissements industriels : vers un guichet unique dans chaque territoire

La mission de préfiguration du "French Fab Investment Desk" a remis ses conclusions le 12 décembre 2019 à Bercy. Ce guichet unique sera chargé d'identifier les projets d'investissements industriels sur le territoire, en lien avec les collectivités. Il coordonnera l'ensemble des interlocuteurs concernés (notamment les régions et les métropoles) pour accompagner l'industriel dans son investissement.

Agnès Pannier-Runacher en avait dévoilé le principe en juin 2019. Cette fois-ci, avec le rapport de Claude Imauven, ancien directeur général exécutif du groupe Saint-Gobain, remis le 12 décembre, la secrétaire d'Etat au ministère de l'Economie, confirme la mise en place du dispositif "French Fab Investment Desk" dont l'objectif est de faciliter les implantations sur le territoire français.
La France s'est imposée en 2018 comme la première destination européenne pour les investissements dans l'industrie et la recherche et développement, selon le baromètre d'attractivité 2019 d'EY. Tous secteurs confondus, le pays comptabilise 1.027 projets en 2018 contre 1.019 en 2017. Le pays passe dans ce domaine devant l'Allemagne et talonne de peu le Royaume-Uni. Mais ces résultats n'évacuent pas la question des obstacles que les entreprises rencontrent pour s'implanter sur le territoire. En février 2019, le patron de Safran, Philippe Petitcolin, s'était plaint de la difficulté d'ouvrir deux usines en France. Il avait menacé d'investir hors de l'Hexagone, alors qu'il était prêt à consacrer quelque 300 millions d'euros pour ces sites. "Nous sommes confrontés à un ensemble de difficultés. Il y a des gens de bonne volonté dans les ministères, mais dès que l’on descend dans les échelons inférieurs, régionaux, départementaux, puis les communautés de communes et les communes, on rentre dans un ensemble administratif très complexe où chacun se cantonne à ses prérogatives", avait critiqué Philippe Petitcolin. En réaction, et dans le cadre du Pacte productif pour le plein emploi, Bercy a lancé deux chantiers, censés simplifier la vie des investisseurs.
Le premier chantier, confié à Guillaume Kasbarian, a permis d'avancer sur cinq mesures principales, dont l'identification, en cours, des sites prêts à accueillir de nouvelles implantations industrielles. Un appel à propositions, mené jusqu'au 6 décembre, doit permettre d'établir un catalogue des sites disponibles ou pouvant l'être d'ici au 31 décembre 2020. D'autres mesures ont été avancées, dont certaines, nécessitent une adaptation législative. Elles doivent être examinées devant le Parlement au premier semestre 2020.

Une équipe nationale s'appuyant sur les référents uniques pour les investissements

Le second chantier, qui se concrétise par le rapport remis par Claude Imauven, traite spécifiquement du guichet unique ou service public à disposition des entreprises, en particulier les ETI (entreprises de taille intermédiaire) qui ont des projets d'investissements industriels sur le territoire. Ainsi chaque grand groupe industriel présent sur le territoire national disposera d'un référent unique dédié, coordonnant l'ensemble des interlocuteurs publics français concernés (Etat, opérateurs, régions, métropoles). Ce "French Fab Investment Desk", comme le désigne le gouvernement, devra identifier les projets d'investissements des entreprises, promouvoir leur localisation en France et faciliter leur gestion administrative en lien avec les collectivités locales. Il offrira un suivi individualisé et sur mesure sur les aspects financiers, réglementaires et d'accompagnement durant l'investissement. 
Ce service comprendra une équipe nationale dirigée par Simon-Pierre Eury, chef de mission interministérielle pour l'accélération des implantations industrielles, et positionnée au sein de la Direction générale des entreprises (DGE). Il s’appuiera sur le réseau des Référents uniques pour les investissements (RUI) présents sur l’ensemble du territoire, détaille Bercy dans un communiqué du 16 décembre.
Ces RUI ont été mis en place en 2013 dans chaque région. D'après le dernier bilan de la DGE, en 2018, ils ont accompagné 795 projets, représentant environ 23 milliards d'euros d'investissements.

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle