La communauté de communes du Clunisois teste les circuits courts pour l'approvisionnement des cantines scolaires

Publié le
dans

Tourisme, culture, loisirs

Développement économique

Saône-et-Loire

De janvier à juin 2011, la communauté de communes du Clunisois en Bourgogne, a servi auprès de 600 élèves un repas par mois à base de produits locaux. Une expérience résultat de la concertation entre élus, parents, agriculteurs, gestionnaires de cantines et personnels des cuisines. Une suite est envisagée.

C'est à la demande des parents d'élèves de la ville de Cluny, 5.000 habitants, que la mise en place d'un circuit court a été envisagée. Pour donner toutes ses chances au dispositif, les élus de la commission Environnement, Agriculture et Forêt de la communauté de communes ont décidé de mettre en place l'expérimentation à l'échelle de tout le territoire du clunisois, soit 25 communes et 10.000 habitants : 600 élèves répartis en huit cantines sont concernés. François Bonnetain, président de la commission, explique qu’il a bénéficié de sa bonne connaissance du monde professionnel en Saône-et-Loire, puisqu’il est également producteur de fruits à Taizé. "La communauté de communes a notamment eu le soutien de la Mutualité sociale agricole (MSA) de Saône-et-Loire qui, à travers le programme Pacte (Programme d’appui à la création et à la transmission d’entreprise agricole, financé notamment par la région et la chambre d’agriculture), cherche à développer les systèmes d'alimentation locale et l'agriculture biologique. Son appui nous a beaucoup aidé pour l'animation et la sensibilisation, qui sont des ingrédients essentiels à la réussite d'un tel projet."

Le temps de la concertation

Les promoteurs de l'expérimentation - la commission Environnement, Agriculture et Forêt et les quinze agriculteurs participant à la phase test - ont commencé par étudier l'existant : les circuits d'approvisionnement, le coût des repas, la motivation des partenaires..., tout a été passé au crible. Ensuite, une soirée publique a réuni les différents partenaires - producteurs, enseignants, parents, cuisinières, gestionnaires, élus - qui ont pu débattre du projet… tout en dégustant les produits du terroir. Les échanges ont mis à jour la nécessité d’un important travail de formation des personnels de cuisines, car utiliser des produits frais nécessite de cuisiner d'avantage. Deux journées de formation à de nouvelles façons de faire et d’utiliser leur matériel, à de nouvelles recettes on été proposées. Une chargée de mission, mise à disposition par le programme Pacte, a accompagné le lancement du projet. Elle a notamment réglé, au cas par cas, les inévitables questions qui se posent aux producteurs comme aux gestionnaires de cuisines, confrontés à de nouvelles pratiques. Le nombre important de cantines rendait son rôle de coordination d’autant plus essentiel.

Après le test, pérenniser le dispositif

Les quinze producteurs locaux engagés dans la démarche ont trouvé de nouveaux débouchés pour leurs produits. Leurs prix de vente se situent entre ceux de la vente au détail et ceux de la vente en gros. De cette façon le "coût matière" pour la communauté reste dans la moyenne constatée avant l'expérimentation. Ils ont également la satisfaction de fournir aux enfants du pays des produits frais, de saison, issus d'une agriculture familiale. C'est une véritable éducation au goût qui permet de lutter efficacement contre les allergies et l'obésité des enfants.
Forte de ces bons résultats, l'expérimentation a été prolongée, et les élus de la communauté de communes étudient la manière de pérenniser le dispositif. A la fin du programme Pacte, il faudra embaucher un animateur et donc financer ce poste... Le président ne minimise pas les difficultés, mais il ne doute pas que les collectivités locales sauront prendre le relais de la MSA.

Luc Blanchard, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Communauté de communes de Cluny

Nombre d'habitants :

10000

Nombre de communes :

25

Mairie de Cluny- Parc Abbatial
71250 CLUNY

François Bonnetain

président de la commission Environnement, agriculture et forêt
Haut de page