La grande école du numérique recentre son action sur les zones rurales et les quartiers prioritaires

La ministre du Travail, Élisabeth Borne et le secrétaire d’Etat au numérique Cédric O ont présenté le 20 mai 2021 une nouvelle feuille de route pour la grande école du numérique (GEN). Initiée en 2016, la GEN vise à former massivement les jeunes et femmes en manque d’avenir professionnel afin de leur faire profiter du gisement d’emploi que représente le secteur du numérique. La GEN propose aujourd’hui 500 formations et a contribué à former 31.000 apprenants depuis sa création.

La nouvelle feuille de route ambitionne de former "10.000 nouveaux apprenants d’ici fin 2022" via un "marché public de services de formations inclusives aux métiers du numérique" piloté par Pôle emploi. De nouvelles formations vont par ailleurs être labellisées GEN en priorisant les offres ciblant les zones rurales et les quartiers prioritaires. Il sera complété d’un appel à projets "innovation" pour faire en sorte que les formations touchent mieux ces mêmes cibles. Enfin, le gouvernement annonce la création d’un observatoire national de l’offre de formation et des compétences numériques chargé notamment "d’identifier les besoins dans les territoires".

Ces initiatives constituent une réponse aux récentes critiques de la Cour des comptes. Dans un référé daté du 8 mars 2021, elle avait demandé une remise à plat de la gouvernance de la GEN, pointé un taux d’abandon élevé et plaidé pour "une réorientation" de son action. La rue Cambon semble ainsi avoir été entendue sur le meilleur ciblage de l’offre de formation ainsi que sur l’accent mis sur l’innovation pédagogique.

 

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle