La pédagogie Montessori sauve une école rurale (47)

Depuis la rentrée 2016, deux villages du Lot-et-Garonne mettent en œuvre la pédagogie Montessori dans leur regroupement pédagogique intercommunal (RPI). Résultat ? Ils ont non seulement sauvé l’école, mais une quatrième classe a vu le jour et la population a augmenté de 10% !

Entre Périgord et Quercy, les villages de Gavaudun (315 habitants) et de Blanquefort-sur-Briolance (500 habitants), éloignés d’une douzaine de kilomètres, ont créé un regroupement pédagogique intercommunal (RPI) en 1996. Une vingtaine d’années plus tard, pour sauver l’école, les enseignants et les élus ont initié un projet autour de la pédagogie Montessori. Cette méthode d’enseignement repose sur la manipulation des objets, le sensoriel et l’autonomie des enfants. Une première dans une école publique en France. 

Mobilisation pour l’école

Les prévisions scolaires montraient qu’une dizaine d’enfants quitteraient l’école en 2017, ce qui entraînerait la fermeture d’une des trois classes du RPI, l’effectif passant de 57 à 44 élèves. Soucieuse d’éviter cette fermeture, la maire du village de Blanquefort-sur-Briolance, Sophie Gargowitz et une enseignante de l’école ont porté un projet de méthode Montessori. Après avoir présenté la pédagogie aux parents d’élèves, ceux-ci ont non seulement approuvé le projet, mais ils ont aidé à trouver le financement lié au matériel : une cagnotte de financement participatif en ligne a permis de récolter près de 5.000 euros. "La dynamique était forte : les parents et les enseignants ont même fabriqué des jeux didactiques pour la rentrée 2016, assure le maire de Gavaudun, Éric Congé, l’autre commune du RPI. La condition pour qu’un tel projet fonctionne est que tout le monde soit d’accord." Restait à convaincre le rectorat…

Décrocher l’autorisation de l’Éducation nationale

"Nous proposons du Montessori, mais l’inspection académique nous demande d’afficher qu’il s’agit d’une expérimentation pour les pédagogies actives", affirme Éric Congé, lui-même inspecteur d’académie à la retraite, ce qui lui a donné les clés pour convaincre l’Éducation nationale. "L’inspection a eu confiance parce que j’étais de la maison", estime-t-il. 

Former le personnel

Les deux communes ont financé la formation des enseignantes des quatre classes, ainsi que l’Atsem. Chaque formation – privée – coûte en effet 1.000 euros la semaine et doit être autorisée par l’Inspection académique. "Des opposants arguent que la méthode Montessori serait une secte ou bien réservée aux nuls", indique le maire qui leur répond que "l’an dernier, presque tous les élèves de grande section, sauf un, savaient lire avant d’entrer au CP !" 

Les écoles sauvées

Avant la mise en œuvre de la méthode Montessori, l’école comptait une soixantaine d’élèves réparti sur 3 classes, une à Blanquefort-sur-Briolance et les deux autres à Gavaudun. L’effectif est monté jusqu’à 90 et se stabilise aujourd’hui autour de 75 élèves. Une quatrième classe a été ouverte à Blanquefort… Mais, les élus ne veulent pas faire mourir les écoles avoisinantes et doivent limiter le nombre d’élèves, les enfants hors-commune représentent déjà un tiers de l’effectif. "C’est un projet gagnant-gagnant : les enfants sont heureux, les enseignants voient leurs élèves joyeux de venir à l’école et sont donc super motivés, les parents pour les mêmes raisons sont contents et les élus sont ravis de ce développement inespéré !".

Nouveaux habitants

"L’idée a fonctionné au-delà des espérances, s’enthousiasme le maire. Cela crée du lien et de l’intérêt localement, mais également au plan national, puisque nous avons eu la chance d’être relayés par les médias. Des gens continuent à arriver dans nos communes des quatre coins de France". Une cinquantaine de personnes ont permis d’augmenter la population de Gavaudun et de baisser sa moyenne d’âge, puisqu’il s’agit de jeunes parents. "La difficulté aujourd’hui est le manque de logements dans les deux villages : il n’y a plus de locations libres et plus grand-chose à acheter !", conclut le maire. De quoi donner des idées dans les campagnes !

Commune de Gavaudun

Nombre d'habitants :

315
Le bourg
47150 Gavaudun
mairiegavaudun@orange.fr

Éric Congé

Maire
Haut de page