La Picardie donne la parole aux associations

Publié le
dans

Organisation territoriale, élus et institutions

Oise

Aisne

En juin 2006, le conseil régional de Picardie lance les Assises régionales de la vie associative. Jusqu'en avril 2008, élus et techniciens ont sillonné les seize pays picards pour aller à la rencontre des responsables d'associations et identifier leurs besoins. Un préalable indispensable à la construction d'une politique au plus près des territoires.

"A la base, la vie associative ne fait pas partie des compétences obligatoires d'une région. L'investissement du conseil régional résulte d'un vrai choix politique qui répond au dynamisme des associations sur le territoire", explique Laurence Rossignol, vice-présidente du conseil régional, en charge de l'économie sociale,  de la vie associative et de la jeunesse. Souhaitant instaurer un lien durable avec les 34.000 associations de Picardie, les élus ont pris contact avec la conférence permanente de coordination des associations (CPCA) de Picardie dès le début de leur mandat.

 

Seize rencontres avant les assises

Organisées en concertation avec la CPCA, les Assises régionales de la vie associative se sont déroulées en deux phases. "Nous avons organisé huit rencontres sur la saison 2006-2007 et huit autres sur 2007-2008", précise Ezio Monsellato, directeur du service de la vie associative et de la jeunesse. A chaque rencontre étaient présents Claude Gewerc, président du conseil régional, et Laurence Rossignol, des techniciens, des représentants de la CPCA et des associations. Chaque soirée s'est organisée autour du témoignage de six responsables d'associations. Après les débats en assemblée plénière, deux ateliers de réflexion étaient organisés en fonction des thématiques dégagées. "Si les témoins étaient choisis au préalable, les soirées étaient ouvertes à toutes les associations du pays", souligne Ezio Monsellato. D'un point de vue budgétaire, les Assises et leur clôture auront coûté 200.000 euros au conseil régional.
"Grâce aux rencontres, certains besoins ont très vite été identifiés, et ce, avant même la réunion de clôture", se félicite Laurence Rossignol . Ainsi, pour répondre au manque de lieux de rencontre, le conseil régional a accordé à la CPCA une enveloppe de 150.000 euros par an afin de mettre en place des groupes associatifs de pays (GAP), entre autres actions de coordination régionale ;  en regroupant des associations par territoire, ces groupes permettraient, par exemple, aux associations d'échanger, d'envisager des mutualisations, des partenariats.... La région consacre également 120.000 euros par an à la formation des bénévoles.

 

En préparation : une charte d'engagements réciproques

Le 24 mai 2008, la réunion de clôture a été l'occasion de faire la synthèse des seize rencontres organisées. Pas moins de 900 responsables d'associations y ont assisté. Les élus ont rappelé les outils existant d'ores et déjà en Picardie : le soutien financier accordé aux mouvements d'éducation populaire du territoire et à la CPCA (575.000 euros y sont consacrés en 2009), mais aussi le dispositif "Emplois solidaires" (une enveloppe annuelle de 9 millions d'euros pour aider à la création d'emplois associatifs). De nouvelles mesures ont également été annoncées. Dès février 2009, le conseil régional diffusera une newsletter trimestrielle, réalisée en interne, à destination des associations. Ensuite, au mois de mars ou avril 2009, une plate-forme dédiée à la vie associative doit voir le jour sur internet. Enfin, la troisième phase des Assises débutera au mois de mars, avec dix visites de territoire prévues en 2009 et six en 2010. "De nombreux projets sont encore en réflexion : des rencontres avec les élus locaux, avec les GAP et leurs représentants, un prix de l'innovation sociale pour valoriser l'engagement bénévole et une charte d'engagements réciproques." Avec cette charte, le conseil régional confirmera sa politique de soutien au milieu associatif. En contrepartie, les associations devront respecter plusieurs engagements : un fonctionnement démocratique, une transparence budgétaire,  ou encore une politique de recrutement des bénévoles laissant une place aux femmes et aux jeunes.

 

Elisa Dupont / PCA, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis

Conseil régional de Picardie

11 Mail Albert 1er- BP 2616
80026 Amiens
aferte@cr-picardie.fr

Ezio Monsellato

Directeur du service de la vie associative et de la jeunesse
Haut de page