La ville de Kingersheim se dote d’une Maison de la Citoyenneté (68)

Publié le
par
Démocratie Ouverte
dans

Dialogue citoyen

Smart city

Grand Est

En 2006, Kingersheim invente un véritable amphithéâtre moderne, lieu central où s’exercent les fonctions essentielles de la démocratie. Pour le Maire de la ville, Jo Spiegel, ce lieu, symbole d’une « démocratie-construction », permet l’exercice démocratique en-dehors des périodes électorales et une implication continue des habitants à la vie de la commune.

Dès 1998, le Maire a l’intuition d’aller au-devant de ces 13400 habitants pour faire de la démocratie autrement et les associer dans l’intervalle des élections. Une concertation est engagée en porte-à-porte sur la thématique “Parlons ensemble de notre ville” pour questionner leur implication citoyenne. En 2004, le Conseil municipal instaure les Etats-généraux permanents de la Démocratie, réceptacle du partage d’un véritable état d’esprit avec l’ensemble des collaborateurs. Réussite, car les élus, les agents, les acteurs engagés et les citoyens de Kingersheim développent mutuellement un écosystème où le pouvoir d’agir des habitants est au cœur du renouveau démocratique. Progressivement, la collectivité a mis en place un travail en transversalité entre services et la recherche du sens dans chaque action, chaque projet mis en place. Une démarche qui n’aurait pas pu se faire sans la Maison de la Citoyenneté, ancienne ferme restaurée en 2006 en un lieu symbolique dédié à l’apprentissage de la démocratie.

La Maison de la Citoyenneté et les conseils participatifs

A Kingersheim, la démarche participative repose sur 3 leviers fondamentaux : un lieu qui est la Maison de la Citoyenneté, un principe, les séquences démocratiques et enfin un outil, le conseil participatif. En effet, tous les projets font l’objet d’une séquence démocratique, de la consultation à la co-construction citoyenne, qu’ils soient portés par la Municipalité ou à la demande d’habitants eux-mêmes. Au départ, les habitants sont invités à une réunion publique à la Maison de la Citoyenneté pour donner du sens et débattre sur le projet. La réunion se conclut ensuite par la création d’un conseil participatif qui regroupe toutes les ressources de sens, d’intelligence et d’expertise. Le lieu permet de regrouper les phases de la séquence, décisive à décisionnelle, et réunit de plain-pied tous les protagonistes qui ont tendance à s’ignorer et donc à s’opposer (élus, habitants, experts, acteurs engagés). En parallèle, la Maison de la Citoyenneté accueille des événements participatifs, les « Olympiades de la démocratie » pour susciter le désir démocratique et toucher davantage d’habitants.

800 personnes impliqués dans la durée et plus de 40 conseils participatifs          

Environ 800 habitants sont impliqués dont 40 de manière permanente dans le Conseil Communal de la Démocratie (impulse, suit et évalue les projets participatifs depuis 2015), et plus de 40 conseils participatifs au sein de la Maison de la Citoyenneté. Une participation forte sur des parcours démocratiques exigeants et mobilisant sur le long-terme, qui n’aurait pas pu se faire sans les personnes impliquées et les différents membres des conseils participatifs investis de manière durable. Si la Maison de la Citoyenneté fut un coût pour Kingersheim, la démarche participative montre qu’elle n’est pas une dépense mais un investissement. En effet, la séquence démocratique permet au projet co-construit avec les habitants de répondre dès le départ à leurs attentes et de réduire ainsi les marges d’erreur. L’écosystème impulsé par la Municipalité encourage ainsi les habitants à travailler ensemble et à devenir des citoyens à part entière, qu’ils désirent participer ou pas. On appelle ça la démocratie-construction, et la Maison de la Citoyenneté en illustre un des exemples les plus inspirants.

L'essentiel

Frise chronologique

Satisfactions et difficultés

Les différents membres des conseils participatifs qui s’investissent durablement

Les décisions finales au conseil municipal suivent directement la présentation

La difficulté de mobiliser les « exclus, les invisibles, les gens modestes»

La difficulté de restituer la richesse de chaque étape du débat à la population

Résultats

40 habitants impliqués de manière permanente dans le Conseil Communal de la Démocratie qui impulse, suit et évalue les démarches participatives

Près de 40 conseils participatifs environ à ce jour (plus de 800 personnes impliquées dans la durée – 3000 présentes lors des réunions-débats de lancement – 6500 foyers informés)

Coût de construction de la Maison de la Citoyenneté : 2 366 700 € dont 1 432 790 € à la charge de la ville

Il faut désormais considérer l’élection comme un passeport pour une démocratie continue, réelle, effective et le rôle de l’élu (et de son équipe) comme un animateur avant d’être un décideur.

Jo Spiegel, Maire de Kingersheim

Contacts

Commune de Kingersheim

Nombre d'habitants :

13000
Place de la Libération
68262 Kingersheim Cedex

Jo Spiegel

Maire

Séverine Spicacci

Directrice de Cabinet en charge du développement des valeurs et des pratiques démocratiques

Partenaire de la Banque des Territoires

Démocratie Ouverte

4, rue de la Vacquerie
75011 Paris
Haut de page