L'agglomération de Brive adopte son schéma directeur cyclable

Publié le
dans

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Corrèze

En juin 2009, la communauté d'agglomération de Brive-la-Gaillarde (Corrèze) adopte son schéma directeur cyclable, réalisé dans le cadre du plan de déplacements urbains (PDU). Il prévoit l'aménagement d'un réseau cyclable ambitieux à l'échelle communautaire.

La communauté d'agglomération de Brive-la-Gaillarde (15 communes, 81.000 habitants) a décidé de mettre en place un schéma directeur cyclable. L'objectif est double : d’une part, réduire les usages des voitures particulières pour les trajets utilitaires et réguliers, d'autre part, développer la pratique du vélo en dehors des loisirs et du sport.
La communauté a missionné un bureau d'études afin de dresser un état des lieux des aménagements cyclables sur l'agglomération, et de définir un plan d’actions. Le budget alloué à l'étude et au plan de communication du schéma directeur cyclable s'élève à environ 50.000 euros TTC.
En analysant la topographie des communes, les lieux de desserte et le nombre d'usagers potentiels, le diagnostic montre que la pratique du vélo peut être développée sur huit communes de l'agglomération : Allassac, Brive, Cublac, Mansac, Malemort, Saint-Viance, Ussac et Varetz.

Un réseau cyclable continu de 100 km d’ici 2020


En juin 2009, l'agglomération a validé un plan d'actions sur dix ans, qui s’articule autour de trois priorités : structurer un réseau continu (aménagement de nouvelles pistes cyclables, signalisation, parcs de stationnement…), sensibiliser les usagers potentiels et les acteurs (actions de communication), et sécuriser la pratique (abords des établissements scolaires, marquage des vélos pour lutter contre le vol, stations de gonflage, formations à l'entretien…). Le réseau actuel, long de 15 km, sera complété par 85 km de nouveaux itinéraires. "L'objectif, d'ici 2020, est de créer un réseau de 100 km en utilisant différents types d'aménagement, en fonction du niveau de sécurité requis : bandes cyclables, pistes séparées de la route et zones réservées à la circulation des deux-roues", explique Sandrine Thibault, chargée d'études transports à l’agglomération de Brive. Le tracé tient compte de plusieurs lieux stratégiques : gares et haltes ferroviaires, établissements d’enseignement secondaires et supérieurs, quartiers d'habitat collectif, zones d'activités, équipements sportifs et de loisirs. Ce réseau a d'abord une vocation utilitaire, mais l'agglomération souhaite le relier à la Voie verte, sentier de randonnée destiné aux piétons et cyclistes le long des berges des rivières Corrèze et Vézère, en cours de réalisation depuis 2005.

Des investissements partagés


Le budget prévisionnel pour la réalisation globale du schéma cyclable s'élève à 5,6 millions d'euros sur 10 ans, dont 4,8 pour les seuls aménagements cyclables. Si les communes restent maîtres d'ouvrage, l'agglomération participe à hauteur de 20% du montant des travaux. Elle cofinance la réalisation du réseau et du stationnement grâce au versement de fonds de concours aux communes. "Depuis le lancement du plan d'actions, l'agglomération a dû, dans un premier temps, sensibiliser les élus et les techniciens pour les inciter à mettre en œuvre la politique communautaire cyclable. C'est en général bien perçu. Les aménagements avancent progressivement ; souvent, ils s'intègrent aux travaux de réfection de la voirie", précise Sandrine Thibault. D'ici fin 2010, 10 km d'itinéraires supplémentaires auront été construits à Brive et à Malemort.

Laura Henimann / PCA, pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils

 

Communauté d'agglomération de Brive

Nombre d'habitants :

80300

Nombre de communes :

15
9, avenue Léo Lagrange- BP 103
19103 Brive-la-Gaillarde Cedex

Sandrine Thibault

chargée d'études transports
Haut de page