Bas-Rhin

Le Château des énigmes de la communauté de communes de la vallée de la Sauer

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Dans le Bas-Rhin, la communauté de communes de la vallée de la Sauer a professionnalisé des activités touristiques pour muscler le développement économique : le château du Fleckenstein et sa forêt alentour sont ainsi devenus le cadre d'un grand jeu de piste qui valorise tous les éléments du patrimoine de cette zone frontalière.

Dans sa partie nord, ce territoire est un pays de forêts et de ruines médiévales. La mieux conservée et la plus imposante de ces ruines est le château du Fleckenstein à Lembach, tout près d'une région allemande qui possède également huit châteaux anciens. Depuis le début des années 60, le château du Fleckenstein est progressivement mis en valeur par des bénévoles et rénové avec le soutien financier de la Drac et des collectivités territoriales. Chaque année 60.000 à 70.000 personnes le visitent dans le cadre de randonnées touristiques très fréquentées par le public allemand. Lorsque les frontières européennes s'ouvrent à la fin des années 80, les élus des communes françaises et allemandes se réunissent pour réfléchir à la valorisation du patrimoine paysager et des châteaux : des actions sont mises en œuvre en 1995 dans la cadre d'un programme Interreg pour mettre en réseau les châteaux de part et d'autre de la frontière, avec notamment la création de circuits "Châteaux sans frontière" avec table d'orientation et panneaux d'interprétation et la création d'une aire de jeu médiévale transfrontalière.

Willy de Fleckenstein à la recherche d'un élixir

Dans le but de développer un tourisme familial, les élus de la communauté décident ensuite de transformer l'ancienne maison forestière (à 600 mètre du château du Fleckenstein) en espace ludique, de découverte et d'animation sur le thème de la forêt et du grès (toutes les ruines médiévales ont été construites sur des pitons gréseux et le grès est un élément important du patrimoine local). Les dépendances sont également rénovées pour accueillir boutique et cafétéria. Ces améliorations, réalisées en 2002, permettent de redresser la fréquentation du château qui tendait à la baisse. En 2005, pour aller plus loin dans cette forme de découverte ludique, les élus s'inspirent de l'exemple du château d'Usson (Charente), pour faire de Fleckenstein un "château des énigmes" et créer un grand jeu de piste, basé sur un parcours d'une vingtaine de stations, où sont posées les questions d'une énigme. En l'occurrence, le héros, Willy de Fleckenstein, doit découvrir l'élixir qui guérira la belle princesse ensorcelée. De la forêt, où vivent lutins et sorciers, au château et ses légendes, en passant par l'espace ludique dévolu au grès et à la forêt, le jeu de piste valorise tout le potentiel d'histoire et de jeu disponible sur le territoire.

Professionnaliser le secteur touristique

L'espace ludique (3,5 millions d'euros) a été financé par l'Union européenne (1,4 million) dans le cadre d'un programme Interreg, par le conseil régional d'Alsace (900.000 euros), par le conseil général du Bas-Rhin (900.000 euros), par une communauté de communes allemande et par la communauté de la vallée de la Sauer. Le Château des énigmes (340.000 euros dont 40.000 dévolus à la communication) a été financé par le conseil régional (102.000 euros), l'Etat (102.000 euros), l'Union européenne (68.000 euros) et la communauté (68.000 euros). Six salariés travaillent sur le site ainsi que plusieurs saisonniers de mars à novembre (soit cinq équivalents temps plein). Depuis 2005, l'ensemble des activités est géré par une régie autonome. La redevance versée par la régie à la communauté en 2005 a permis de couvrir les charges d'entretien et les remboursements d'emprunts. Selon Guy Husson, agent de développement, la principale difficulté du projet était liée à la coopération avec les voisins allemands : "Les circuits administratifs, la répartition des compétences et la façon de négocier sont différents, sans oublier l'obstacle de la langue." Autre difficulté : diversifier la clientèle (à 60% allemande) en attirant davantage de visiteurs des régions françaises. "Tout l'enjeu de ce projet, commente Guy Husson, était de faire un équipement qui rapporte de l'argent, ou au moins n'en coûte pas. Notre territoire est riche en musées, en lieux d'exposition mais qui sont pour la plupart animés par des bénévoles. Nous voulons professionnaliser ce secteur et faire de l'économie touristique qui puisse activer le développement de toute une zone. Ce pari est réussi avec le château du Fleckenstein. Pour maintenir l'attrait de cet ensemble, nous devrons nous renouveler sans cesse. Nous réfléchissons aujourd'hui à un projet de séjours dans les arbres."

Contact(s)

Communauté de communes de la Vallée de la Sauer

1, route de Haguenau
67360 Morsbronn-les-Bains
03 88 09 49 70
Nombre d'habitants : 13000
Nombre de communes : 19

Guy Husson

Agent de développement
guy.husson@cc-vallee-sauer.fr

Revitaliser les centres villes et centres bourgs

Un dispositif unique pour accompagner les villes moyennes dans leur programme de revitalisation des centres villes, depuis le conseil en amont jusqu'au suivi de projet.

Haut de page