Le conseil municipal d'enfants de Troyes, une très belle aventure de démocratie

Publié le
dans

Organisation territoriale, élus et institutions

Aube

C'est un vote à l'unanimité du conseil municipal qui est à l'origine, en 2000, de la création du conseil municipal d'enfants (CME) de Troyes (62.000 habitants). "Le début d'une très belle aventure de démocratie" comme l'explique Solange Gillier, maire-adjointe chargée de la jeunesse, de l'éducation et de la vie étudiante, passionnée par sa mission.

Les premières élections "avec les isoloirs et les urnes prêtées par la mairie" ont eu lieu en octobre 2000 dans les dix-neuf écoles primaires et collèges publics et privés de la ville. Les candidats sont des élèves troyens de CM1 et CM2, impérativement domiciliés dans la commune. Les jeunes conseillers sont élus pour un mandat de deux ans au plus pour agir sur leur quartier selon un découpage de la ville en quatre zones partant du centre (où se trouvent la majorité des établissements scolaires) vers la périphérie. L'objectif est que les enfants puissent agir sur leur propre quartier, à l'échelle d'un territoire qui leur correspond. Soixante-dix enfants sont élus, soit cinq groupes de dix à douze "pour que chacun participe".

De très nombreuses questions et beaucoup de choses à dire

Les élections ayant lieu dans les établissements scolaires, l'inspection académique, les responsables d'établissements et les enseignants doivent donner leur autorisation. La tâche est plus simple dans les écoles primaires. En effet, au collège, les enfants, après avoir été des "grands" redeviennent en sixième des "petits" et n'osent annoncer leur mandat. "A nous de les soutenir", confirme Solange Gillier. "Le rôle de l'élu à la jeunesse est important. Chaque année à Troyes, une exposition et un livret remis aux élèves permettent d'expliquer, dans tous les établissements, le fonctionnement de la mairie et du conseil municipal d'enfants. C'est toujours très riche et intéressant, les enfants ont beaucoup de questions et de choses à dire."
La première réunion plénière du conseil municipal d'enfants est préparée avec l'adjointe et les trois animateurs qui accompagnent les cinq groupes. Elle est solennelle, présidée par le maire dans la salle du conseil municipal. "Etonnant comme ils ne sont pas du tout impressionnés à cet âge-là ! Ils sont très intéressés, les questions et les propositions fusent." Puis intervient le vote pour définir les projets qui seront menés par chaque équipe.

Les thèmes sont très divers :

- l'inter-générations : visite du musée de l'école de Troyes guidée par quelques pensionnaires du foyer de personnes âgées du quartier. Clou de la visite : partager une très courte dictée sur les vieux bureaux en bois, avec des porte-plumes et de l'encre, pour le plus grand étonnement des juniors et les bouffées de souvenirs des anciens ;
- la voierie : les enfants du CME ont repéré un lieu dangereux dans une rue de leur quartier, provoqué par des travaux inachevés. Ils ont contacté puis convaincu l'adjoint à la voierie de finir ce chantier ;
- la pollution : manifestations dans la ville et micro trottoirs pour enregistrer des commentaires ;
- violence à l'école : concours d'affiches pour les CM2 et les collégiens, avec les professeurs de dessin, sur toute la ville. Le maire a remis lui-même un prix à la classe gagnante ;
- le piratage informatique : autre projet d'affiches.

Des devoirs vis-à-vis de leurs camarades

Après six ans d'existence, beaucoup de choses ont changé grâce au CME de Troyes. Si les enfants interpellent régulièrement, puis associent les adjoints concernés par leurs projets, pour suggérer, réfléchir, puis agir, la réciproque existe. Par exemple, les enfants qui étaient à l'initiative du projet de voirie ont été invités par l'adjoint à assister au vote du budget des travaux en conseil municipal. Autre exemple lors de la création d'un espace vert dans une ancienne friche industrielle : l'adjoint a sollicité les enfants du CME de la zone pour baptiser les futures allées du jardin.
Les parents aussi soulignent les changements. "Ils nous montrent dans le quartier des choses que nous n'avons pas du tout vues, ils sont plus citoyens que nous." Solange Gillier explique : "Les enfants ont un autre regard, ils font attention aux autres surtout quand ils sont élus, ils ont des devoirs vis-à-vis de leurs camarades, ils apprennent à écouter, à transmettre." Lorsque les enfants ont fini leur mandat, ils peuvent s'engager dans la Junior association créée en 2003 avec les premiers conseillers municipaux qui trouvaient dommage d'en rester là.

Ville de Troyes

Nombre d'habitants :

62000
Hôtel de Ville - Place Alexandre-Israël
10000 Troyes
mairie@ville-troyes.fr

Solange Gillier

Service Jeunesse Education Vie étudiante de la ville de Troyes
Haut de page