Deux-Sèvres

Livret d'accueil : une intercommunalité essentiellement rurale implique les communes (79)

Développement économique

Tourisme, culture, loisirs

Organisation territoriale, élus et institutions

La politique d’accueil de nouvelles populations est un axe fort du projet de territoire de la communauté de communes de l’Argentonnais, territoire essentiellement rural. Le livret d’accueil, publié en avril 2011, sert à soutenir cette mobilisation des élus et des services sur ce thème. C’est la commission Habitat et Cadre de vie qui en a été le pilote. Avec la volonté de mobiliser les communes.

Le livret d’accueil a été conçu comme un prolongement de la politique de l’habitat lancée par la communauté de communes de l’Argentonnais (16 communes 10.300 habitants) en 2000. Sur ce territoire rural (27 habitant/km2) qui ne dispose pas de commune centre, les élus ont en effet décidé depuis une dizaine d’années d’agir sur l'habitat pour attirer de nouvelles populations, et s’affirmer face aux deux pôles urbains qui l’entourent : les villes de Thouars et Bressuire, où travaillent nombre de ses habitants (lire l'article ‘Le programme intercommunal d'habitat rural (PIHR) 2005')".
"Nous avions besoin d’un livret qui résume les actions du territoire pour accueillir les nouveaux résidents, mais aussi pour disposer d’un support prétexte pour aller à la rencontre des habitants", explique Jean Giret, vice-président en charge de la commission Habitat et Cadre de vie. C’est cette commission qui a été le principal acteur de la réalisation du document.

Un référent dans chaque commune pour impliquer agents, élus, habitants

L’élaboration du livret d’accueil a commencé en 2008. La présentation par le directeur du "collectif ville-campagne" devant le conseil communautaire, de livrets réalisés ailleurs a largement contribué à mobiliser les élus. Une délégation d’élus de la commission Habitat et cadre de vie s’est rendue à Limoges pour confronter son projet à d’autres territoires lors d’un salon spécialisé. À ces travaux a été très vite associée la commission Communication : "Nous avons fait en sorte, précise le vice-président en charge de la commission Habitat et Cadre de vie, d’impliquer au maximum les communes. Entre autres par le biais des secrétaires de mairie, dont une dizaine a souhaité participer à la conception du document. L’objectif était d’éviter la concurrence, et de favoriser au contraire la complémentarité, de trouver une vision commune et transversale." C’est ainsi qu’un référent a été nommé dans chaque commune pour impliquer les agents, les élus et les habitants. Autre initiative : un groupe d’habitants, récemment installés sur le territoire, a participé aux travaux pour faire part de leurs expériences, notamment en suggérant les informations qui pourraient faciliter les démarches ou la vie quotidienne des nouveaux arrivants.

Se forger une identité de territoire !

La collecte des informations a été la phase la plus difficile, nécessitant une mobilisation importante, de nombreuses relances et réclamant beaucoup de persuasion de la part de la commission Habitat auprès de ses principaux interlocuteurs, les communes. L’un des facteurs clés de la réussite repose sur la mobilisation des ressources humaines internes, notamment le service Habitat. "La coordination technique entre les différents acteurs impliqués a été primordiale, souligne l’élu. Ainsi la période des relectures a été délicate… La démarche autour du livret d’accueil a montré aux élus l’intérêt de présenter la communauté de communes comme un ensemble cohérent de services à la population. Au-delà, elle a aidé tous les intervenants à dépasser les limites habituelles administratives pour se forger une identité de territoire" !
"A travers le thème de l’accueil du nouveau résident, c’est la perception du territoire qui est en jeu, conclut le vice-président. Celle-ci est au cœur de la création d’une maison des services qui a ouvert en novembre 2012, et dont le site Internet devrait prochainement accueillir la version numérique du livret."

Michel Léon, Titres & Chapos, pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net
et www.localtis.info

Seize bonnes raisons de vivre en Argentonnais
Conçu sur une base de 16 pages reliées, complétée de seize fiches pratiques, le document, titré "Seize bonnes raisons de vivre en Argentonnais", s’identifie dans sa forme aux seize communes qui constituent la communauté de communes ! Il est complété pour chaque commune par un livret spécifique de présentation. De conception graphique soignée pour un budget modeste (8.300 euros). Publié en avril 2011 à 1.500 exemplaires après sept mois de chantier, avec présentation à la presse, le livret d’accueil a été la base en septembre 2011 d’une journée d’accueil d’une vingtaine de familles


 

Contact(s)

Communauté de communes de l'Argentonnais

11 place Léopold-Bergeon
79150 Argenton-Les Vallées
05 49 65 92 07
05 49 65 97 44
argentonnais@pays-thouarsais.com
Nombre d'habitants : 10300
Nombre de communes : 16
Nom de la commune la plus peuplée : Argenton-l'Eglise (1600 hab.)

Jean Giret

Vice-président chargé de la commission habitat et cadre de vie

Mme Fonteneau

Chargée de mission habitat et aménagement
ccargentonnais.habitat@orange.fr
Haut de page