L’Observatoire des civic tech publie un guide pour articuler concertation numérique et présentielle

L’Observatoire des civic tech, créé par le think tank Décider Ensemble avec l’appui de la Banque des Territoires, aide à la diffusion des bonnes pratiques en matière de participation. Son dernier opus est un guide sur l’articulation des concertations associant dispositifs physiques et digitaux. Il cible tous les acteurs de la participation citoyenne. Des collectivités et associations pour qui le numérique s’est imposé, notamment depuis la crise sanitaire, comme un outil de concertation incontournable, comme en témoigne le Baromètre de la démocratie locale numérique. Les plateformes de participation sont en effet citées par 87% des répondants parmi les outils utilisés, juste devant les conseils de quartier (86%). Des outils qui ne sont cependant pas la panacée, notamment du fait de la persistance d’une fracture numérique, et qui doivent conduire à privilégier des approches hybrides. Six cas d’usages sont décortiqués par le guide avec leurs avantages, leurs limites et des exemples concrets à l’appui : l’organisation d’une réunion publique mêlant participation en salle et en visioconférence ; la réplication d’un dispositif numérique en présentiel (et inversement) comme par exemple l’organisation d’un vote pour un budget participatif ; la collecte d’idées pour nourrir une démarche délibérative ou un panel citoyen ; l’élaboration de scenarios combinant une participation qualitative (en présentiel) avec une participation plus quantitative (en ligne) ; la consultation en ligne complétée par une démarche "d’aller vers" les publics les plus éloignés du numérique et, enfin, la création d’une plateforme réservée aux échanges entre représentants des instances de concertation locale (convention citoyenne, conseil de quartier etc.).