L'organisation du transport collectif en milieu rural : Taxi'Val

Publié le
dans

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Bas-Rhin

La communauté de communes du Canton de Villé disposait d'un seul mode de transport collectif sur son territoire : la ligne régulière de bus Villé - Sélestat. La commission intercommunale "transport" a conduit pendant près de deux ans une réflexion sur les transports dans le Val de Villé, en collaboration avec le conseil général du Bas-Rhin, jusqu'à la création du Taxi'Val.

Afin de mieux connaître les habitudes et les besoins réels de la population, un questionnaire est distribué aux 5.000 foyers de la communauté de communes du Canton de Villé, relayé localement par les communes. La communauté reçoit en retour 600 réponses. Leur analyse révèle qu'environ 400 personnes se disent prêtes à utiliser un transport public de temps en temps, voire même souvent, si des améliorations y sont apportées en matière d'horaires, de fréquence, de points d'arrêt et d'accessibilité pour les communes de l'arrière-vallée. Pour les élus, les enjeux sont importants : donner un accès plus facile aux commerces et aux services pour les habitants de l'arrière-vallée, limiter l'usage de la voiture, favoriser une complémentarité avec la ligne de bus existante, et plus globalement "apporter un service de transport accessible à tous les habitants du canton d'une manière équitable". La mise en place d'une ligne régulière de bus semble trop onéreuse et pas suffisamment souple par rapport à la demande de la population. La communauté de communes choisit plutôt de créer un système de taxi à la demande sur l'ensemble de son territoire : Taxi'Val.

La communauté a obtenu une délégation de service public de la part du conseil général

Les élus souhaitent intégrer dans le dispositif intercommunal les problèmes liés à la mobilité des personnes âgées, des personnes handicapées et des personnes démunies, car l'absence de moyen de locomotion est souvent un facteur aggravant d'exclusion. Pour mettre en oeuvre son projet, la communauté obtient du conseil général une délégation de service public. Les élus ne souhaitant pas gérer le dispositif en interne, un cahier de charges est élaboré pour lancer une consultation auprès des transporteurs du secteur. La communauté de communes enregistre deux propositions. Elle s'engage pour une année d'expérimentation, puis décide de prolonger l'opération pour trois années supplémentaires sur appel d'offres. Une convention triennale est alors signée avec le conseil général et le transporteur choisi.
Taxi'Val entre en service en mai 2003, assuré par la société locale de transport Kristinatours. Il fonctionne la semaine (sauf le mercredi matin) de 8h00 à 20h00 et le samedi de 8h00 à 12h00. L'usager prévient la société de transport la veille de son déplacement, en précisant les lieux de départ et d'arrivée, et le Taxi'Val se rend à l'endroit indiqué par l'usager. Sont exclus de ce service les trajets professionnels et scolaires, ainsi que les trajets au-delà du territoire intercommunal ou pris en compte par des organismes (Sécurité sociale, ANPE...). Le véhicule, d'une capacité de huit places, est accessible aux personnes à mobilité réduite.
La participation financière est fixée à 2 euros par trajet et par personne, quel que soit le déplacement à l'intérieur du territoire, soit 4 euros pour un aller-retour. Le transporteur collecte directement l'argent auprès des utilisateurs et leur remet un ticket de transport. Chaque fin de mois, le prestataire facture à la communauté de communes la différence entre le coût réel de la course et le prix payé par l'usager. La prise en charge de ce surcoût est partagée entre la communauté de communes et le conseil général. Un agent de développement de la communauté de communes effectue un suivi du budget et des fréquentations par commune. Il assure également le lien avec le transporteur. Pour promouvoir ce nouveau service, des actions de communication ont été réalisées lors de son lancement : plaquette d'information, présentoirs dans les mairies et les commerces, articles dans le journal intercommunal.

Le transporteur a acheté le véhicule

L'opération a été mise en place et coordonnée par la commission intercommunale "transport". Elle n'a pas nécessité d'investissement de la part de la communauté de communes car le transporteur s'est chargé de l'achat et de la mise aux normes du véhicule. Pour la période allant de mai 2004 à mai 2005, le budget de fonctionnement a atteint 12.000 euros, dont 5.000 euros à la charge des usagers, 3.500 euros subventionnés par le conseil général et 3.500 euros supportés par la communauté de communes. La contribution du conseil général est plafonnée à 30% des dépenses totales ; au-delà d'un certain seuil, la part du surcoût prise en charge par la communauté de communes augmente.

Un franc succès...

Dès sa mise en route, Taxi'Val a connu un franc succès et le nombre de trajets a connu une progression régulière : de 1.600 trajets la première année, il est passé à 2.400 l'année suivante. Il est devenu un service important pour les habitants, voire indispensable, notamment pour les personnes âgées du canton.

 

Thomas Bailly, chargé de mission au Centre permanent d'initiatives pour le développement de la Moyenne Montagne vosgienne

 

Le conseil des élus

"Pour réussir ce type de projet, il faut à la base un réel besoin de la population, puis proposer un tarif attractif, ainsi qu'un fonctionnement simple et souple."
 

Contact(s)

Communauté de communes du Canton de Villé

Centre administratif
67220 Bassemberg
03 88 58 91 65
03 88 57 17 46
courrier@cc-cantondeville.fr
Nombre d'habitants : 9756
Nombre de communes : 18
Nom de la commune la plus peuplée : Villé (1748 hab.)

Madame Grandgeorge

Vice-présidente, chargée du développement local

Madame Schieber

Agent de développement
Haut de page