Mécanisme pour l'interconnexion en Europe : la Commission sélectionne 135 projets

La Commission européenne a présenté le 29 mai une liste de 135 projets retenus dans le cadre du mécanisme d'interconnexion pour l'Europe avec un budget de 5,4 milliards d'euros. Tour d'horizon des projets qui intéressent directement la France.

La Commission européenne a annoncé ce 29 juin les 135 projets d’infrastructures de transport (sur 399 candidatures) qui se partageront quelque 5,4 milliards d’euros de subventions de l’Union dans le cadre du mécanisme pour l’interconnexion en Europe (v. notre article du 16 juillet 2021), l'instrument européen de financement des infrastructures de transport. Tous les lauréats sont situés le long du réseau transeuropéen de transport (RTE-T), pour lequel la Commission s’est donné pour objectif d’achever le réseau central d’ici 2030 et le réseau global d’ici 2050. Plusieurs projets concernent exclusivement la France (ou la France et la Belgique pour le premier) :

 • Le projet Seine-Escaut 2.1, porté par le ministère de la Transition écologique, qui vise à développer le plus grand réseau de voies navigables intérieures au cœur de l’UE – 1.100 km de voies à haut gabarit entre le bassin de la Seine et les bassins de l’Escaut et de la Meuse. 276.590.288 euros sont accordés pour financer études et travaux en Belgique et en France.

• Le projet de terminal de déploiement de l’éolien offshore porté par le Grand Port maritime de Nantes – Saint-Nazaire. 3.750.000 euros sont alloués aux études préparatoires aux travaux de modernisation du terminal maritime existant afin de fournir les infrastructures de transport nécessaires au parc éolien de l’arc atlantique.

• Le projet de mise à niveau de l’accès maritime du port de La Rochelle, situé sur le réseau global, porté par le Grand Port maritime de La Rochelle. La subvention s’élève à 8.578.131 euros.

• Le projet d’adaptation des infrastructures portuaires de Dieppe aux exigences des frontières extérieures de l’UE dans le contexte du Brexit, porté par les ports de Normandie. Doté de 679.544 euros, le projet comprend des études nécessaires pour étendre et moderniser la zone de l’avant-port de Dieppe, dans le réseau global, afin de fournir l’espace requis par les activités douanières et d’améliorer la durabilité des flux de trafic et des activités portuaires.  

• Le projet d’électrification d’un nouveau tronçon de la ligne ferroviaire Paris / Troyes, porté par SNCF Réseau. Dotée de 4.783.623 euros, l’action concerne les études nécessaires à la préparation des travaux d’électrification du tronçon Nogent-sur-Seine / Troyes, situé sur le réseau global.

• Le projet pour des études relatives à la mise à niveau du système d’électrification ferroviaire du tronçon Bordeaux – Lamothe, sur le corridor de fret ferroviaire Atlantique. Porté par SNCF Réseau, le projet recevra 1.623.500 euros.

• Le projet Nouvelle Ligne Provence Côte d’Azur, porté par SNCF Gares & connexions. Dotée de 1.450.000 euros, l’action concerne des études relatives à deux hubs multimodaux de passagers – de l’aéroport de Nice et de de Marseille-Saint André – qui doivent être respectivement mis en service d’ici 2028 et 2029.

• Le projet Toulouse Aerospace Express, porté par le syndicat mixte des transports en commun de l'agglomération toulousaine. 11.337.590 euros sont accordés pour financer des études techniques pour la construction d’une nouvelle ligne de métro reliant le centre-ville de Toulouse, la gare et l’aéroport.  

• Le projet de construction d’un nouveau terminal dédié au transport combiné rail route (CRRT) à Miramas, porté par Terminal Ouest Provence. 10.098.291 euros sont accordés pour financer la réalisation d’études et de travaux de construction. 

• Le projet TwV Parking sécurisé à l’avant-poste de Calais, porté par TWV LOG. Dotée de 902.183 euros, l’action vise à créer une zone de stationnement sûre et sécurisée "de niveau or" avec 96 places de stationnement sur le corridor central Mer du Nord-Méditerranée.  

• Le projet Les Vosges – Paris, porté par SNCF Réseau, doté de 4.567.500 euros pour des études visant à préparer le gabarit de chargement de sept tunnels dans les Vosges entre Metz/Nancy et Strasbourg afin de permettre le transport de semi-remorques P400 (sur la ligne Benelux-Suisse), ainsi que d’augmenter la capacité nécessaire pour absorber la future demande de fret ferroviaire.

D’autres projets impliquant la France, parmi d’autres États, ont également été retenus :

• Un projet porté par l’association RailNetEurope (qui promeut le transport international ferroviaire), qui vise à améliorer le processus de planification des horaires (programme "TimeTable and Capacity Re-design for a Smart Capacity Management"). Dotée de 73.906.150 euros, l’action concerne 8 pays.

• Un projet porté par l’organisation Future Mobility Campus Ireland dans le cadre de son vertiport (plate-forme pour les véhicules volants à décollages/atterrissages verticaux). Dotée de 2.776.500 euros, l’action vise à favoriser l’intégration U-space (services visant les drones) avec ATM (management du trafic aérien) / ATC (contrôle du trafic aérien).

• Un projet "U-space European common deployment", qui concerne 9 États, porté par l’Organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne. Doté de 6.985.843 euros, il vise à favoriser l’adoption par le marché des services U-space U1 (enregistrement, identification et géo-barrières) et U2 (planification et approbation de vol, suivi…) de l’U-space grâce à un ensemble de tests et de démonstrations dans divers environnements opérationnels et sites de l’UE (Espagne, Italie et France).

• Un projet de recherche et d’investissement ("Highly Efficient Green Operations") porté par Airbus implique 11 États. Il vise la décarbonation du transport aérien et couvre toutes les phases du vol. Il est doté de 18.108.094 euros.

"Dans le contexte de l’agression militaire de la Russie contre l’Ukraine, plusieurs projets menés en Slovaquie et en Pologne faciliteront le transport de marchandises entre l’Europe et l’Ukraine", précise la Commission, dans un communiqué.

 

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

* champs obligatoires

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle