Musée du Débarquement, quand vacances riment avec histoire

Qui a dit que les vacances n’étaient pas faites pour se cultiver ? A Arromanches-les-Bains, en plus de profiter de la plage et des paysages normands, vous pourrez aussi réviser votre histoire ! En attendant, on vous explique tout sur le Musée du Débarquement.

Premier musée construit pour commémorer le 6 juin 1944 et la bataille de Normandie, le musée d’Arromanches figure parmi les équipements les plus visités de la région, et accueille plus de 300 000 visiteurs par an.

Ce musée a été édifié à l'endroit même où fut implanté le port artificiel, dont on peut encore voir les vestiges à quelques centaines de mètres du rivage.

 

Le Musée du Débarquement se refait une beauté

En accord avec le Groupement d’Intérêt Public qui gère le musée, la commune d’Arromanches, propriétaire des collections et du bâtiment, a décidé en 2016 de lancer un projet d’agrandissement et de rénovation de l’équipement et de sa muséographie.

Afin de mieux répondre aux attentes des visiteurs, la nécessité de mettre en œuvre un nouveau projet scientifique et culturel répond à 4 objectifs :

  • Proposer une meilleure mise en valeur des vestiges du port artificiel
  • Accueillir les différents publics dans de bonnes conditions
  • Garantir la qualité des collections
  • Contribuer au développement culturel et touristique de la région Normandie

Un musée moderne avec vue sur la mer

Bon à savoir ! 

Le nouveau projet d’équipement constitue un élément important du contrat de destination Etat-Région « Tourisme de mémoire », et figure dans le dossier d’inscription des plages du Débarquement au patrimoine mondial de l’Unesco.  

Le musée reste ouvert pendant les travaux !

Vous aviez prévu de faire un petit détour par la Normandie ? Pas d’inquiétude, le musée reste ouvert pendant les travaux !

Présentation des différentes phases du Débarquement allié, explication du fonctionnement du port artificiel Winston depuis sa conception jusqu'à son exploitation, animations 3D, maquettes animées, diorama, films d'archives… le 6 juin 1944 n’aura plus aucun secret pour vous…

Carte postale Normandie verso
© Banque des Territoires

Le petit bonus de l'été !

Réponses : 1.a.; 2.b., 3.a.; 4.b.

1. Le débarquement en Normandie qui porte le nom de code « opération Neptune », est la première étape de « l’Opération Overlord », dont le but est de libérer l’Europe. 2. 5 secteurs de débarquement ont été définis. Utah et Omaha, situés de part et d’autre de l’estuaire de la Vire, dans la baie des Veys, ont été attribués à la 1ère armée américaine du Gal Bradley, tandis que l’armée britannique, composée entre autres de canadiens, débarque sur les 3 secteurs baptisés Gold, Juno et Sword, 3 secteurs qui s’étendent d’Arromanches à Ouistreham. 3. Durant la Seconde Guerre mondiale, deux camps s’opposent. D’un côté l’Axe, de l’autre les Alliés, dont les principales forces sont les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l’Union Soviétique. Quant à la France, elle en fait partie jusqu'à son invasion par l'Allemagne en 1940. 4. Le radar a été inventé bien avant la Seconde Guerre mondiale ! Cependant, cette technologie s’est largement développée durant cette guerre, et a grandement contribué à la victoire des Alliés.