Allier

Neuj'Pro, la conférence nationale des politiques publiques de la jeunesse

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Imaginé en 2002 par le conseil général de l'Allier, le Neuj'Pro connaît immédiatement un vif succès. Ce rendez-vous annuel de réflexion et de concertation favorise les échanges entre les professionnels et les élus autour d'une question : comment traduire dans les politiques publiques les besoins et les attentes de la jeunesse ?

L'édition 2007 du Neuj'Pro se déroulera à Vichy du 24 au 26 octobre. Les thèmes de cette année permettront aux professionnels et aux élus d'aborder des questions comme : les jeunes face au sentiment d'injustice, la mobilité des jeunes en milieu rural, la question de l'identité du jeune et du rapport à son corps, ou encore, de façon plus pragmatique, comment évaluer les politiques publiques de la jeunesse ? "Le Neuj'Pro est la seule manifestation qui rassemble au niveau national l'ensemble des acteurs des politiques de la jeunesse, c'est-à-dire à la fois des organismes publics, des associations, et des collectivités locales, explique Gilles Huard, responsable du service Sports et Jeunesse. Il s'agit de réfléchir à la manière de travailler pour les jeunes : pourquoi les prendre en compte ? comment répondre à leurs demandes ?"

 

Créer un lieu de débat entre l'Etat, les collectivités locales et le milieu de l'éducation populaire

La politique jeunesse de l'Allier naît vers les années 1998-1999 mais c'est lors d'un changement de majorité, en 2001, qu'elle prend son essor sous la forme d'une journée départementale de formation, déjà baptisée Neuj'Pro. Très vite, Claude Riboulet, vice-président chargé de la jeunesse, a conscience qu'il n'existe rien d'équivalent à l'échelle de l'Hexagone. "Le secteur de la jeunesse s'est profondément transformé, dit-il. Le milieu associatif s'est professionnalisé, un diplôme d'animateur a été créé dans la fonction publique et les élus locaux sont de plus en plus responsables de la jeunesse dans le cadre de compétences bien identifiées. Ceci dans un contexte où aucune cohérence entre les différents dispositifs n'était établie. Il fallait donc rendre notre manifestation nationale et l'ouvrir aux élus pour les aider à construire leurs politiques. C'est ce que nous avons fait dès l'année 2002."
Chaque année, le programme est élaboré au sein du service Jeunesse du département, en partenariat avec l'Injep (Institut national de la jeunesse et de l'éducation populaire), présent depuis le début au colloque, et avec le concours des fédérations d'éducation populaire, sollicitées dès l'automne afin de faire des propositions de sujets à traiter l'année suivante. "Les politiques de la jeunesse doivent être des politiques simples pouvant être mises en application rapidement, souligne Claude Riboulet, parce que le temps des politiques publiques n'est pas le temps des exigences du public jeune." Une notion sur laquelle Gilles Huard renchérit : "D'une génération à l'autre, les jeunes évoluent. Il faut donc sans cesse adapter notre action, remettre en cause nos pratiques." Les deux dernières années, Neuj'Pro a accueilli à chaque fois près de 400 congressistes. La manifestation est financée par le conseil général de l'Allier à hauteur de 65.000 euros, hors personnel. Les recettes des inscriptions compensent dans une large mesure les frais de location des infrastructures et de rémunération des conférenciers universitaires, si bien que l'équilibre budgétaire est généralement atteint.

 

Des participants qui expriment un niveau croissant d'exigence

L'objectif de Neuj'Pro est de faciliter la compréhension mutuelle entre acteurs qui ont peu l'occasion d'échanger (en dehors de leurs interlocuteurs habituels) et de mettre en commun les pratiques. En 2006, le service Jeunesse du département a réalisé une enquête de satisfaction. Très appréciée, la manifestation est suivie par un public dont le niveau d'exigence sur la qualité des intervenants et la pertinence des thèmes est élevé. Pour les organisateurs, il devient plus difficile, d'une année sur l'autre, de concevoir un programme susceptible de répondre aux exigences croissantes de ce public d'habitués tout en restant accessible à de nouveaux arrivants et de jeunes professionnels, moins initiés. L'autre pari est de réussir à capitaliser les expériences, par exemple sous la forme d'actes rédigés de manière systématique. Ceux-ci sont consultables sur le site du conseil général quelques semaines après le colloque.
L'intérêt de cette conférence nationale réside aussi dans ses prolongements. Le conseil général de l'Allier a mis en oeuvre un partenariat avec le CNFPT pour accréditer Neuj'Pro comme lieu de formation. Il a créé localement, en partenariat avec la direction départementale de la Jeunesse et des Sports, la Caisse d'allocations familiales et la Mutualité sociale agricole, une conférence départementale de la jeunesse qui a réuni les acteurs publics et privés du secteur et a dressé un diagnostic partagé des mesures à prendre en faveur des jeunes sur le territoire de l'Allier.
"C'est au prix de ce travail collectif que les participants espèrent apporter des réponses mieux adaptées aux besoins des jeunes et ainsi leur donner envie d'envisager leur avenir en Allier", déclare le vice-président.

 

Sylvie Malsan, pour la rubrique Expériences des sites Mairie-conseils et Localtis.

Contact(s)

Conseil départemental de l'Allier

1 avenue Victor Hugo B.P. 1669
03016 Moulins cedex
04 70 34 40 03
cginfo@cg03.fr
Nombre d'habitants : 343046
Nombre de communes : 320
Nom de la commune la plus peuplée : Montluçon (38000 hab.)

Gilles Huard

Service de la jeunesse

Claude Riboulet

Vice-président chargé des sports, de la jeunesse et des TIC
Haut de page