Lot-et-Garonne

Pays de l'Agenais : un schéma pour améliorer l'offre de services à la population

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Organisation territoriale, élus et institutions

Le pays de l'Agenais est en train de réaliser son schéma de services à la population. Une démarche qui repose sur une grande implication des maires et communes qui le composent. Elle dessine l'avenir des projets qui pourront être soutenus par les partenaires, au premier rang desquels le conseil régional d’Aquitaine. En fil rouge des problèmes à régler, celui de la mobilité et donc de la répartition ou de l'accès à ces services.

La réalisation d'un schéma de services à la population est une démarche nouvelle pour les maires des 52 communes membres du syndicat mixte du Pays de l'Agenais, qui regroupe la communauté d'agglomération d'Agen et cinq communautés de communes. Ce schéma répond à une demande des partenaires (conseil régional et conseil général) pour assurer la cohérence entre les actions proposées par les EPCI et auxquelles ils apporteront un soutien financier à l’avenir. Le Pays de l'Agenais s'est attaché un cabinet d'études, pour mener ce travail (pour un coût de 18 900 euros hors taxe) , cela afin de bénéficier d’une expertise spécialisée en la matière "Nous sommes uniquement le maître d'ouvrage. Les communautés de communes et d'agglomération auront à se saisir de ce schéma pour porter les actions préconisées", explique Aïno Repaci, chargée de mission du syndicat mixte du pays de l'Agenais. "L'intérêt de ce schéma est que chaque collectivité se l'approprie", insiste-t-elle. L'initiative restera ensuite aux communautés. "Il est clair que si une collectivité, dans l'avenir, fait le choix d'investir dans un projet qui n'est pas fléché dans le schéma, elle aura des difficultés à obtenir des financements", glisse Aïno Repaci. Ce qui justifiait d'autant plus une forte implication des élus dans son élaboration, et une validation politique de chaque étape, tant par le comité de pilotage mis en place pour le suivi de l’étude que par le comité syndical pour les grandes étapes.
Les élus du Pays de l’Agenais ont défini les services qu'il convenait d'étudier de façon approfondie : les services liés à l'enfance et la petite enfance, à la jeunesse, aux personnes âgées, aux prestations sociales et familiales, à l'emploi, l'insertion et la formation, à la santé.

La première étape - le diagnostic - a permis d'établir l'état des besoins et des manques

Pour la première étape de diagnostic, les 52 maires ont reçu un questionnaire, de même que les membres de la commission Services du conseil de développement du Pays, complété par 30 entretiens de terrain (présidents des EPCI, représentants de la CAF, du Pôle emploi, de l'Ordre des médecins, etc.).
Ce diagnostic, validé par le comité de pilotage puis par le comité syndical fin octobre, ouvre la seconde étape – la définition de la stratégie – qui vise à confronter ce diagnostic aux enjeux retenus et aux projets envisagés. La conclusion est prévue en décembre, avec un schéma fixant les orientations pour les années à venir. Certaines porteront sur le long terme (10 ans), d'autres sur le moyen terme (3 à 4 ans) et certaines prendront effet immédiatement (pour les projets déjà avancés).
Si le diagnostic a confirmé des besoins en terme de santé (problèmes liés à la démographie médicale) ou de structure d'accueil pour les personnes âgées, il a surtout mis en exergue un point clé, sous estimé, celui de la mobilité. "Nous pensions bien cette thématique importante, mais pas à ce point", relève Aïno Repaci. D'où l'un des deux enjeux retenus par les élus pour ce schéma : "préserver un juste équilibre entre l'agglomération et les territoires ruraux". Ainsi en matière de petite enfance, le problème n'est pas tant le manque de places que la carence de l’offre en certains endroits, cela pose donc la question de la coordination. Autre exemple sur les services culturels et sportifs. Là encore, se pose la question de l'accès des territoires périphériques aux offres nombreuses de l'agglomération. "A quelques exceptions près, on dispose de tout, mais nous souffrons d'une mauvaise répartition des services." A charge pour le schéma d'y apporter des solutions, en cohérence également avec les autres institutions. Comme le souligne Aïno Repaci, "le fait que le conseils régional et le conseil général suivent nos travaux via le comité de pilotage doit notamment éviter à l'avenir que des doublons et des manques n’apparaissent dans les schémas régionaux et départementaux, comme par exemple dans le nouveau schéma départemental en faveur des personnes âgées".

Emmanuelle Stroesser, pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils
 

Contact(s)

Syndicat mixte du Pays de l'Agenais

8 rue André Chénier
47916 Agen cedex 9
05 53 69 53 44
05 53 69 68 60
Nombre d'habitants : 100200
Nombre de communes : 52

Aïno Repaci

Chargée de mission
aino.repaci@agglo-agen.fr
Haut de page