Plan local pour l’insertion et l’emploi : plus de 130.000 bénéficiaires en 2019

En 2019, 131.000 personnes étaient suivies dans le cadre des plans locaux d’insertion par l’emploi (Plie), selon le bilan publié le 26 avril 2021 par Alliance Villes Emploi. 14.000 d’entre elles ont retrouvé un travail d’une durée d’au moins six mois ou ont entrepris une formation.

Quelque 130.000 personnes éloignées de l’emploi ont bénéficié, en 2019, des plans locaux pluriannuels pour l’insertion et l’emploi, selon le vingtième bilan annuel d’Alliance Villes Emploi, publié le 26 avril 2021. Près de 34.000 personnes ont débuté un parcours en 2019 et 31.550 autres en sont sorties. Parmi ces dernières, on compte 47% de sorties "positives", c’est-à-dire des personnes quittant le dispositif après avoir trouvé un CDD de plus de 6 mois (47%), un CDI (38%) ou une formation qualifiante (15%). 13% se trouvent également dans l’intérim. 3% ont créé leur activité. Les sorties sans suite sont liées aux abandons, déménagements, décès, départs en retraite et changement d'orientation. A noter que seuls 18% des participants abandonnent en cours de route.
Ce chiffre de sorties positives est assez stable – il a varié de 45% en 2016 à 48% en 2018 - et atteste, selon Alliance Villes Emploi, de l’"efficacité" des actions conduites auprès de ces personnes "en grande difficulté". Près de la moitié (44%) des personnes entrées en 2019 dans un suivi financé par le Plie étaient bénéficiaires du RSA, soit 2 points de plus qu’en 2018 (42%). Avec les personnes sans qualifications, ces profils sont les plus difficiles à réinsérer.

Diminution du nombre de Plie

Par ordre décroissant, les emplois retrouvés à l’issue des parcours concernent les services administratifs (36% des emplois), la santé humaine et l'action sociale, les autres activités du tertiaire, le commerce ou la réparation automobile, ainsi que l’hébergement ou la restauration. 
Le tiers des personnes suivies en 2019 étaient à l’étape d’actions de "mobilisation" (bilans de compétence, orientation…) tandis que 16% étaient concernées par une médiation vers l’emploi (via des associations spécialisées ou Pôle emploi). Enfin, 14% étaient en contrat de travail de type CDD court ou intérim, 14% en formation, tandis que 7% ont travaillé dans des structures d’insertion par l’activité économique. Au total, la durée moyenne des parcours - qui s’interrompt six mois après l’obtention d’un travail - atteint 25 mois.
Le nombre de dispositifs locaux d’insertion a encore diminué : Alliance Villes Emploi compte 146 Plie en 2019, soit quatre de moins qu’en 2018. Plus de la moitié (55%) des financements des Plie proviennent du Fonds social européen, 26% sont issus des collectivités et 15% sont apportés par l’État.  

 

Pour aller plus loin

Voir aussi

Abonnez-vous à Localtis !

Recevez le détail de notre édition quotidienne ou notre synthèse hebdomadaire sur l’actualité des politiques publiques. Merci de confirmer votre abonnement dans le mail que vous recevrez suite à votre inscription.

Découvrir Localtis

Choix du format

 

Pour en savoir plus sur le traitement de vos données nous vous invitons à consulter notre Politique de protection des données à caractère personnelle