Landes

Pour un urbanisme respectueux de l'architecture et de l'environnement local

Aménagement et foncier

Logement

Environnement

Dans un contexte local où les règles d’urbanisme étaient considérées uniquement comme des contraintes, le Pays des Landes de Gascogne a amené les communautés de communes et les communes du territoire à prendre conscience de la valeur d’un urbanisme tenant compte de la qualité architecturale et environnementale .

"Nous sommes partis de loin !", déclare d’emblée Bernard Rouchaléou, directeur coordinateur du Pays des Landes de Gascogne à propos d’un longue démarche réalisée par étape par étape, qui a abouti à la réalisation de documents d’urbanisme intercommunaux et communaux. "Au début des années 90, très peu de communes avaient une carte communale et encore moins un plan d’occupation des sols", poursuit le directeur. Il s'agit d'un vaste territoire forestier avec des communes comptant en moyenne 500 habitants, où les élus ont longtemps refusé les règles d’urbanisme, vécues uniquement comme des contraintes. Afin que les règles soient aussi acceptées comme des valeurs positives favorables à l’économie et à l’environnement local, les acteurs du territoire qui ont porté le projet ont dû investir beaucoup de temps et d’énergie, en privilégiant la concertation et la sensibilisation au plus près des élus et des habitants des communes .

S’approprier le diagnostic, puis s’organiser pour piloter la démarche

Au début des années 2000, le pays dresse un état des lieux qui fait mieux prendre conscience aux élus locaux des profondes évolutions démographiques en cours. La population croît de 1% par an alors qu’elle déclinait de 1% par an au début des années 90. Dans le même temps, les constructions nouvelles passent de 200 à 600 par an. Afin de faire face à ce phénomène nouveau, les élus, techniciens et administrations décident de réfléchir ensemble à l’avenir de leur territoire et réalisent collectivement en 2005 un livre blanc sur l’urbanisme. "Nous avons choisi de faire ce travail par nous-mêmes, sans recours à un bureau d’études, afin que chacun puisse s’approprier cette problématique", précise Bernard Rouchaléou.
L’ensemble des acteurs concernés s’organisent ensuite au sein d’une "mission d’urbanisme" à l’échelle du pays, avec une commission d’urbanisme regroupant les élus et le conseil de développement du pays, et une commission technique composée des équipes du pays et du parc naturel régional des Landes de Gascogne, les services de l’Etat, le conseil architecture, urbanisme et environnement. Les prescripteurs (architectes, géomètres, constructeurs, paysagistes) ont été sensibilisés à la démarche

La mission accompagne les élus dans leur démarche d’élaboration des PLU

La mission d’urbanisme joue le rôle d’un comité de pilotage en accompagnant les élus dans les réflexions et l’élaboration de leurs propres documents d’urbanisme. Au sein de chaque communauté de communes, elle assiste par exemple le bureau d’études qui réalise une "charte architecturale et environnementale" destinée à être déclinée dans les outils d’urbanisme communaux, ainsi que les cahiers des charges des plans locaux d’urbanisme (PLU). "Les élus ont souhaité que la maîtrise de ces outils reste du ressort des communes", précise le directeur coordinateur. A ce jour la plupart des communes du territoire ont choisi de réaliser un PLU. "Au début de notre démarche, les services de l’Etat prétendaient que le PLU n’était pas adapté aux petites communes, mais les élus ont su démontrer le contraire en sachant adapter l’outil."

L’adhésion des maires, clé de la réussite

 "Avec la mise en route des PLU, notre démarche est suffisamment engagée pour que nous puissions maintenant réfléchir à l’élaboration d’un Scot qui sera facteur de valorisation et de développement du territoire", précise le directeur coordinateur, ajoutant : "Nous avons été très attentif aux élus des petites communes. Nous leur apportons un argumentaire afin qu’ils puissent répondre aux questions que se posent les habitants quant à l’application de la charte architecturale et environnementale." Cependant, tout n’est pas encore acquis : "La population se renouvelle constamment et les nouveaux habitants n’ont pas bénéficié de la démarche de sensibilisation. En outre, les constructeurs sont encore loin d’intégrer dans leur offre des maisons respectant une image locale de l’architecture. Enfin il reste à mieux faire appliquer les règles édictées dans les chartes lors de l’instruction des permis de construire." Une des clés de la réussite d’une telle démarche passe par l’adhésion des maires et la réflexion collective : "Le travail en commun leur permet de prendre pleinement conscience de ce qui est valorisant pour le développement de leur territoire."


Xavier Toutain, pour la rubrique Expériences du site www.mairieconseils.net
 

Contact(s)

Pays des Landes de Gascogne

Place de la Mairie BP 1
40630 Sabres
05 58 04 43 43
05 58 04 43 40
Nombre d'habitants : 58000
Nombre de communes : 111

Dominique Coutière

Président et président de la CC du Pays d'Albret

Bernard Rouchaléou

Directeur
b.rouchaleou@pays-landesdegascogne.org
Haut de page