Dordogne

Pour une vraie réussite éducative : "Coup de pouce" aux enfants en difficulté (24)

Santé, médico-social, vieillissement

Social

Tourisme, culture, loisirs

Dans le cadre de la réussite éducative que finance l’Etat par le biais de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé), la ville de Périgueux a créé deux ateliers “Coup de pouce” en maternelle et en primaire. Le lien avec les parents est l’une des conditions de réussite.

Dans le cadre de la politique de la Ville, l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances (Acsé) et la ville de Périgueux financent un dispositif nommé “Réussite éducative” pour aider, en dehors de l’école, les enfants confrontés à des difficultés scolaires pour des raisons socio-familiales. Le dispositif a prévu deux programmes : “Coup de pouce langage” pour les enfants en grande section de maternelle, et des “Clubs coup de pouce” consacrés à l’apprentissage de la lecture et de l’écriture pour les CP.

Véritable accompagnement individuel

C’est dans deux quartiers prioritaires de Périgueux, le Toulon et la Gare, que la ville anime depuis cinq ans ces programmes "Coup de pouce". Les enfants sont volontaires et les familles sont associées à la démarche. Concrètement, les enseignants, quand ils décèlent une difficulté particulière d’apprentissage du langage (en grande section de maternelle) ou de l’écriture (en CP), proposent à l’enfant et à ses parents de s’inscrire au Coup de pouce de la mairie. Il s’agit bien d’un accompagnement individualisé des enfants, et non pas de rattrapage scolaire. Une psychologue, un art-thérapeute et deux animateurs référents (un étudiant et une conteuse) s’occupent de deux groupes "Coup de pouce" de quatre ou cinq enfants chacun. Les séances ont lieu le mercredi pour les petits et après l’école pour les CP. Elles se déroulent de manière ludique et incitent à parler, à écouter des histoires, à lire, à faire du théâtre, des sorties, etc.

“Chaque année, je me dis qu’il ne faut surtout pas arrêter”

Après cinq ans d’expérience, Gatienne Doat, maire-adjointe à la Politique de la ville, considère que le dispositif est une vraie réussite. “Des enfants, raconte-t-elle, qui avaient de réelles difficultés de langage, se sont détendus au contact des autres et des adultes : ils se sont épanouis et se sont mis à parler, jusqu’à devenir bavards et ont ainsi pu intégrer le CP. Pour l’écriture, c’est aussi souvent en fin d’année de CP qu’on assiste à un déblocage qui ne se serait pas opéré sans un soutien particulier. Nous organisons une fête en fin d’année qui rassemble tous les enfants et leurs parents, à qui nous donnons un cadeau pour l’été, souvent un livre avec un CD joint, pour que les parents puissent suivre l’histoire avec eux. Et chaque année, je me dis qu’il ne faut surtout pas arrêter." Sur le plan financier, la ville "a fait de la réussite éducative une priorité", affirme l’élue. C’est-à-dire qu’après la participation de l’Etat, il restait, sur l’exercice 2012, la moitié des dépenses "Coup de pouce" à la charge de la ville, soit environ 6.000 euros.

La clé du dispositif repose sur le lien permanent qui doit être entretenu entre les services municipaux, l’école, l’enfant et ses parents. Car souvent ces derniers sont eux-mêmes en difficulté, viennent d’arriver et ne parlent pas encore le Français ou ont des difficultés sociales diverses.

Jean-Luc Varin / Agence Traverse pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info
 

Contact(s)

Commune de Périgueux

rue du Président Wilson
24000 Périgueux
Nombre d'habitants : 31000

Gatienne Doat

Adjointe à la Politique de la ville et à l'Economie sociale et solidaire
gatienne.doat@perigueux.fr
Haut de page