Préjugix400mg, le médicament anti-préjugés fabriqué à Ayen (19)

Publié le
par
Démocratie ouverte
dans

Dialogue citoyen

Smart city

Nouvelle-Aquitaine

Le petit village d’Ayen a décidé de poursuivre sa stratégie d’implication des habitants en s’engageant dans un projet pédagogique baptisé « Préjugix 400mg ». Le but : retisser une proximité avec les habitants et développer de nouveaux outils participatifs au service du mieux vivre ensemble.

En 2008, les 700 habitants d’Ayen se plaignaient du manque d’information et de possibilité de participation à la vie de la commune : peu d’invitations aux réunions officielles, des conseils municipaux sans comptes-rendus accessibles au public, une faible consultation citoyenne pour les projets locaux… Pour répondre à ces critiques, la collectivité a mis en place un ensemble d’outils à destination de ses habitants : lettres d’information, invitations aux réunions publiques, site internet, réseaux sociaux. Progressivement, la mairie teste de nouveaux dispositifs. En mai 2018, Ayen s’associe à un projet participatif destiné à entretenir le lien social et renforcer l’implication citoyenne : la fabrication de boîtes de médicament anti-préjugés.

Un outil pédagogique pour dire stop aux idées reçues

En répondant à l’appel à projet d’OS l’Association et de la région Nouvelle-Aquitaine, la municipalité s’est engagée dans une nouvelle stratégie d’implication des habitants. L’idée : créer un médicament anti-préjugés qui permet de faire réagir les habitants aux idées reçues les plus répandues et présenter ces réactions de façon simple et ludique sous la forme de textes imprimés sur de fausses notices de médicaments. Le projet « Préjugix 400mg » a fait l’objet d’un travail de co-construction dans les 12 départements de la région qui ont planché sur 16 thèmes tels que l’alcoolisme, l’autisme, le handicap, la sexualité 2.0 ou encore le chômage. En Corrèze, la démarche est propulsée et portée par la Maison des Services au Public d’Ayen à travers son comité d’usagers. Ce groupe de volontaires a choisi de travailler sur les préjugés en matière de développement durable.

Le rôle clé de la MSAP

Plus de 11 400 boîtes de médicaments anti-préjugés contenant pas moins de 16 000 notices sont attendues pour le 11 décembre 2019, date à laquelle le médicament sera distribué gratuitement dans les agglomérations et pharmacies de Nouvelle-Aquitaine. Pour réussir cette mission, la Maison des Services au Public d’Ayen s’est appuyée sur 11 citoyens référents et a réuni plus de 15 personnes pour chacun des 30 ateliers organisés. Au total, une centaine de citoyens ont pris part au projet. La municipalité se félicite d’être parvenue à dépasser les « TLM » (« Toujours Les Mêmes ») et souligne le travail collaboratif d’un élu, d’une animatrice et d’un service civique pour l’organisation des événements. Ce projet culturel et artistique à permis de renforcer l’engagement citoyen tout en instaurant des liens de proximité plus forts entre la Maison des Services au Public et les habitants du territoire.

L'essentiel

Chiffres clés

150

1 an

Satisfactions

Une participation et un intérêt qui a dépassé les espérances de départ

Une MSAP perçue comme proche de ses habitants et de leurs problématiques

Résultats

Une centaine de participants

Une implication forte de la pharmacie et des praticiens de santé

1050 boites créées à Ayen et 16000 notices fabriqués

Le bilan est plus que positif pour ce projet qui pouvait sembler au départ quelque peu « élitiste » et éloigné des préoccupations quotidiennes des habitants. Il a rempli sa mission en soudant les participants et en faisant émerger de nombreux temps d’échanges et de partages entre les Ayennois d’origines diverses. Ce projet s’inscrit dans l’ADN de la collectivité et pour la MSAP c’est un projet innovant sur lequel elle peut communiquer auprès de ses partenaires.

Jérôme Perdrix, Adjoint au Maire

Contacts

Commune d'Ayen

Nombre d'habitants :

721
28 Rue des Ecoles
19310 Ayen
rsp.mairieayen@orange.fr

Jérôme Perdrix

Adjoint au Maire

Partenaire de la Banque des Territoires

Démocratie Ouverte

4, rue de la Vacquerie
75011 Paris
Haut de page